Argent et consommation

Consommation: on fait des économies!

Consommation: on fait des économies!

IStock Photographe : IStock Auteur : Coup de Pouce

Argent et consommation

Consommation: on fait des économies!

 

Les sites d'achats groupés

Un rabais de 75 % au salon de coiffure, au spa ou au resto du coin? On voit rarement de telles offres dans la circulaire de la semaine. Sur le Web, par contre, elles abondent: on les déniche sur les nombreux sites d'achats groupés, un phénomène aussi connu sous le nom de team buying. C'est le principe du «prix de gros»: le propriétaire du site négocie un rabais substantiel chez divers commerçants, à condition de trouver un grand nombre de personnes prêtes à payer pour le bien ou le service. Pour profiter des offres, on doit d'abord devenir membre d'un site d'achats groupés (voir le lien cliquable): c'est gratuit et sans obligation.

À partir de là, on est avisée de nouvelles offres chaque jour, par courriel. Il s'agit de coupons prépayés ou de certificats cadeaux pour des produits ou services, vendus à un prix beaucoup plus bas que leur valeur marchande réelle (par exemple: 40 $ pour un coupon d'une valeur de 80 $ dans un bon resto). Une offre nous intéresse? On l'achète! À l'échéance, si un nombre suffisant d'acheteurs a été atteint, notre carte de crédit est débitée et on reçoit le coupon dans les jours qui suivent. Il ne reste qu'à aller se gâter chez le commerçant.

Qu'est-ce qu'on y trouve? Surtout des offres pour économiser au resto, au spa et dans les salons de coiffure, mais parfois des rabais sur des activités sportives, touristiques ou culturelles (forfait à l'hôtel, zoo, paintball, concert, spectacle...) ou sur divers produits.

Combien on économise? De 40 % à 90 %.

 

 

 

À surveiller

L'échéance de l'offre. Les offres ne sont affichées qu'une ou deux journées. Et il faut parfois
faire vite, car les places sont limitées!

Le nombre d'acheteurs requis. La transaction se concrétise si le nombre minimal d'acheteurs exigé par le marchand est réuni. Si on tient absolument à profiter d'une offre un peu moins convoitée, on a avantage à faire passer le mot aux copines.

Les conditions. Elles sont indiquées et varient en fonction de l'offre, alors on prend le temps de les lire attentivement. Par exemple, il faudra généralement faire mention de la promotion au moment de la réservation. Les taxes et le pourboire ne sont pas inclus. Pour les offres dans de grandes bannières, on vérifie si le coupon s'applique dans toutes les succursales.

La période de validité. Certaines promotions doivent être utilisées avant une date limite ou encore affichent des exclusions (on ne peut en profiter pendant la semaine de relâche, par exemple). Bon à savoir: même s'il y a une date d'expiration, en vertu de la Loi sur la protection du consommateur, un coupon reste valable pour sa valeur d'achat. Donc, on ne devrait pas perdre notre investissement initial, seulement la promotion.

Les petites annonces et les enchères

Pas besoin d'attendre l'été pour fouiner dans les ventes débarras et faire les puces: sur le Web, on a accès aux petites annonces et aux enchères à longueur d'année. Avant de payer pour du neuf, ça vaut la peine d'y faire un saut.

Qu'est-ce qu'on y trouve? Vraiment tout: en plus des meubles, des appareils électroniques, des voitures et des animaux de compagnie, certains proposent même d'y trouver l'amour... Les petites annonces sont aussi parfaites pour dénicher des antiquités et des articles de collection.

Combien on économise? C'est très variable.

À surveiller

La réputation du vendeur. On privilégie les sites dont il faut être membre et qui affichent le profil des vendeurs: on peut ainsi vérifier la satisfaction des acheteurs précédents et être rassurée (ou non) quant au sérieux de la personne avant de transiger.

Le jargon des occasions. Les habitués des petites annonces ont développé un jargon et utilisent parfois des acronymes, avec lesquels on devrait se familiariser avant d'acheter: il suffit de taper les termes inconnus dans un moteur de recherche. On découvrira ainsi que le pantalon NWT est new with tags (neuf avec étiquettes), que l'iPod NIB est new in box (encore dans la boîte) et qu'un item HTF est hard to find (rare). On peut aussi consulter une liste des acronymes les plus courants sur le site d'enchères eBay.

