Psychologie

Mères et grand-mères: ce qu'on a envie de se dire

Mères et grand-mères: ce qu'on a envie de se dire

Auteur : Coup de Pouce

Psychologie

Mères et grand-mères: ce qu'on a envie de se dire

Chère maman...
«Ton soutien m'a rassurée»
«Je me demande parfois si j'éduque convenablement mon fils. Et, chaque fois, tu me rassures en me disant: "Arrête de te sentir coupable. T'es une bonne mère." Je me souviens aussi m'être demandé, peu après la naissance de mon bébé, si j'étais en train de le gâter. Et tu as eu cette merveilleuse réponse: "Tu ne le gâtes pas, tu l'aimes!" Ton soutien est très précieux. Mon seul reproche, c'est que tu ne réalises pas toujours combien les choses ont changé au sujet de l'alimentation des enfants...»
Élyse, maman d'un garçon de 3 ans

«Profite des moments avec tes petits-enfants»
«L'hiver dernier, tu as organisé une sortie de ski de fond avec mon aînée et moi. Nous nous sommes retrouvées toutes les trois en forêt. C'était magique. Comme pendant cette journée, j'aimerais que tu te laisses davantage aller au plaisir avec tes petites-filles. Ces moments de complicité sont si importants! Je suis très touchée par les élans du coeur de mes filles envers toi. Quand elles disent "Je t'aime, grand-maman" ou "Je m'ennuie de toi", je fonds!»
Marie-Christine, maman de trois filles de 5 mois et de 3 et 6 ans

«SVP, pas trop de desserts!»
«Quand j'ai accouché pour la première fois, tu as séjourné trois semaines chez moi. Tu m'as maternée à un moment où je me sentais particulièrement vulnérable. Ton enthousiasme pour l'allaitement m'a étonnée et réjouie, toi qui n'avais pas allaité. Tu m'as aussi donné un conseil que j'applique le plus souvent possible: "Les personnes avant les choses; le ménage peut attendre!" Ce serait bien, toutefois, que tu cesses d'insister sur le dessert quand tu manges avec nous!»
Elysabeth, maman de deux filles de 4 et 6 ans

«Ta patience m'inspire»
«Quand j'étais petite, tu n'avais pas le temps de jouer avec moi. Alors, tu te rattrapes avec mes filles. Je suis émue quand je les vois faire des arts plastiques avec toi. Tu es d'une patience inouïe! Je souhaiterais cependant que tu favorises davantage leur autonomie plutôt que de tout faire à leur place. Parfois aussi, tu me contredis, ce qui m'exaspère un peu. Par exemple, tu leur permets de regarder la télévision même si j'ai dit non. Tu me dis que, dans ta maison, c'est à toi de décider! C'est toi tout craché, ça! Mais je ne te changerais pour rien au monde...»
Linda, maman de deux filles de 3 et 6 ans

«Tu reconnais nos familles, même si elles ne sont pas conventionnelles»
«Je suis impressionnée de voir comment tu t'adaptes. Dans ma famille recomposée, jamais tu ne fais de différence entre tes vrais petits-enfants et les autres. Tu acceptes aussi très bien que ma soeur et son amoureuse aient conçu des enfants par insémination. Cette ouverture d'esprit est bénéfique dans tes relations avec tes petits-enfants adolescents. C'est même toi, parfois, qui nous fais réaliser qu'il est temps de leur donner plus de corde...»
Christine, maman et belle-maman de quatre enfants de 7, 10, 15 et 17 ans«On ne s'ennuie jamais avec toi»
«Lorsque tu gardes tes petits-enfants, tu leur fais vivre toutes sortes d'aventures, comme quand tu as aménagé un mini-camping sur ton terrain. Même si ton lit douillet est à quelques pas, tu passes la nuit sous la tente. Je te trouve extraordinaire. Si seulement tu pouvais mieux comprendre les difficultés que peut poser la conciliation travail-famille pour les mères... Cette réalité t'échappe, à toi qui as été femme au foyer.»
Maryse, maman de deux enfants de 1 1/2 et 5 ans

«Merci de me donner un coup de main»
«Je ne me suis jamais sentie oubliée par toi, même juste après la naissance de mon fils, ton seul petit-enfant. Ton aide n'est pas uniquement centrée sur lui: tu cuisines avec moi, tu travailles sur mon terrain... Pour une femme sur le marché du travail comme moi, c'est un coup de main inestimable! Je l'apprécie d'autant plus que, toi aussi, tu as une vie professionnelle très remplie.»
Katerine, maman d'un garçon de 2 ans

