Vacances et voyage

Pérou: 3 attraits inédits dans la Vallée sacrée des Incas

Pérou: 3 attraits inédits dans la Vallée sacrée des Incas

  Photographe : Christine Elizabeth Laprade

Vacances et voyage

Pérou: 3 attraits inédits dans la Vallée sacrée des Incas

«Pour ses multiples attraits et son effet ensorcelant, il n’y a nul endroit sur terre qui lui soit comparable», affirmait l’explorateur Hiram Bingham. Le berceau culturel des Incas est bien plus que l’iconique Machu Picchu. Survol d’une terre tout aussi exaltante qu’ensorcelante.

 

La magie péruvienne opère dès l’atterrissage et ne cesse d’envoûter les voyageurs avides de découvertes. Les paysages à couper le souffle se succèdent au fur et à mesure de l’ascension des vertigineux cols de la cordillère des Andes. Une hospitalité chaleureuse et généreuse,  une gastronomie inscrite au Patrimoine immatériel de l’Humanité de l’UNESCO, des racines millénaires d’une richesse inouïe ainsi que des sites archéologiques transcendants la raison - tout y est pour attiser les cinq sens! 

 

S’ancrer dans une terre sacrée

Compte tenu de la vaste étendue de la Vallée Sacrée ainsi que sa localisation rurale (environ 90 minutes en voiture, depuis l’aéroport de Cusco), il est judicieux d’opter pour un gîte offrant un service de transport. Situé en plein cœur de l’Empire Inca, la chaîne l’hôtel écologique explora est un bon camp de base depuis lequel parcourir un monde vibrant aux sons, coutumes et écosystèmes uniques.

Mariant judicieusement la simplicité à une panoplie d’excursions distinctes, c’est la beauté des lieux (ainsi que l’architecture) qui séduit d’abord et avant tout. Ici, les moindres détails sont pris en charge afin de permettre aux voyageurs de se libérer des contraintes logistiques intrinsèquement liées aux contrées lointaines tels que le transport, accès aux vestiges, planification des excursions, repas, ici, tout est inclus dans les frais du séjour.  

 

Valle Sagrado

Un spa invitant attend les convives après une journée de plein air. L’hacienda luxuriante du gîte explora Valle Sagrado offre un cadre de rêve.

 

Il est ainsi possible d’être pris en charge et de profiter d’un itinéraire entièrement personnalisé, puisque explora Valle Sagrado offre à chaque convive la possibilité de choisir parmi une vingtaine d’excursions à la fois incontournables et méconnues, d’une demi-journée ou d’une journée entière, selon nos intérêts (escales gourmandes, paisibles, insolites, trekking modéré ou intense) et le niveau de difficulté désiré. Les frais incluent par ailleurs tous les repas, collations ainsi que breuvages et consommations.

On compte aussi sur place un magnifique spa ainsi qu’une charmante piscine en plein cœur d’un jardin luxuriant. On prend soin de s’y prélasser après une randonnée, verre de bulles à la main. Résolument immersif, l’établissement en parfait accord avec la nature est le point de départ incontesté afin de partir à la découverte de la biodiversité environnante.

 

Partir à l’aventure 

Comme toile de fond: des vallons et terrasses qui s’étagent jusqu’au lit des rivières de la Valle Sagrado, le tout dominé par de majestueux glaciers. Des vestiges et panoramas profondément imprégnés de la présence inca. Des cactus, hordes de chevreuils et forêts d’eucalyptus chevauchent des reliefs accidentés, marais salants, canyons et cités coloniales hypnotiques.

 

Ollantaytambo

Le Temple du soleil à Ollantaytambo s’articule autour d’une multitude de terrasses et d’immenses blocs de pierre encastrés. 

 

Ollantaytambo est un arrêt inévitable dans la Vallée sacrée: le dernier bastion inca est prisé pour sa forteresse ainsi que son village et ses jolies ruelles en pavé - le seul au pays à avoir conservé le plan de construction traditionnelle inca. Son cœur urbain est ponctué de traditionnelles boutiques et de demeures aux patios fleuris. Les délicieux effluves du marché embaument l’air: figues de barbarie, mangue, maracuja… Tout y est pour ravir les amateurs d’histoire, d’architecture et de culture.

