Argent et consommation

La caisse, la banque, ING... Où aller?

Auteur : Coup de Pouce

Argent et consommation

La caisse, la banque, ING... Où aller?

Les offres alléchantes ne cessent d'affluer de partout. Qu'il s'agisse d'une succursale bancaire, d'une firme de courtage, d'une société de fonds ou d'une banque virtuelle, chacun essaie de vendre sa salade. Mais comment choisir le service ou le produit qui nous ira comme un gant? La solution est assez simple: on doit savoir qui on est.

Le genre autonomes
Certaines investisseuses ont la capacité et le désir de prendre leurs propres décisions en matière de placements. Comme elles ont suffisamment de connaissances et de temps pour gérer leur portefeuille, elles préfèrent faire affaire avec un courtier exécutant ou des banques virtuelles. Ainsi, elles n'obtiennent aucun conseil financier, mais les frais exigés sont moindres. Elles ont aussi un choix de produits intéressant, en plus d'avoir accès à une foule d'outils (calculatrices, filtres de produits, rapports d'analystes, etc.) qui les aideront à prendre leur décision.

Le genre qui aiment être conseillées
D'autres préfèrent bénéficier des conseils d'un professionnel financier. Ces investisseuses confieront la gestion de leur portefeuille à un conseiller en placement ou à un planificateur financier. Elles consacreront ainsi moins de temps à la gestion de leurs placements, mais devront payer des frais plus élevés.

Le fait de recourir à un conseiller comporte toutefois certaines contraintes. On doit lui fournir des renseignements clairs et précis sur notre situation personnelle, et être prête à lui poser des questions et à garder un œil sur nos placements. Normalement, un bon conseiller prendra le temps de nous expliquer ses recommandations tout en nous laissant exprimer nos idées et nos appréhensions. Il veillera aussi à discuter avec nous des stratégies à adopter.

Le choix du conseiller est crucial. Dès le départ, on doit le questionner sur sa formation, sur la façon dont il est rémunéré et sur les frais demandés. On doit aussi s'informer de sa philosophie de placement et comprendre en quoi cette dernière nous avantage. Enfin, il faut s'assurer de toujours comprendre les produits offerts. Si la proposition reste floue, on pose des questions!Les produits préférés
Les produits qui nous attirent nous orienteront vers des institutions financières. Les succursales bancaires et les sociétés de fonds, par exemple, offrent essentiellement des certificats de placement garanti (CPG), des billets à capital protégé et des fonds communs de placement. Les firmes de courtage et les courtiers en ligne, quant à eux, proposent un éventail plus large de produits, notamment des actions et des obligations.

La qualité du service
Qu'on soit autonome ou qu'on fasse affaire avec un conseiller, on doit toujours s'informer des services proposés. Ensuite, en fonction des frais demandés, on retiendra l'offre la plus intéressante. Pour simplifier cette sélection, on peut se tenir informée des prix décernés chaque année par des organismes indépendants aux compagnies financières. On peut aussi demander à des proches de nous recommander une institution dont ils sont pleinement satisfaits.

Les avantages et les inconvénients de la consolidation
Ces dernières années, les scandales financiers et les faillites bancaires ont souvent fait les manchettes. C'est pourquoi plusieurs hésitent à consolider leurs placements auprès d'une seule institution. Néanmoins, la consolidation des placements comporte plusieurs avantages. Elle permet de simplifier le suivi de nos placements, et d'avoir une vue d'ensemble et une stratégie globale. Par conséquent, les actifs seront gérés de façon plus efficace. Elle permet aussi, habituellement, de bénéficier de frais moindres et de meilleurs services.

À lire: Dossier spécial REER des Affaires.com
Commentaires
Partage X
Argent et consommation

La caisse, la banque, ING... Où aller?

Se connecter

S'inscrire