Travail

5 faits sur la vie d'une programmeuse de jeux vidéo

5 faits sur la vie d'une programmeuse de jeux vidéo

  Photographe : Charles Briand

Travail

5 faits sur la vie d'une programmeuse de jeux vidéo

Gabrielle Lafrance, 28 ans. Programmeuse de jeux vidéo depuis deux ans.

1. C’est un monde de gars... où les filles sont les bienvenues. Ce n’est qu’en arrivant chez Budge Studios que j’ai connu des équipes où la moitié des employés étaient des femmes. C’est plutôt rare. Cependant, lorsque j’étais minoritaire, ailleurs, je ne me suis jamais sentie mise de côté. Je pense que ce n’est pas le cas partout, mais en général, ce qu’on cherche, ce sont de bons programmeurs, peu importe le sexe. 

2. Non, je ne peux pas réparer votre imprimante. On a tendance à penser que tous les programmeurs peuvent régler les problèmes d’ordis. Je connais bien le langage informatique, mais je ne suis pas plus à l’aise que vous devant une application qui plante!

3. Plusieurs d'entre nous adorent jouer. Ce n’est pas un prérequis, mais avant de devenir programmeuse de jeux vidéo, je jouais déjà pas mal. Et depuis que je connais tout le travail derrière un jeu vidéo, je crois que ça m’impressionne encore plus. Quand je joue, je vois plus que le jeu: je vois la programmation derrière qui permet au jeu de fonctionner.

4. Le type de joueur visé influence beaucoup notre travail. Chez Budge Studios, on crée des jeux sur tablette pour les enfants. Au-delà du scénario qui doit être adapté selon l’âge du joueur, on doit aussi penser aux utilisateurs, notamment aux petites mains qui manquent parfois de coordination ou qui ne peuvent pas réaliser des séquences de mouvements complexes, par exemple.

5. On peut s’intéresser à la ogrammation à n’importe quel âge. Aujourd’hui, il existe des formations courtes pour intéresser les jeunes à la programmation de jeux vidéo. Si on est curieux, c’est une bonne idée d’aller essayer. Personnellement, j’ai commencé sur le tard, après des études universitaires en biochimie. Plusieurs parcours sont possibles, et c’est ce qui rend nos équipes si diversifiées. 

 

Commentaires

Partage X
Travail

5 faits sur la vie d'une programmeuse de jeux vidéo

Se connecter

S'inscrire