Loisirs et culture

Mon Jour 1 à Rio

Mon Jour 1 à Rio

Mon premier jour à Rio! Photographe : Annie-France Charbonneau Auteur : Annie-France Charbonneau

Loisirs et culture

Mon Jour 1 à Rio

J’ai atterri dans la nuit de dimanche à lundi. Comme dans un rêve! Et je ne me doutais pas que le lendemain j’assisterais, déjà, à la remise d’une médaille!
 

Un premier matin relax à l’hôtel: je récupère mes accréditations, je travaille un peu. En après-midi, on part vers le Complexe sportif de Deodoro, situé dans un quartier dans le nord de Rio. On me dit que ça prendra une heure, qu’on ne sait jamais avec le trafic de Rio. La population de Rio est de 7 millions d’habitants; sa grande région, le double. Ce qui équivaut à près de trois fois celle de Montréal (2 millions) et de sa région métropolitaine (4 millions). On peut facilement imaginer ce que «trafic» veut dire ici…Mais pour les Jeux, les Brésiliens ont tout prévu. Sur les boulevards et autoroutes de la ville, des voies olympiques (prioritaires pour le transport des athlètes, des médias, etc ) ont été créées. Tout ce que ça prend, c'est une vignette spéciale pour pouvoir y circuler. Bien pensé!

Sur la route, j’essaie de ne rien manquer de ce dépaysement. Surtout que la veille, entre l’aéroport et mon hôtel, il faisait nuit. C’est aujourd’hui que je découvre le décor de ma prochaine semaine.

J’obverse de ma fenêtre teintée depuis quelques minutes une série d’édifices neufs aux balcons décorés de drapeaux de tous les pays. Mais… «Est-ce que c’est le Village olympique?» ai-je demandé, excitée. Ma première vue du Village olympique (j’ai juste eu assez de temps pour filmer ça)! La guide en profite pour nous dire que toutes les résidences d'athlètes sont déjà vendues sous forme de condos. Une bonne nouvelle pour leurs investissements. De l’autre côté de l’autoroute, c’est le Complexe olympique. Je le verrai mieux mardi en allant voir le tennis et le plongeon, puisque c’est là que ça se passera.

On s’approche du lieu où se déroulent les matchs de rugby féminin. Il y a des allées piétonnières assez animées. C’est aussi le quartier des résidences de l’armée nationale. Les sports équestres ont lieu ici. Les matchs de basketball aussi. Parmi les foules qu’on croise, beaucoup de Brésiliens facilement reconnaissables avec leurs chandails aux couleurs du pays. Mais les touristes sont bien là. Français, Suisses, Néerlandais, Britanniques, Australiens, Américains, Argentins…

Une amie brésilienne m’a dit, il y a quelques semaines, que c’était le meilleur moment pour visiter Rio, que la sécurité serait à son meilleur. J’ose la croire. C’est l’armée qui est en charge de la sécurité. Fusils à l’épaule, uniformes officiels, ils font la circulation et nous font passer par des zones de scans et de fouilles à différentes étapes lors des accès aux sites. Ils sont pourtant souriants et sympathiques. On en oublie presque leurs armes. Pas de files interminables. Bref, en ce premier jour, je n’ai pas eu à m’armer de patience. Ni à contrôler mon agoraphobie.

À cause des droits exclusifs de diffusion médiatique, je n’aurai pas le droit de publier des images du match. En dehors et autour des installations, je peux filmer. Ça vous donnera une idée de l’ambiance. Lors des matchs ou des épreuves, je ne peux non plus prendre des images de l’action en cours, sauf si c’est pour mon utilisation personnelle. À moins de m’inclure et de me prendre en photo. C’est ce que je ferai. Sans triche. C’est complexe, les Jeux olympiques…

Vous avez sans doute entendu parler du match du tournoi féminin de rugby à sept qui opposait la Grande-Bretagne au Canada. Je ne vous annonce donc pas qu’on a gagné la médaille de Bronze. C’était super impressionnant, je crois bien être devenue fan de ce sport! Des filles au physique solide et dans une forme incroyable. Quand elles s’approchent, on se sent pas mal petites. Si le stade n’était pas plein, il y avait quand même plusieurs supporters canadiens. Les Australiens étaient nombreux pour assister à la finale qui suivait. Il y avait de l’action: tout le monde était debout! Évidemment, il n’était pas question de partir avant la remise des médailles. On a installé devant nos yeux le podium et les trois équipes gagnantes ont défilé dans leur costume national. Nos Canadiennes ont remporté notre troisième médaille des Jeux, en ce Jour 3, avec la troisième place… (Trois Québécoises font partie de l’équipe : Bianca Farella, Karen Paquin et Natasha Watcham-Roy.) Mon top moment du jour!

À mon retour à l’hôtel, j’ai regardé les épreuves de natation en mangeant quelques spécialités locales. Je me suis réjouie de notre quatrième médaille (Kylie Masse au 100 m dos) et je suis très fière de la 7e place pour Katerine Savard au 200 m libre. Bravo Katerine!

Aujourd’hui, je passe l’avant-midi au stade de tennis où Eugénie Bouchard jouera en deuxième tour en double. Ça tombe bien j’adore le tennis! Puis, à ne pas manquer: à 16h, ce sera la finale de la Tour du 10m de plongeon. On suit Meaghan Benfeito et Roseline Filion sans faute! (Vraiment vraiment excitée!)

Quelques images en vidéo:

 

 

 

#CoupdepouceRio

Commentaires
Partage X
Loisirs et culture

Mon Jour 1 à Rio

Se connecter

S'inscrire