La conformité de la marchandise. Au moment de l'achat, on inspecte l'article convoité avant de payer: on s'assure qu'il est en bon état et qu'il ne manque aucune pièce. S'il s'agit de matériel électronique, on l'allume en présence du vendeur et on vérifie que les caractéristiques (mémoire, disque dur, version du système) sont conformes à celles annoncées. On ne peut rencontrer physiquement le vendeur et on conclut la transaction à distance? Alors on privilégie Paypal comme solution de paiement: si la marchandise ne s'avère pas conforme, des mécanismes sont prévus pour résoudre le litige.

Les offres incroyables. Si une occasion semble trop belle pour être vraie, c'est probablement le cas: les petites annonces servent parfois au recel de biens volés. Si on a le moindre doute, mieux vaut passer notre chemin.

 

Les surplus d'inventaire

On peut faire de bonnes affaires juste avant que les produits quittent les tablettes des magasins, mais on en fait d'encore meilleures une fois qu'ils n'y sont plus! Bonne nouvelle: certains sites se spécialisent dans la revente des surplus d'inventaire et des fins de ligne... Pour en profiter, on doit s'inscrire et laisser notre adresse de courrier électronique. Quelques fois par semaine, on recevra de nouvelles offres par courriel. Si on est intéressée, il faut faire vite: les ventes durent rarement plus d'une ou deux journées et certains articles ne sont disponibles qu'en quelques exemplaires.

Qu'est-ce qu'on y trouve? Une grande variété d'articles: des vêtements de designers et des accessoires de marque, mais aussi des articles pour la maison, des cosmétiques et des jouets, le tout à une fraction du prix.

Combien on économise? De 35 % à 80 %.

À surveiller

Les délais de livraison. Dans certains cas, le site sert d'intermédiaire: lorsqu'on achète un article, celui-ci quitte l'entrepôt du manufacturier, transite ensuite à l'entrepôt du site de liquidation, à partir duquel il nous est finalement expédié. Le processus peut prendre jusqu'à 4 semaines: c'est long!

Nos besoins réels et nos moyens. La pression est forte pour nous inciter à passer à la caisse: les articles sont en quantité très limitée, et lorsqu'on met un article dans notre panier, il n'y reste que 15-20 minutes. Si on a une tendance à la consommation compulsive, mieux vaut ne pas s'inscrire.

 

Les soldes et les liquidations

Le roulement de marchandise est grand en magasin: pour faire place aux nouveautés, les articles de la saison dernière sont rapidement soldés. La plupart des marchands regroupent les soldes dans une rubrique spéciale de leur site Web, qu'on a tout avantage à explorer.

Qu'est-ce qu'on y trouve? En plus des rabais offerts en magasin, on tombe parfois sur des offres exclusives au Web. Visiter le site permet parfois de mettre la main sur un article en rupture de stock au magasin du coin...

Combien on économise? De 20 % à 70 %.

À surveiller

Les faux rabais. Sur le Web comme en magasin, certains marchands peu scrupuleux affichent un mirobolant rabais (100 $, 40 %) alors que l'article n'a jamais été offert au prix régulier. Avant de se laisser séduire par une offre «à ne pas manquer», on devrait comparer le prix du même article chez plusieurs commerçants.

Les frais de livraison. La livraison est souvent gratuite lorsque nos achats totalisent un certain montant: parfois, l'ajout d'un article peu coûteux à notre panier d'achat permet d'en profiter. Si on commande aux États-Unis, on évite les transporteurs privés (qui imposent de coûteux «frais de dédouanement») et on privilégie les envois par USPS (la poste régulière).

 

 

DÉCOUVREZ LA LISTE DES 20 SITES WEB POUR FAIRE DE BONNES AFFAIRES!

 

Commentaires

Partage X
Argent et consommation

Consommation: on fait des économies!

Se connecter

S'inscrire