Conseils pratiques

5 trucs sur la rhubarbe

5 trucs sur la rhubarbe

  Photographe : Unsplash | Monika Grabkowska

Conseils pratiques

5 trucs sur la rhubarbe

Le goût suret de la rhubarbe s’apprécie davantage avec un aliment plus doux ou sucré. Voici 5 conseils sur la rhubarbe, pour tirer le meilleur de ces tiges acidulées.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1. On choisit des tiges fermes et croquantes, sans taches brunes, avec des feuilles fraîches (s'il y en a). Un peu de sève doit perler sur la tige lorsqu'on la casse.

2. Pour la préparation, on retire les feuilles (qui sont toxiques), on coupe les extrémités des tiges, on enlève les parties dures ou molles, puis on tranche en morceaux de 1 po (2,5 cm) (il n'est pas nécessaire de peler les tiges).

3. Pour la conservation, on retire les feuilles et on enveloppe les tiges non lavées dans une pellicule de plastique. La rhubarbe se conservera de 3 à 5 jours au réfrigérateur. Pour la congélation, on la coupe en morceaux de 1 po (2,5 cm), on les étale sur une plaque de cuisson jusqu'à ce qu'ils aient durci et on les met dans des sacs de congélation (aucun blanchiment n'est nécessaire). La rhubarbe se conservera alors de 8 à 12 mois.

4. Très acidulée, la rhubarbe se consomme toujours cuite, en compote, en tarte ou en pouding. On la marie souvent aux fraises, aux pommes ou aux jus de fruits pour diminuer son acidité.

5. Il est préférable de ne pas la faire cuire dans des récipients en aluminium, en fer ou en cuivre: il peut se produire une réaction avec ces métaux, et la rhubarbe prendra alors une couleur brune peu appétissante.

 

 

Partage X
Conseils pratiques

5 trucs sur la rhubarbe

Se connecter

S'inscrire