Argent et consommation

Comment se constituer un fonds d'urgence

Comment se constituer un fonds d'urgence

Auteur : Coup de Pouce

Argent et consommation

Comment se constituer un fonds d'urgence

Que dire pour vous convaincre de l'importance de mettre de côté l'argent nécessaire pour braver les tempêtes? Chose certaine, si vous êtes prévoyant et avez patiemment constitué un fonds d'urgence, votre degré de stress sera beaucoup moins élevé lorsque vous aurez à vous sortir d'une situation difficile. Avoir de l'argent, c'est avoir la possibilité de faire des choix.

Étape 1: déterminez vos dépenses essentielles

Dressez d'abord la liste de vos dépenses essentielles: le loyer ou l'hypothèque, l'impôt, l'auto ou le transport en commun, les paiements minimaux sur les dettes, la nourriture, les frais médicaux, la garderie pour les enfants. Vous saurez ainsi exactement combien d'argent vous devrez accumuler pour assurer votre subsistance et celle de votre famille.

Si vous disposez de deux revenus, déterminez la proportion de vos besoins essentiels qui est couverte par le revenu le moins élevé. Par exemple, si celui-ci couvre 40% des besoins essentiels de la famille et si le conjoint qui gagne le salaire le plus élevé perd son emploi ou tombe malade, vous devrez trouver les 60% restants. Bien sûr, si vous avez tous les deux le même employeur ou travaillez dans le même domaine, votre réserve doit être plus importante, car vous pourriez perdre votre emploi simultanément.

Quand vous calculez le montant que vous devez accumuler dans votre fonds d'urgence, tenez compte de toutes les prestations auxquelles vous seriez admissible en cas de perte d'emploi ou de maladie. Par exemple, s'il vous faut 5000$ pour combler vos besoins essentiels chaque mois et si le total des prestations auxquelles vous auriez droit advenant une perte d'emploi ou une maladie est de 2600$, vous devrez avoir accès, chaque mois, à 2400$ dans votre fonds de réserve.

 

Étape 2: ouvrez un compte pour votre fonds d'urgence

Lorsque vous établissez votre fonds d'urgence, choisissez le type de compte qui vous convient, puis orchestrez des transferts automatiques depuis votre compte courant. Évitez les comptes d'investissement comme les comptes portefeuille, dont le rendement est déterminé par la performance des marchés. Après tout, vous travaillez fort pour l'argent que vous gagnez, et cette épargne doit en retour travailler pour vous. Pourquoi courir le risque que la valeur de votre compte ait diminué de moitié au moment où vous en aurez besoin? L'argent qui est dans votre fonds d'urgence doit être accessible en tout temps et investi dans un véhicule financier sûr.

Institué il y a quelques années, le compte d'épargne libre d'impôt (CELI) est idéal pour vous constituer un fonds qui servira à combler vos besoins essentiels en cas d'urgence. Tous les résidants canadiens âgés de 18 ans ou plus peuvent investir un montant annuel maximal de 5000$ dans un ou plusieurs CELI. Les contributions ne sont pas déductibles d'impôt, mais les revenus qui en découlent ne sont pas imposables.

Si, une année, vous ne parvenez pas à épargner suffisamment pour verser 5000$ dans votre CELI, vous pouvez reporter le montant restant à l'année suivante. Par exemple, si vous déposez 2000$ dans votre compte cette année, vous pourrez y verser 8000$ l'année prochaine. Chaque année, le montant maximal de contribution est indexé au taux d'inflation et arrondi à 500$ près.

Le principal avantage du CELI est sa souplesse. En effet, vous pouvez retirer de l'argent en tout temps de votre compte et, si vous l'y remettez l'année suivante, cela ne changera pas le montant de 5000$ auquel vous avez droit. Pour ces diverses raisons, le CELI constitue le type de compte idéal pour votre fonds d'urgence.

Étape 3: faites un peu... mais faites-le tout de suite!

Le montant que vous épargnez pour votre fonds d'urgence importe peu: ce qui compte, c'est de commencer maintenant, même si vous n'y versez que 20$ par paye. Fixez-vous par exemple un objectif de 500$ et, lorsque vous y serez parvenu, visez 1000$. Une fois votre compte ouvert et vos premières contributions déposées, vous trouverez le moyen d'y investir.

Si, pendant une semaine, vous mangez au restaurant tous les midis (8$) et si vous vous offrez quelques cafés ou gâteries (5$), vous dépensez 13$ à chacune de vos journées de travail. Tâchez de réduire cette somme à 3$: à la fin de l'année, vous aurez épargné 2400$. Analysez ainsi chacun des postes de votre budget et tentez d'économiser au moins 100$ par mois; versez ensuite cet argent dans votre fonds d'urgence. Tous les six mois, refaites l'exercice et essayez de dénichez un 10$ supplémentaire. De cette façon, vous vous assurerez une stabilité financière, même en cas de coup dur.

Étape 4: trouvez l'argent requis

Vous avez commencé à épargner 20$, 50$ ou 100$ par paye pour constituer votre fonds d'urgence. Bravo! Vous êtes sur la bonne voie. Maintenant, vous devez persévérer: votre objectif est d'accumuler assez d'argent pour tenir six mois, et vous devez y parvenir dans des délais raisonnables.

Une des meilleures façons de vous assurer que l'argent continue de s'accumuler dans votre compte d'urgence est de demander à votre employeur de prélever directement votre contribution à chaque paye. C'est un moyen infaillible, surtout si vous êtes du genre à manquer de discipline. La plupart des employeurs acceptent de prélever l'argent de cette manière et de le placer dans le compte de votre choix. Ainsi, vous vous protégez contre vous-même.

Une autre façon de vous constituer un fonds d'urgence est d'analyser votre budget et de déterminer un poste dans lequel vous pouvez réduire vos dépenses. Par exemple, pourquoi n'apporteriez-vous pas votre lunch au bureau plutôt que de manger au restaurant? Placez ensuite l'argent ainsi épargné dans votre réserve. Nous sommes tous capables de diminuer nos dépenses. Certains réduiront leur consommation de café, d'autres cesseront de fumer ou d'acheter des magazines, d'autres encore choisiront un forfait télé moins coûteux. Nous avons tous nos petits «vices», et nous en priver n'est pas si dramatique.

Une des visiteuses régulières de mon site Web m'a conseillé une méthode géniale: l'approche deux pour un. Chaque fois qu'elle cède au désir d'acheter quelque chose qui n'est pas essentiel, elle dépose un montant équivalent dans son compte d'épargne. Cela l'oblige à faire des choix, car chacun de ses achats non essentiels lui coûte deux fois plus cher. Et elle réussit à épargner tout en s'offrant de petits plaisirs!

Étape 5: dites-vous que votre fonds d'urgence est sacré

Vous ne devez puiser dans votre réserve que lorsque vous êtes dans une situation vous empêchant réellement de combler vos besoins essentiels à court terme. Si vous en retirez de l'argent à la moindre occasion, vous jouez un jeu dangereux auquel vous serez perdant. Si vous pensez que vous n'aurez pas la discipline requise pour respecter la raison d'être de votre fonds d'urgence, trouvez une façon de vous en bloquer l'accès.

 

Extrait tiré de Zéro dette pour la vie, de Gail Vaz-Oxlade, éd. Transcontinental, 2011, 29,95$

 

À LIRE: 17 trucs pour épargner 7000$ en un an

Commentaires

Partage X
Argent et consommation

Comment se constituer un fonds d'urgence

Se connecter

S'inscrire