Argent et consommation

Le sapin le plus 'vert' est-il artificiel ou naturel ?

Le sapin le plus 'vert' est-il artificiel ou naturel ?

Istockphoto.com Photographe : Istockphoto.com Auteur : Coup de Pouce

Argent et consommation

Le sapin le plus 'vert' est-il artificiel ou naturel ?

Une étude réalisée et financée par la firme d'experts-conseils en développement durable Ellipsos tranche en faveur du sapin naturel.

Le naturel vis-à-vis l'artificiel

Les recherches d'Ellipsos démontrent que l'arbre naturel génère 3,1 kg de gaz à effet de serre tandis qu'un arbre artificiel en émet 8,1 kg par année. Malgré les déplacements annuels engendrés par l'achat d'un sapin naturel et la durée de vie plus grande du sapin artificiel, l'arbre authentique surpasse le synthétique. Un résultat qui a étonné Jean-Sébastien Trudel, président d'Ellipsos et coauteur de l'étude.

L'analyse du cycle de vie des arbres

L'étude s'appuie sur une approche scientifique appelée analyse du cycle de vie (ACV). Cette approche scientifique prend en considération les impacts environnementaux des arbres, de l'extraction des matières premières jusqu'à leur fin de vie. La méthode ACV tient également compte des bilans en matière d'énergie, de même que les émissions dans l'air, l'eau et le sol.

L'approche scientifique des impacts environnementaux

Les impacts du cycle de vie des sapins naturels et artificiels ont été analysés. Des données telles que la consommation de carburant du paquebot, celle de la voiture du client, l'utilisation des sols pour faire pousser les sapins naturels, la pollution engendrée par les usines chinoises productrices de sapins artificiels et l'extraction de pétrole pour la fabrication des aiguilles ont été comparées.

Ensuite, quatre types d'impacts soient, la santé humaine, les effets sur les écosystèmes, les changements climatiques et l'épuisement des ressources ont été évalués et notés pour les deux types de sapin.

Le sapin naturel l'a emporté sur son concurrent dans les domaines privilégiés des changements climatiques et de l'utilisation des ressources naturelles, puisqu'il génère moins de CO2. Pour que le sapin artificiel soit écologiquement plus avantageux que son vis-à-vis naturel, il faudrait que chaque famille le garde pendant une période de 20 ans ce qui est loin de se rapprocher de la moyenne de conservation qui est de 6 ans.

Une tradition de Noël qui peut se poursuivre

Les arbres naturels et artificiels ont tous les deux des répercussions évidentes sur l'environnement, mais en terme de pollution, la tradition du sapin de Noël n'est pas ce qu'il y a de pire comme habitude de consommation, a relativisé M. Trudel.

Inutile donc de culpabiliser ou de priver vos enfants du bonheur des cadeaux sous le sapin, car l'achat d'un arbre de Noël peut être compensé par une seule journée de vélo ou de covoiturage dans le cas du sapin naturel et de 3 jours pour le sapin l'artificiel. Il suffit de faire un peu d'exercice pour compenser l'effet polluant d'une tradition bien ancrée.

L'étude complète est publiée sur le site d'Ellipsos, stratège en développement durable.

Pour des idées de sorties, des suggestions de cadeaux de Noël ou des propositions de menus festifs, consultez notre site des Fêtes!

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires

Partage X
Argent et consommation

Le sapin le plus 'vert' est-il artificiel ou naturel ?

Se connecter

S'inscrire