Travail

Sept erreurs à éviter quand on est une travailleuse autonome débutante

iStockphoto.com Photographe : iStockphoto.com Auteur : Coup de Pouce

Travail

Sept erreurs à éviter quand on est une travailleuse autonome débutante

1. Demander l'avis de maman
Votre famille et vos amis ont votre bien-être à cœur. Ils veulent vous aider et savent ce qui est bon pour vous. Cependant, même si vous pouvez apprécier un mot d'encouragement de vos proches, il reste plus intéressant pour votre entreprise d'obtenir les commentaires de clients potentiels. Les réponses ne seront pas toujours celles que vous espérez, mais elles vous permettront de comprendre ce que désire votre future clientèle. Après tout, vous ne voulez pas seulement entendre que tout est beau. Vous souhaitez qu'on vous dise: « c'est exactement ce dont j'ai besoin ».

2. Être désorganisée
Vous venez tout juste de vous lancer en affaires? C'est le moment le plus propice pour instaurer un système de classement. En général, personne n'aime faire ça, mais cette mesure vous aidera à gagner du temps dans les mois et années à venir. De plus, même si votre entreprise est toute petite, pensez à ouvrir un compte bancaire dès le début. Vous vous faciliterez la tâche pour régler vos impôts et gérer vos finances.

3. Se considérer comme une novice
Vous commencez à travailler à votre compte et n'avez peut-être même pas encore de clients. Alors, vous vous dites que vous ne valez pas grand-chose. Rien de plus faux. Vous n'êtes pas arrivée là du jour au lendemain. Vous possédez de l'expérience. Vous accomplissez peut-être déjà en tant que salariée les services que propose votre entreprise (par exemple de la comptabilité). Considérez-vous comme une professionnelle. Car si vous ne le faites pas, vos clients ne vous verront pas comme telle et ils s'attendront à moins de vous en matière de qualité et de coûts.

 

4. Omettre de parler de soi
Vous êtes tellement bonne que tout le monde va prendre son téléphone et vous appeler. On vous le souhaite. Mais faites quand même votre petit bout de chemin. Ayez des cartes professionnelles, un site Web, soyez visible dans les médias sociaux (choisissez celui que vous préférez pour commencer), sortez. Parlez de ce que vous faites au plus grand nombre de personnes possible. Affichez-vous. Vous êtes une entrepreneure.

5. Accepter les mauvais clients
On vous a finalement appelée pour vous engager. Magnifique! Maintenant, écoutez-vous et apprenez à cerner vos clients. Ne les acceptez pas juste par appât du gain. Il peut être tentant de dire oui au premier venu. Cependant, parfois, on sait qu'on ne devrait pas travailler pour une personne, on le sent. Établissez des conditions de travail claires et croyez en vous. Si vous devez refuser un contrat, faites-le. Un client avec qui vous n'avez pas d'affinités vous prendra beaucoup d'énergie que vous pourriez mettre ailleurs.

6. Rester seule
Entourez-vous, rencontrez vos semblables. Allez boire des cafés ou organisez des dîners d'affaires avec d'autres entrepreneurs. Si vous avez besoin de commentaires sur votre travail, trouvez-vous un mentor. Vous pouvez aussi participer à un groupe de mastermind. Notez les bons coups qui se font ailleurs et adoptez les idées qui vous plaisent en y ajoutant votre touche personnelle.

7. Rechercher la perfection à tout prix
N'attendez pas que tout soit parfait, d'avoir le site Web le mieux conçu, la plus belle carte professionnelle, le produit idéal. Ce moment-là n'arrivera jamais, et vous le savez. C'est vous que les gens achètent. Et vous, vous êtes prête. Alors, n'attendez plus. Foncez. Et bonne chance!

Pour en savoir plus, visiter lesdivaz.com


La version originale de cet article a été publiée sur vitamagazine.ca

 

Commentaires
Partage X
Travail

Sept erreurs à éviter quand on est une travailleuse autonome débutante

Se connecter

S'inscrire