Argent et consommation

Téléphone cellulaire en voyage: gare aux frais d’itinérance!

Téléphone cellulaire en voyage: gare aux frais d’itinérance!

Auteur : Coup de Pouce

Argent et consommation

Téléphone cellulaire en voyage: gare aux frais d’itinérance!

Les téléphones cellulaires ou intelligents sont souvent très utiles, surtout en voyage! Mais gare aux mauvaises surprises au retour de vacances: si on n'a pas pris de mesures avant le départ, la facture peut se révéler salée.

Aux États-Unis, un appel sur notre téléphone cellulaire pourrait nous coûter de 4 à 5 fois plus cher que chez nous. Et on n'a pas encore parlé des messages texte ou du partage des photos de vacances... Car les frais d'itinérance sont imposés par notre opérateur lorsqu'on utilise notre téléphone à l'étranger, que ce soit pour téléphoner, envoyer un message texte ou transférer des données.

Au Canada, les frais d'itinérance sont particulièrement élevés. Un exemple? Un Canadien va payer en moyenne 24,61$ US pour un mégaoctet de données, ce qui correspond à l'envoi de 10 photos. Pourtant, les frais moyens sont de 9,48$ US, selon une étude dévoilée en juin 2011 par l'OCDE (l'Organisation de coopération et de développement économique). En gros, on paie plus du double au Canada!

Heureusement, ces tarifs pourraient diminuer. Telus a annoncé en juin 2011 son intention de réduire les frais d'itinérance pour les appels courants et la transmission de données. Les frais passeraient ainsi de 25$ à 10$ le mégaoctet. Une initiative qui semble inspirer d'autres fournisseurs, qui offrent de plus en plus de forfaits voyages. Fido propose par exemple un forfait messages texte illimités à 10$.

Malgré ces efforts, la plupart des tarifs restent élevés, assez pour nous forcer à repenser notre utilisation du téléphone cellulaire à l'étranger.

 Économiser sur nos frais d'itinérance

Le moyen le plus efficace pour économiser sur les frais d'itinérance? Fermer son téléphone cellulaire! Après tout, on est en vacances! Impossible de s'en passer? Voici quelques trucs pour éviter de revenir de vacances avec une facture à vous les faire regretter!
  • Compatibilité de notre appareil: assurez-vous que votre appareil est compatible avec la fréquence du réseau utilisée dans le pays que vous visitez. Si ce n'est pas le cas, il est possible de louer un appareil et d'y insérer votre propre carte à puce.

  • Ajout d'une option à notre forfait mensuel: la plupart des fournisseurs offrent des forfaits voyages pour les appels interurbains et la transmission de données. Après avoir déterminé ses besoins (voix, textes ou données), on prend le temps de téléphoner à sa compagnie pour savoir quel forfait nous correspond le mieux. On prend la peine de vérifier les zones d'où on pourra téléphoner sans frais d'itinérance.

  • Urgences seulement: on garde son cellulaire pour les urgences et on achète une carte d'appel prépayée, qui donne droit à un certain nombre de minutes de communication. Les cartes sont généralement vendues dans les kiosques à journaux, les réceptions d'hôtels ou les bureaux de poste.

  • Message d'alerte: pour les forfaits de transmission de données, on configure son téléphone de manière à recevoir un message d'alerte lorsqu'on atteint la limite de son forfait. On pourra alors choisir de limiter notre utilisation ou de faire ajouter un nouveau forfait. On peut aussi ajouter une alerte qui nous indique lorsqu'on voyage dans une zone où des frais d'itinérance s'appliquent.
  • Désactiver l'option «données à l'étranger»: si on possède un téléphone intelligent, on peut désactiver l'option «données à l'étranger» avant le départ. Ça évite les mauvaises surprises, surtout si nos enfants s'amusent avec notre téléphone à notre insu!

  • Priorité au courriel: à l'étranger, il est souvent impossible de voir le numéro de la personne qui tente de nous joindre. Pour éviter les frais, demandez à vos amis et à votre famille de communiquer par courriel, à moins d'une urgence.

  • Converser en ligne: avant de partir, on s'abonne à Skype ou à Google Talk. Ces logiciels permettent de faire des appels vidéo, des appels vers des téléphones fixes ou mobiles et d'envoyer des messages textes. Ils peuvent être téléchargés sur notre ordinateur ou notre portable. Ne reste plus qu'à trouver un café avec accès internet gratuit!

  • Attention aux applications gourmandes: YouTube et Maps, notamment, sont des applications qui grugent rapidement notre forfait données. En voyage, on devait plutôt miser sur des applications similaires, mais qui disposent d'un mode «hors ligne ».

  • Éviter les mises à jour: gare aux automatismes! Les mises à jour de nos applications peuvent attendre le retour.

 

Si on décide d'utiliser son portable en voyage, on pense à apporter son chargeur et, éventuellement, un adaptateur.

Pour en savoir plus:

 

À DÉCOUVRIR: 5 façons de voyager techno

Commentaires

Partage X
Argent et consommation

Téléphone cellulaire en voyage: gare aux frais d’itinérance!

Se connecter

S'inscrire