Psychologie

#DéfiDétox sans internet mobile: les 5 moments où je PEUX fermer mon téléphone

Billet de blogue par
#DéfiDétox sans internet mobile: les 5 moments où je PEUX fermer mon téléphone

  Photographe : Shutterstock

Psychologie

#DéfiDétox sans internet mobile: les 5 moments où je PEUX fermer mon téléphone

Billet de blogue par

Je ne dirai pas que c'est facile. Dès le début de ma détox d'internet mobile, j'ai commencé à ressentir des effets physiques et psychologiques. Durant la première semaine, j'ai vécu avec le stress perpétuel de manquer quelque chose, de ne pas être joignable. Être joignable en tout temps est la maladie de notre siècle. Les gens sans téléphone portable sont vus comme des extra-terrestres et presque tous les gens qui en ont s'en servent à des moments inopportuns. En utilisant mon temps de transport en commun pour observer les gens qui m'entourent plutôt que pour consulter Facebook, j'ai vraiment commencé à avoir le goût de m'impliquer dans la vie des autres (oui, oui!). C'est un peu farfelu, mais durant la même semaine, j'ai capté les sourires attendrissants d'un bébé inconnu, j'ai ramassé le sac d'épicerie échappé par une inconnue dans le métro, j'ai salué avec bonne humeur un chauffeur de bus inconnu qui semblait avoir une journée très moyenne et j'ai offert un mouchoir à une personne grippée inconnue qui se noyait dans sa morve. Je n'aurais jamais vu toutes ces personnes si mes yeux avaient été rivés sur mon téléphone. Tout comme une bonne partie des gens qui occupaient les sièges environnants n'ont jamais eu conscience de ces activités. Après le stress de manquer quelque chose, est donc venue la zénitude de ne pas avoir de comptes à rendre. C'est comme si à plusieurs reprises durant la journée, j'avais l'affiche "Ne pas déranger" dans le cou. Repassez plus tard, je suis en communion avec ce qui m'entoure, bon! Ça me faisait vraiment du bien finalement... J'ai profité de certains moments de quiétude sans internet pour fermer mon téléphone tout court. Je suis redevenue une personne jamais joignable comme au Moyen Âge (et comme en 2005 aussi).

Voici 5 situations dans lesquelles votre téléphone peut être fermé (et c'est parfait ainsi).

1- Au cinéma Si le film est assez ennuyant pour que vous ayez envie de regarder la météo où les dernières activités de vos amis sur Instagram, c'est que ça vaut la peine de sortir de la salle pour prendre un billet pour un autre film.

2- En voiture Même si je respecte toujours la loi, il m'arrive d'avoir mon téléphone à portée de la main quand je conduis. Et sans même texter ou parler au téléphone, il m'arrive de regarder du coin de l'oeil les messages qui entrent. 100% inutile. Le message n'a jamais été assez important pour que je prenne la sortie suivante pour aller répondre à mon message. À quoi bon, alors, le laisser allumé.

3- Dans l'autobus Toutes les choses merveilleuses qui peuvent arriver dans le bus quand on prend le temps de s'attarder aux gens autour, ça vaut la peine (lire l'introduction).

4- À partir de 21h Tous les messages reçus après 21h ne sont pas importants dans l'immédiat. Ils peuvent être lus au matin et l'univers ne devrait pas en être affecté. En plus, on dort tellement mieux quand on n'est pas joignable.

5- Pendant n'importe quelle conversation Je crois qu'il n'y a rien de plus impoli que de pianoter sur son téléphone quand on a un interlocuteur humain devant soi. Les millions d'interlocuteurs virtuels qui se trouvent dans notre téléphone peuvent TELLEMENT attendre que notre conversation avec la réalité soit terminée.  

Suivez aussi mes collègues Catherine, qui adopte un régime de plus en plus végétarien, et Andrée-Anne, qui se couche tôt. Pour ne rien manquer, vous pouvez nous suivre avec le mot-clic #DéfiDétox.

À lire aussi: Les 10 commandements du téléphone intelligent. 

Commentaires

Partage X
Psychologie

#DéfiDétox sans internet mobile: les 5 moments où je PEUX fermer mon téléphone

Se connecter

S'inscrire