Il faut impérativement parcourir la Vallée en empruntant un ancien chemin inca qui longe un ruisseau. L’excursion d’un jour Amor Violente nous a ainsi permis de sillonner un réel sentier inca, pour ensuite rejoindre le village de Chinchero, aux façades andines typiques (toits recouverts de chaux, pierre rouge) et venelles surprenantes. Berceau de la fabrication textile, la bourgade propose une multitude d’étals où dénicher de splendides écharpes en laine de bébé alpaga, une fibre rarissime et luxueuse non sans rappeler le Cachemire, pour moins de 45$ CAD!

 

Chinchero

Direction Chinchero! Un ancien sentier inca encore utilisé par les locaux offre un panorama édifiant.

 

La randonnée, d’un niveau de difficulté modéré, permet de traverser un plateau situé à 3750m d’altitude, d’accéder à de stupéfiants sommets tourmentés, puis de rejoindre des champs fleuris ainsi que des terrasses agricoles. On s’y précipite pour son église coloniale ainsi que ses importantes ruines archéologiques. C’est pourtant le trek à travers la chaîne de montagne Vilcanota et les renversantes cimes de l’iconique Salkantay qui offrent des vistas comme nulle part ailleurs.

Le site archéologique de Pisac est l’un des plus importants des environs. Situé à 30 km de Cusco, le bourg est archi bien conservé et comporte un dynamique marché artisanal, mais aussi une horloge solaire, des thermes, un observatoire astronomique, des sépultures à flanc de montagne, des temples, ainsi qu’un impressionnant complexe militaire relié dans la roche par un tunnel! Intriguant autant pour les jeunes comme les moins jeunes, on y croise des habitants arborant les traditionnels habits colorés. On se pose sur la Plaza de Armas afin de savourer la diversité de la cité, avec à la main, un verre de maracuja (fruit de la passion) fraîchement pressé.

 

Se régaler

Encore une fois, l’extase ainsi que les découvertes sont au menu. Trônant au panthéon de la cuisine d’Amérique latine, la gastronomie péruvienne est saine, fraîche, colorée, et tout en contraste. Jouissant de ressources aussi riches que variées, le Pérou ensorcelle avec ses 2000 variées de pommes de terre et ses exquis plats à base de poisson, de saveurs franches et acidulées. On doit ce succès culinaire à un mariage plutôt improbable: c’est que plusieurs Japonais ont émigré au Pérou il y a presqu’un siècle. La cuisine nippo-péruvienne a ainsi donc donné fruit à de succulentes créations combinant le poisson cru (d’origine japonaise) au piment et citron vert (abondamment utilisé dans la cuisine péruvienne).

Parmi les plats à découvrir allègrement: le ceviche (poisson cru en cubes, mariné dans le jus de citron, avec oignon rouge et coriandre), l’aji de gallina (un plat longuement mijoté au poulet et nappé d’une sauce crémeuse au cumin et piment jaune, délicieusement parfumé), ainsi que les délicieux anticuchos (brochettes grillées sur le charbon et à base de bœuf ou de poisson à chair ferme, parfumée au cumin, citron et curcuma et servie avec épis de maïs). On ne manque pas de déguster le capulin, une espèce fruitière endémique qui n’est pas sans rappeler la cerise, les salades à base de cœurs de palmier (dont le saveur et la texture n’ont rien à voir avec ce qu’on retrouve chez nos marchands!), la carambole, ainsi que le guanabana, un fruit archi répandu et succulent. Le pisco sour s’impose comme cocktail de prédilection. Cette eau-de-vie de raisin d’appellation AOC est par ailleurs produite au Pérou. Mixée avec du jus de citron de vert et des blancs d’œufs montés en neige, elle procure un effet irrésistiblement rafraîchissant.

 

Bon à savoir

  • L’altitude est un défi auquel n’échappe aucun visiteur. Afin de s’acclimater tout en douceur, il faut prévoir au moins une journée de repos, sans aucune activité. Spa, baignade, lecture ou balade à pied, peu importe, mais on veille à s’hydrater au maximum et à éviter les boissons alcoolisées.
  • Le soleil tape très fort, et ce, même lorsque le ciel est couvert.
  • On veille aussi à revêtir plusieurs couches de vêtements et avoir avec soi un sac à dos ainsi que des chaussures confortables. Évoluer entre vallées et cimes montagneuses, d’un climat chaud à l’air alpin frisquet requiert une garde-robe versatile. Avant son départ, on n’hésite pas à consulter le site de l’office de tourisme du Pérou.

 

Photos: Christine Elizabeth Laprade

Commentaires

Partage X
Vacances et voyage

Pérou: 3 attraits inédits dans la Vallée sacrée des Incas

Se connecter

S'inscrire