Loisirs et jeux

15 idées pour créer la magie de Noël

15 idées pour créer la magie de Noël

  Photographe : Getty Images

Loisirs et jeux

15 idées pour créer la magie de Noël

Le sapin illuminé, les biscuits au pain d’épice, les mauvais coups du lutin... Que peut-on faire d’autre pour saupoudrer un peu de magie dans notre cocon à l’approche de Noël? Voici 15 idées toutes simples, à prix mini. Bons préparatifs des fêtes!

 

 

 

 

 

 

 

 

1. LE SAPIN À CANNES

Avant de mettre les enfants au lit, on remplit un petit pot de terre et on y plante des cannes de bonbon. Une fois que nos chérubins sont bien assoupis, on remplace les cannes par un minisapin, naturel ou artificiel. On peut même le décorer de petites cannes de bonbon. Émerveillement garanti...

 

2. LE POT DE GRATITUDE

Dans un joli pot de verre, de type pot Mason, tous les membres de la famille sont invités à déposer leurs pensées en répondant aux questions suivantes: Cette semaine, quelles raisons ai-je d’être reconnaissant? Heureux? Quel petit geste ou quelle parole m’a fait du bien aujourd’hui? Marie-Lise, 40 ans, fait cet exercice depuis trois ans avec son conjoint et ses enfants de 11 et 13 ans: «Nous écrivons chacun un mot par semaine, dit-elle. Ce n’est pas une règle rigide, mais je dois dire qu’il est rare que nous passions notre tour! À la veille de Noël, nous ouvrons le pot de l’année et lisons ensemble tous les petits mots. Ça réchauffe le cœur... et ça fait des souvenirs incroyables!»

Son truc: on laisse à côté du pot de gratitude des cartons déjà coupés et des crayons. Le petit plus: on choisit des crayons à l’encre argentée, dorée ou à paillettes. C’est encore plus joli et festif!

 

3. LE CALENDRIER DE L’AVENT INVERSÉ

Noël, c’est aussi le temps de donner au suivant... et de tendre la main. Pour faire participer les enfants et les inciter à la reconnaissance et la gratitude, on fabrique un calendrier de l’avent inversé. C’est facile: à partir du premier jour de décembre, on dépose quotidiennement dans une boîte de carton un article à donner à quelqu’un dans le besoin.

«Nous avions décidé de remettre notre boîte à un itinérant, dit Vincent, papa de deux enfants de 12 et 10 ans. Nous avons donc mis différents objets qui pourraient lui être utiles: savons, bas chauds, tuques, dentifrice, conserves, etc.» Vincent raconte que les enfants et lui ont pigé dans leurs propres réserves à la maison, un petit peu à la fois. Ils ont remis la boîte en janvier, lorsqu’ils étaient de passage au centre-ville de Montréal. «Je me souviendrai toujours de la face qu’a fait le monsieur à qui on a remis la boîte, souligne Vincent, mais surtout de la grande fierté des enfants!»

 

4. LES ORNEMENTS DE BRANCHES

Mélanie, une Sherbrookoise maman de jumeaux de six ans, profite de leurs balades en forêt et en montagne pour ramasser des petites branches et brindilles. «Je fais ça avec eux depuis qu’ils ont trois ans. C’est devenu un rituel d’automne», raconte-t-elle. Ils font le tri au retour à la maison et, une matinée de temps gris, ils créent leurs propres ornements pour le sapin: rennes, sapins miniatures, couronnes, flocons... la seule limite est leur imagination! «Je les aide un peu, car ils n’ont pas toujours toute la dextérité nécessaire, mais ça reste leurs créations et ils en sont très fiers!» Mélanie s’occupe ensuite d’ajouter des ficelles pour accrocher les œuvres. 