«Tu m'encourages à me réaliser aussi dans le travail»
«Devenir grand-mère t'a rajeunie. Tu rayonnes, tellement tu aimes mes filles. Quand tu joues avec elles, tu as plus d'énergie que moi. Mais il t'arrive d'oublier les promesses que tu leur fais. Par exemple, tu leur promets une sortie au cinéma qui ne se concrétise jamais. Évidemment, les filles sont déçues. Tu as aussi tendance à donner beaucoup de conseils... Mais j'avoue que certains sont très bons, comme celui de me réaliser au travail et dans ma vie de femme, pas uniquement comme mère.»
Stéphanie, maman de deux filles de 6 et 9 ans

«Tu as aimé ma fille tout de suite»
«Tout au long des démarches d'adoption, tu ne semblais pas réaliser que tu deviendrais grand-mère. Mon ventre ne grossissait pas... C'était trop abstrait. Mais quand tu as vu ma fille, tu l'as aimée instantanément et de façon très intense. Vous avez développé un lien très fort et vous vous amusez beaucoup ensemble. Aussi, j'ai toujours pu me confier à toi. Je peux te parler de n'importe quoi. Je veux suivre cet exemple avec ma fille.»
Marie, maman d'une fille de 7 ans

Chère fille...
«Fais-toi confiance» «Tu aimerais que je sois plus présente comme grand-mère. Mais il faut bien que je m'occupe de mon entreprise! Je veux te dire que tu devrais te faire davantage confiance. Tu t'inquiètes parfois pour pas grand-chose. Non, ce n'est pas grave si la petite ne vide pas son assiette. Tu étais difficile, toi aussi. Tu as pourtant grandi en santé. Profite de ces moments avec tes enfants. Ils passent tellement vite!»
Louise, mère d'une fille de 30 ans et grand-maman d'une fille de 5 ans«Tu es d'une grande patience»
«Je suis fière de toi. Tu n'étais pas toujours patiente avec les enfants, mais, avec le tien, c'est différent. Jamais tu n'élèves le ton. Tu sais aussi ne pas te centrer uniquement sur ton enfant, ce qui est très sain. Tu as un réseau d'amies, tu restes branchée sur ce qui passe. Bref, tu fais bien les choses. Pas parfaitement, mais c'est correct comme ça. Je n'étais pas parfaite, moi non plus.»
Roxane, mère d'une fille de 41 ans et grand-maman d'un garçon de 2 ans

«On se ressemble, finalement...»
«On a une meilleure relation depuis que tu es mère. Mais tu n'aimes pas que je te donne des conseils au sujet de l'éducation de tes enfants. Tu m'as dit: "Ce n'est plus comme dans ton temps!" Ça m'a heurtée au début. Après tout, je vous ai bien élevés, ton frère et toi! Puis, je me suis rappelé ma propre relation avec ma mère... Tu ne tiens pas de la voisine, c'est certain!»
Angela, mère d'une fille de 29 ans et grand-maman de deux enfants 1 et 4 1/2 ans

«On a des liens plus profonds»
«Tu fais preuve d'une grande patience et d'une bonne écoute avec ton fils, tu m'impressionnes. Quand il a eu de la difficulté à s'adapter à sa nouvelle chambre, tu as su trouver des trucs pour la lui faire aimer. Tu me racontes ce que vit Zaik, pas tellement pour avoir des conseils - tu détestes ça -, mais pour partager avec moi ce que tu vis. On a des liens plus profonds et on sait qu'il est important de les préserver. Nos chicanes sont vite oubliées.»
Micheline, mère d'une fille de 29 ans et grand-maman d'un garçon de 2 ans

«Tu inculques une bonne discipline à tes filles»
«Depuis que tu es mère, tu me demandes plus souvent conseil, notamment sur l'éducation des enfants. Même si tu ne les écoutes pas toujours, je sais que tu en retiens quelque chose. Je t'admire parce que tu sais inculquer une bonne discipline à tes filles. Mais je trouve que tu es parfois exigeante. Tu ne veux pas, par exemple, que tes enfants mangent des bonbons. Peut-être pourrais-tu t'assouplir un peu. Il est permis de faire quelques écarts, après tout.»
Gisèle, mère d'une fille de 33 ans et grand-maman de deux filles de 1 1/2 et 4 ans

