Argent et consommation

Comment être un donateur averti

Comment être un donateur averti

Auteur : Coup de Pouce

Argent et consommation

Comment être un donateur averti

Soyez prudent!
En 2004, au Québec, près d'un million trois cent mille personnes ont fait un don de charité. Les raisons qui motivent ces élans de générosité sont variées, mais selon le Centre canadien de philanthropie, il y a une caractéristique qui unit près de 80 % des donateurs québécois: ils ont versé leur don après avoir été sollicités.

Lorsque Centraide ou la Croix-Rouge canadienne fait appel à votre générosité, il n'y a pas lieu de vous inquiéter. Mais lorsqu'il s'agit d'une personne qui frappe à votre porte, qui vous envoie une lettre par la poste ou par courriel ou qui vous téléphone au nom d'un organisme qu'elle représente, pouvez-vous lui faire confiance? Comment savoir si l'argent que vous donnez ne va pas directement dans les poches de fraudeurs? Voici cinq règles d'or à respecter avant d'ouvrir votre portefeuille.

1- Réfléchissez!
  • Faire un don demande réflexion. Il y a tant d'organismes à aider. À moins d'être multimillionnaire, vous devez faire des choix qui correspondent à vos valeurs et qui respectent votre budget.
  • Cette réflexion vous permet également d'être moins vulnérable aux sollicitations de toutes sortes et aux histoires attendrissantes qu'utilisent généralement les fraudeurs pour vous soutirer des sommes d'argent.

    2- Informez-vous
  • Si vous ne connaissez pas l'organisme qui vous sollicite, faites une petite recherche sur Internet. Informez-vous aussi auprès de votre municipalité ou d'autres regroupements communautaires mieux connus de la région qui pourront vous en parler… ou pas! Demandez, à l'organisme même, qu'on vous envoie de l'information écrite avant de faire votre don.
  • Que vous connaissiez l'organisme ou pas, posez les questions suivantes: quelle est la mission ou les objectifs de l'organisme? Depuis quand existe-t-il? Quel pourcentage de l'argent amassé est respectivement destiné aux activités d'aide, à l'administration et à la levée de fonds? Comme il s'agit de votre argent, vous avez le droit d'être informé et les responsables des oeuvres de charité légitimes sont habituellement heureux de répondre à vos questions.
  • Vous pouvez également consulter le rapport annuel et le site Web de l'organisme pour obtenir des réponses à vos questions.3- Assurez-vous que l'organisme solliciteur est enregistré à l'Agence du revenu du Canada ou à Revenu Québec

  • Pourquoi? Seuls les organismes de bienfaisance enregistrés en vertu de la Loi de l'impôt sur le revenu peuvent émettre des reçus officiels de dons pour l'obtention d'un crédit d'impôt non remboursable.
  • Comment vérifier? Vous pouvez demander à l'organisme de vous fournir son numéro d'organisme de charité ou son numéro d'enregistrement. Vous pouvez également vérifier auprès de l'Agence du revenu du Canada ou de Revenu Québec.
  • Il est important de mentionner que l'enregistrement d'un organisme n'est pas une garantie de légitimité. Par exemple, cela ne vous informe pas sur le pourcentage d'argent investi auprès des démunis par rapport à celui utilisé à des fins administratives. Toutefois, pour conserver son titre d'oeuvre de charité, un organisme doit généralement utiliser 80 % de ses dons à la bienfaisance.
  • Tout aussi important: un organisme de charité qui n'est pas enregistré n'est pas automatiquement frauduleux. Il ne peut toutefois pas vous remettre de reçu aux fins de l'impôt.

    4- Donnez avec votre coeur ET votre tête!
  • Lorsque votre choix est fait, faites votre don par chèque ou par prélèvement directement sur votre chèque de paye, lorsque cela est possible. Ne donnez jamais d'argent comptant et demandez un reçu d'impôt. Aussi, ne divulguez pas vos renseignements personnels ou financiers, à moins bien sûr de connaître l'organisme.
  • En donnant sur une base annuelle, cela permet à l'organisme de mieux s'organiser et améliore sa capacité de venir en aide à sa clientèle.
  • Suivez votre don! Après avoir fait un don, informez-vous auprès de l'organisme pour savoir comment il a été dépensé. Vous pouvez également obtenir cette information en consultant le rapport annuel de l'organisme.

    5- Vous avez le droit de dire non!
  • Si la cause n'est pas en accord avec vos valeurs, si le pourcentage d'argent investi auprès des démunis ne vous satisfait pas ou pour toute autre raison, vous pouvez choisir de ne pas encourager un organisme.
  • S'il vous est difficile de dire non, rappelez-vous que vous ne pouvez pas régler à vous seul tous les problèmes du Québec ou du monde entier. Ne cédez pas aux pressions. Ne vous sentez pas obligé de donner.

    En étant un donateur averti, vous êtes doublement gagnant: vous évitez de vous faire arnaquer et vous venez en aide à des organismes qui en ont réellement besoin.

    Pour savoir si l'organisme de charité est enregistré:
    Agence du revenu du Canada
    1 888 892-5667

    Revenu Québec

    Nous tenons à remercier madame Valérie Savard de Revenu Québec et madame Michèle Thibodeau-DeGuire, présidente et directrice générale de Centraide du Grand Montréal, de leur précieuse collaboration.
  • Commentaires

    Partage X
    Argent et consommation

    Comment être un donateur averti

    Se connecter

    S'inscrire