Vacances et voyage

Cuisine de camping 101

Jacques Laplante Photographe : Jacques Laplante Auteur : Coup de Pouce

Vacances et voyage

Cuisine de camping 101

Nathalie Le Coz, passionnée de plein air et auteure du livre Gourmands de nature, en connaît un bail sur la cuisine de camping. Voici ses conseils généraux s’appliquant à tous les types d’aventure.

1. On se méfie des animaux sauvages. Glacière et victuailles se rangent dans le coffre de la voiture. On n'a pas accès à notre voiture? On suspend notre nourriture à 3 m du sol ou on la dépose dans un baril étanche. Sinon, les ours noirs ne se priveront pas de ce buffet gratuit!

2. On congèle certains aliments, comme des plats cuisinés ou des viandes, dans des emballages de type Ziploc. Ils contribueront à garder les autres aliments au frais dans la glacière.

3. On enveloppe le pain, les légumes frais et les fruits dans du papier brun, ce qui va réguler leur humidité, les préservant plus longtemps.

4. On demande à notre boucher d'emballer les viandes sous vide, ce qui permet de les conserver plus longtemps et d'éviter les dégâts.

5. On transporte un sac contenant sel, poivre, ail, épices, huile, beurre clarifié, citron et lime.

6. On apporte des comprimés ou des capsules purifiant l'eau (en camping sauvage), car il est dangereux de boire directement des lacs et ruisseaux, même si l'eau est cristalline.

7. On économise de l'espace en transférant les bouteilles de vin dans des gourdes en plastique mou. Moins fragiles, elles conservent le vin des jours, voire des semaines. Autre option: on privilégie les liquides qui se diluent dans l'eau, comme le pastis. Peu encombrant et tellement rafraîchissant.

8. On enroule les fines herbes, le persil et la coriandre dans un linge à vaisselle. Ils se conserveront plusieurs jours.

Commentaires
Partage X
Vacances et voyage

Cuisine de camping 101

Se connecter

S'inscrire