 

5. LES MESSAGES FANTÔMES DES LUTINS

Les messages des lutins disparaissent mystérieusement cette année. Étrange! L’astuce: sur des feuilles de papier, on trace des messages avec un cure-dent imbibé de jus de citron. On laisse sécher et tout s’efface! Puis avec l’aide d’un parent, l’enfant doit chauffer la feuille au-dessus d’une chandelle pour faire réapparaître le message. Attention de ne pas tout brûler! On peut aussi expliquer la magie derrière ce tour à nos aînés pour qu’ils préparent eux-mêmes des mots (pour leurs frères et sœurs ou leurs amis à l’école).

 

6. LA PIZZA DE LUTIN

Vous ne le saviez peut-être pas, mais les lutins sont friands de pizza! On se met dans l’ambiance des fêtes en préparant cette version en famille: sur une plaque à pizza circulaire, on fait cuire une pâte à biscuits (on choisit une recette de base). On laisse refroidir, puis on dresse la pizza en étalant sur la pâte une couche de beurre d’arachides (ou d’un autre beurre de noix) avant de la garnir de bonbons aux couleurs de Noël (comme des Smarties ou des M&M verts et rouges).

 

7. LES MÉLODIES DE NOËL

Nos enfants ne connaissent peut-être pas la musique de Noël que nous écoutions dans notre enfance... On prépare une liste d’écoute de nos classiques, du Ave Maria de Schubert à Marie-Noël de Robert Charlebois en passant par 23 décembre de Beau Dommage et Have Yourself a Merry Little Christmas de Judy Garland. Et pourquoi ne pas faire jouer un petit air de La Bottine Souriante en faisant le sapin?

Lyne se souvient: «On avait interrompu la décoration de la maison pour montrer à nos adolescents comment danser le rigodon! On avait bien ri... même si eux étaient un peu gênés!» Et swing la bacaisse dans l’fond de la boîte à bois!

 

8. LA MARCHE DE MINUIT

«On ne va pas à la messe de minuit, mais on a notre rituel: on se promène en pleine nuit tous ensemble!» Sabrina, son conjoint et leur fils de 10 ans choisissent une soirée à la température clémente, dans les environs du 25 décembre, pour sortir marcher... à la lueur d’une lanterne. «Elle appartenait à ma grand-mère, explique cette résidente de Saint-Jérôme. Mon conjoint et mon fils sont équipés de lampes frontales, mais moi, je préfère la lanterne. Je le vois comme un hommage à mes ancêtres.» Sabrina se promène une ou deux heures dans le boisé derrière chez elle avec, dans ses poches, son téléphone (en cas d’urgence) et des collations.

On habite en ville? Pourquoi ne pas faire une promenade de minuit dans notre quartier ou dans un parc à proximité? «L’itinéraire n’a pas tellement d’importance, souligne Sabrina, c’est le fait que ce soit exceptionnel qui rend la chose si magique! Mon fils nous en parle régulièrement. De toutes ses vacances, c’est l’une de ses activités préférées.»

 

9. LE BONHOMME DE NEIGE... DANS LA MAISON

Si votre clan aime jouer dans la neige, ce petit bricolage est pour vous! Il s’agit de fabriquer sa propre neige maison et de modeler ensuite un petit bonhomme de neige. Il pourra servir de centre de table ou agrémenter un rebord de fenêtre ou le manteau de la cheminée.

Vos enfants sont en bas âge? La neige maison, qu’elle soit constituée de glu, de pâte à modeler ou de sable cinétique, est une matière formidable à employer dans les activités sensorielles et créatives, comme faire rouler de petites voitures, inventer des formes étranges, sculpter, etc.

Pour faire de la neige maison: on mélange 3⁄4 t de revitalisant et le contenu d’une boîte de bicarbonate de soude (500 g).

Un truc: on répartit d’abord le revitalisant dans une boîte de plastique ou un contenant à fond plat. On ajoute graduellement le bicarbonate, pour que celui-ci absorbe peu à peu l’humidité. À noter qu’on peut ajouter des paillettes bleutées ou argentées pour créer de la neige maison scintillante.