«Je suis contente qu'on se soit rapprochées»
«Mes filles, depuis que vous êtes mères à votre tour, vous comprenez mieux certaines décisions que j'ai prises quand vous étiez petites, dont celle de vous confier à votre père après notre divorce. Je savais que vous seriez dans un milieu plus stable avec lui. Maintenant, vous réalisez quel sacrifice ça a été pour moi et aussi que, comme parent, on fait ce qu'on peut avec ce qu'on a. J'apprécie qu'on se soit beaucoup rapprochées ces dernières années. Comme je travaille, je ne suis peut-être pas la grand-mère qu'on peut appeler à la dernière minute pour qu'elle vienne garder, mais je passe le plus de temps possible avec mes petits-enfants.»
Nicole, mère de deux filles de 26 et 30 ans et grand-maman de quatre petits-enfants de 2, 5, 6 et 7 ans«Chapeau!»
«La maternité t'a fait comprendre à quel point je t'aimais. Quand tu es née, tu as été malade pendant neuf mois et tu pleurais beaucoup. Toi, tu as eu la chance d'avoir un bébé facile. Malgré tout, tu as trouvé qu'être mère exigeait beaucoup de patience. Je te trouve très zen avec ton fils. Tu ne paniques pas même quand il grimpe dans les escaliers. Tu acceptes qu'il vide toutes tes armoires, quitte à ramasser derrière lui. Je remarque que Simon est plus débrouillard que vous ne l'étiez au même âge. Chapeau!»
Marie-Paule, mère d'une fille de 35 ans et grand-maman d'un garçon de 2 1/2 ans

«La maternité te rend heureuse»
«C'est une grande joie pour moi de réaliser combien la maternité te rend heureuse. Tu as pourtant renoncé à des postes intéressants au profit de ta famille. Je trouve ça beau de te voir donner beaucoup de temps à tes enfants. Tu es une mère plus sévère que moi. Tu as établi des règles, notamment sur la façon de se tenir à table. Mais j'apprécie que, lorsqu'ils sont chez moi, tu me laisses décider ce que je veux faire, comme manger au salon avec eux. Ce sont nos moments privilégiés à nous.»
Michèle, mère d'une fille de 37 ans et grand-maman de trois petits-enfants de 4 mois et de 3 et 5 ans

«Tu es née pour être mère»
«Tu jongles avec l'idée d'avoir un quatrième enfant. À notre époque, je trouve ça courageux. On dirait que tu es née pour être mère. Autant tu doutes de toi dans d'autres sphères de ta vie - tu resteras toujours une grande timide -, autant tu es en pleine possession de tes moyens comme maman. Tu t'inquiètes parfois, surtout quand les petits sont malades, et tu n'hésites pas à me demander mon avis. Habituellement, tu as déjà tout fait ce qu'il fallait. Tu es une maman poule qui n'aime pas voir ses petits hors du nid. Fais juste attention de ne pas trop les couver.»
Marcelle, mère d'une fille de 38 ans et grand-maman de trois petits-enfants de 4 1/2, 6 et 8 ans

«On peut t'aider»
«Je te vois te débattre entre le travail, la maison et les enfants. Je n'envie pas ta situation même si tu sembles heureuse. Je te trouve souvent fatiguée. Je sais que ça te choque quand je te dis ça, mais je m'inquiète pour ta santé. N'oublie pas que tu as déjà fait un burn-out. Tu pourrais accepter l'aide qu'on te propose. Ça me ferait plaisir de prendre les garçons le samedi pour que tu puisses te reposer. Mais je comprends que tu veuilles passer du temps avec eux. Tu as de bons enfants et tu t'en occupes bien. Essaie quand même de ne pas trop en faire.»
Danielle, mère d'une fille de 30 ans et grand-maman de deux garçons de 5 et 7 ans

«Tu me manques»
«Tu vis en Californie, et je ne te vois donc que deux fois par année, à Noël et pendant les vacances. Tu me manques. Les filles aussi. Une chance qu'on peut maintenant se parler et se voir grâce à l'ordinateur. Tu nous achemines leurs dessins par courriel ou tu nous envoies des vidéos du spectacle à l'école. On les voit grandir et on l'apprécie beaucoup. J'ai quand même hâte que vous reveniez!»
Laurette, mère d'une fille de 35 ans et grand-maman de deux petites-filles de 8 et 11 ans

«Tu m'as fait de beaux cadeaux»
«Tu apprends à tes fils les valeurs que nous t'avons transmises: le respect des autres et le partage, en plus de leur donner beaucoup d'amour. Chez toi, le calme et l'harmonie règnent, et c'est ce qui est essentiel pour le bien-être de la famille. Les plus beaux moments que j'ai partagés avec toi ont été quand Jérémie est né - mon premier petit-fils! - et quand tu m'as permis d'assister à la naissance de Justin. Quels beaux cadeaux tu m'as faits!»
Loulou, mère d'une fille de 36 ans et grand-maman de deux garçons de 10 mois et de 8 ans

Commentaires

Partage X
Psychologie

Mères et grand-mères: ce qu'on a envie de se dire

Se connecter

S'inscrire