Loisirs et culture

Mon jour 3 à Rio

Mon jour 3 à Rio

Mon jour 3 à Rio Photographe : Annie-France Charbonneau Auteur : Annie-France Charbonneau

Loisirs et culture

Mon jour 3 à Rio

Si  je n’assistais à aucune épreuve en direct, je savais que ma soirée avec les athlètes et leur famille à la Maison du Canada, allait être un des moments forts de ma semaine.


 

En cette journée pluvieuse, je devais, en matinée, faire une visite au Village des athlètes. Il y a quelques jours, mes hôtes, la compagnie Procter & Gamble, les commanditaires de nos plongeuses du FabIV, entre autres, ont annulé l’évènement suite aux conseils des autres médias. L’expérience y a été décevante pour ceux qui l’ont vécu: on doit laisser nos téléphones et caméras à l’entrée (interdiction de filmer ou de prendre en photo de quoi et qui que ce soit), on doit aussi y laisser nos passeports qui sont mis, selon ce qu’on m’a raconté, dans un grand sac. Certains journalistes y auraient mis du temps pour récupérer leur précieuse pièce d’identité. D’autant plus qu’on a aucune garantie de croiser les athlètes… Aucune déception pour moi: il était déjà prévu que je soupe à la Maison du Canada avec des mamans d’athlètes et que j’assiste à la cérémonie des médaillées présentée par le Comité olympique canadien (COC). Ce serait encore plus thrillant.

Chaque pays a sa maison. Elles sont toutes situées dans des endroits différents et leur mission respective varie. Il semble que la Maison des États-Unis ouvre même ses portes au public et propose des évènements festifs pour les touristes. On doit payer pour y rentrer. La Maison du Canada a surtout une mission familiale et sert de lieu de rencontres pour les athlètes et leurs invités, famille et amis, ainsi que de lieu de rassemblement pour visionner les Jeux en direct, tous ensemble. Les commanditaires des athlètes y ont accès ainsi que les membres du COC, et leurs invités spéciaux des associations ou des programmes gouvernementaux. Mardi, exceptionnellement, la Maison du Canada ouvrait ses portes à tous les Canadiens en visite ici pour les Jeux. Mercredi soir, c’était mon tour d’y avoir accès.

J’y avais rendez-vous à 18 h. La Maison a été conçue par une équipe de design canadienne à l’intérieur de l'Associaçao Atlética Banco do Brasil (une association d’athlètes), à Ipanema. Décorée aux couleurs du Canada (évidemment!), elle comporte plusieurs salles, dont une plus lounge, une pour les rassemblements, une salle à manger, une belle terrasse donnant sur une piscine extérieure et une salle privée pour les réceptions des partenaires. Il y a quelques activités (photoboots, jeux, etc.) organisées par les commanditaires et évidemment, des petits bars aménagés un peu partout. Parmi tous les athlètes présents, on voit rapidement ceux qui ont fini leur épreuve, une bière à la main, et ceux qui sont encore à l’eau. Puisque nos plongeuses sont encore à l’entrainement, elles n’étaient pas présentes. Mais leurs parents étaient tous là. Maxim Bouchard, plongeur au 10 mètres, a soupé avec nous, et ses parents. Sincèrement, en plus de l’expérience vécue la veille à l’épreuve de plongeon, cette fois encore, je peux confirmer qu’ils forment une belle famille unie, cette gang de plongeon!

J’ai assisté à l’hommage rendu aux athlètes d’escrime (l’épreuve étant terminée), de tir (avec Lynda Kiejko) et à l’équipe médaillée de Bronze au rugby. Elles étaient les vedettes de l’heure! J’en ai d’ailleurs profité pour interviewer Natasha Watcham-Roy et sa mère, Katryn (article que je publierai plus tard cette semaine) et pour prendre quelques photos des autres filles de l’équipe de rugby (dont Ghislaine Landry et Bianca Farrella). Elles célébraient aux côtés de leurs parents et invités qui ne resteront pas, pour la plupart, jusqu’à la fin des Jeux.

Après avoir croisé Sylvie Bernier (j’ai toujours été fan!), serré la main de notre judoka vedette, Antoine Valois-Fortier – qui m’a d’ailleurs semblé serein et très souriant – , j’ai discuté plus longuement avec l’escrimeur Maxime Brink-Croteau et ses parents, Marcel et Marie-Josée. Même sa grande sœur, Kathleen, était là pour l’encourager. «Ce sont les seules personnes que je tenais à avoir ici avec moi. Ce sont mes premiers fans.»

C’était particulièrement magique de regarder de là les performances de nos nageurs en direct! Ça criait fort lorsqu’on a remporté notre médaille!

Ce matin, j’assiste aux épreuves d’aviron. Ensuite, j’aurai la chance de rencontrer en mi-journée quelques membres de l’équipe de soccer canadienne. En soirée, une rencontre conviviale avec les médaillées Roseline et Meaghan m’attend.

Besoin d’ajouter que j’aime ma job?

 

 

 

 

Commentaires
Partage X
Loisirs et culture

Mon jour 3 à Rio

Se connecter

S'inscrire