 

10. À CHACUN SON CHOCOLAT CHAUD

Des recettes de chocolat chaud, il y en a des tas sur le web: avec menthe, cannelle, guimauves, zeste d’orange, faites de chocolat fondu ou de poudre de cacao... Pourquoi ne pas prendre le temps, en famille, d’en choisir quatre et d’en faire le test? On étale notre «expérience culinaire» sur tout le mois de décembre en goûtant à un nouveau chocolat chaud par fin de semaine.

Le petit plus: chaque membre de la famille donne une note aux créations et on choisit le grand gagnant en compilant tous les résultats.

 

11. LE COIN-COIN DE NOËL

Qui ne connaît pas le classique bricolage de coin-coin? On en prépare un pour chaque enfant mais, attention, il s’agit d’un coin-coin qui distribue des privilèges! Dans chaque rabat triangulaire du jeu, on inscrit un petit cadeau: boire un chocolat chaud, faire du popcorn, écouter un film de Noël, etc. Variation possible: on inscrit un compliment à l’enfant, quelque chose qui souligne l’une de ses forces ou un talent («tu es généreux», «bravo pour tes efforts à l’école!», etc.).

 

12. LA GUIRLANDE DES OUBLIÉS

Si vous êtes parent de jeunes enfants, vous connaissez sans doute ce grand trou noir qui avale chaussettes et autres petites pièces de vêtement. Vous voilà donc avec des articles solitaires dont vous ne savez trop que faire! Voici une idée à la fois écologique et amusante: une guirlande de chaussettes, de mitaines et de gants esseulés. On les relie avec une corde ou une ficelle, et on accroche la création au rebord d’une fenêtre, au manteau de la cheminée ou bien dans le sapin. Joli! »

 

13. LE PAPIER D’EMBALLAGE ÉCOLO ET PERSONNALISÉ

Lucie et sa sœur font leurs propres papiers d’emballage chaque année: en décembre, elles choisissent une journée pour leur bricolage collectif. «On achète du papier kraft recyclé, des feutres spéciaux, quelques brillants ou collants respectant le thème de Noël et on se lance!» dit-elle, en précisant qu’elles s’installent à même le sol... avec un verre de vin. «C’est notre moment... On jase, on rigole et, parfois, on finit ça tard le soir», nous confie la Montréalaise de 49 ans.

À essayer aussi: on installe les enfants devant le papier vierge. Avec des crayons feutres ou de la peinture, on les laisse créer leur propre papier d’emballage.

 

14. LES TRÉSORS DE LA BIBLIOTHÈQUE

Que ce soit pour aller emprunter des livres de contes de Noël ou participer à l’une des activités qui figurent dans la programmation, les bibliothèques publiques sont des lieux de culture qu’on a avantage à découvrir et à visiter. Il y en a sûrement une dans notre municipalité ou dans notre quartier. On explore les rayons et l’on pose des questions sur les activités à venir dans le temps des fêtes. Il y a fort à parier qu’une heure de conte, une conférence, un atelier, un spectacle ou une pièce de théâtre à saveur d’hiver sera présenté sous peu!

 

15. L’HEURE DES CARTES

Les idées de bricolage de cartes de Noël pullulent sur le web. Il y a en a de toutes sortes, pour les enfants de tous les âges. Et si, cette année, on se concentrait surtout sur les messages qu’on envoie? On choisit un papier à lettres à thématique de Noël ou on achète des cartes, et on prend le temps, en famille, d’écrire des mots à des gens qu’on a un peu délaissés ou avec qui on a envie de reprendre contact.

Si les enfants sont trop jeunes et ne savent pas encore écrire, on leur demande ce qu’ils aimeraient dire et on les aide à composer leur message. Chaque membre de la famille peut se choisir, par exemple, un destinataire. On pense aux grands-parents, bien sûr, mais aussi aux voisins, aux anciennes éducatrices ou enseignantes, aux gardiennes ou aux professionnels de la santé dont on apprécie les services ou les interventions. Parce que faire du bien, ça fait du bien!

Commentaires

Partage X
Loisirs et jeux

15 idées pour créer la magie de Noël

Se connecter

S'inscrire