Psychologie

Faire du ménage rend-il plus heureux?

Faire du ménage rend-il plus heureux?

  Photographe : iStock

Psychologie

Faire du ménage rend-il plus heureux?

Marie Kondo, auteure japonaise et experte en rangement semble avoir trouver le secret du bonheur: une maison bien ordonnée! Voici quelques explications tirées de son livre, un succès mondial.

À l'âge de 5 ans, Marie Kondo aimait feuilleter des magazines pour observer la décoration intérieure des maisons et, particulièrement, les espaces de rangement. Dix ans plus tard, la Japonaise s'est attaquée au ménage de la demeure de ses parents: elle a essayé toutes les méthodes de rangement proposées alors sur le marché.

Devenue experte dans l'art de créer des espaces ordonnés, Marie Kondo, aujourd'hui âgée de 30 ans, a publié un livre, Le pouvoir étonnant du rangement (avril 2015). Au Japon, l'ouvrage a connu un succès fou: il s'est vendu à plus de 1,3 million d'exemplaires. Dans le monde, plus de 2,5 millions exemplaires ont été écoulés. La papesse du rangement est à la tête d'une entreprise prospère qui repose sur la méthode de rangement qu'elle a mise au point, le système KonMari (issu de son surnom).

Le système KonMari

Celui-ci vise à «ranger d'un seul coup, complètement et aussi vite que possible, en commençant par jeter», peut-on lire dans son best-seller. Selon l'auteure, sa méthode est infaillible, à la portée de tous et permet de désencombrer et d'organiser son espace, une bonne fois pour toutes. Mieux encore, elle rend plus heureux. Comment? «Une réorganisation spectaculaire de la maison engendre des changements spectaculaires en termes de mode de vie et de vision de l'existence.» Ainsi, en ordonnant son espace, on change son état d'esprit et on allège sa vie.

La première étape du grand ménage est de jeter. Selon Marie Kondo, chaque objet doit passer entre les mains de son propriétaire, et celui-ci doit se demander: «Cet objet me procure-t-il de la joie?» Si la réponse est «oui», on le garde; si c'est «non», on s'en débarrasse. Cela vous semble un critère subjectif et vague? «Il faut conserver seulement les choses qui nous touchent, écrit-elle à plusieurs reprises au fil des 240 pages, parce que jeter et garder des choses n'ont qu'un seul but: nous rendre heureux.»

À lire: Pourquoi je garde tout?

L'avis d'un psychologue

Heureux, vraiment? Selon Rémi Côté, psychologue, pas de doute: le dépouillement appelle au calme. «On se sent apaisé lorsqu'on regarde l'horizon, dit-il. Pourquoi? Parce que, selon la théorie de l'évolution, le primate aimait marcher dans la prairie, là où il pouvait voir venir les prédateurs. Il n'était alors pas inquiet, pas menacé. C'est ce que l'horizon, comme un bord de de mer, évoque.» Jocelyne Vien, organisatrice professionnelle à la tête de Zone Atlantis, croit, elle aussi, qu'une maison ordonnée rend plus heureux. «Lorsqu'on a tout à portée de main, on perd moins de temps et on a la vie plus facile», souligne-t-elle.

De là à dire que tout le monde -les artistes comme les familles avec de jeunes enfants- doit vivre dans un environnement épuré, il n'y a qu'un pas... que M. Côté ne franchit pas. «Certains génies créateurs se retrouvent dans un bureau en fouillis, avoue-t-il. Ça prend des espaces qui appellent au calme comme ça prend des lieux pour passer à l'action, bref, un équilibre.»

 

 

 

 

Commentaires

Partage X
Psychologie

Faire du ménage rend-il plus heureux?

Se connecter

S'inscrire