Argent et consommation

Cinq erreurs de placement à éviter

Cinq erreurs de placement à éviter

Auteur : Coup de Pouce

Argent et consommation

Cinq erreurs de placement à éviter

1. Investir dans un placement qu'on ne comprend pas
On aura beau répéter qu'il faut bien connaître un produit avant de l'acheter, on voit fréquemment l'inverse se produire. Les raisons pour lesquelles des investisseuses agissent de la sorte sont nombreuses: publicité tapageuse, complexité de certains produits financiers, effet d'entraînement, manque de temps, etc.
Pour l'éviter: On doit prendre le temps de bien se renseigner sur un produit avant de l'acheter. Il faut s'assurer de comprendre tous ses inconvénients et ses avantages. On doit aussi connaître les risques et le rendement. Est-on prête à prendre ces risques pour obtenir ce rendement?

2. Suivre des conseils peu fiables
Lors d'une fête de famille, la belle-sœur de Roxane lui suggère vivement d'acheter des actions d'Étoile filante. La première chose que Roxane fait le lendemain? Elle appelle son conseiller pour lui demander d'acheter 100 actions de l'entreprise! Deux jours plus tard, elle apprend en lisant les journaux qu'un produit-clé d'Étoile filante s'avère dangereux pour la santé et doit être immédiatement retiré des tablettes. En moins de deux, l'action dégringole en Bourse.
Pour l'éviter: Il faut faire preuve de prudence quant aux conseils qu'on reçoit, à ce qu'on lit sur Internet ou à ce qu'on voit à la télévision. Ces renseignements peuvent engendrer de bonnes affaires, mais peuvent aussi mener droit à la catastrophe! Et c'est ce dernier cas qui se produit le plus souvent. Lorsqu'on entend parler d'une occasion en or, la meilleure chose à faire est d'analyser la pertinence de l'information. Si nos connaissances sont limitées, on demande l'avis d'un conseiller en placement.

3. Suivre l'évolution des placements en temps réel alors qu'on investit à long terme
Le scénario est courant. Une investisseuse achète un fonds diversifié sachant qu'il lui rapportera en moyenne 8 % annuellement. Les deux premières années, les performances sont supérieures à 10 %. La troisième, le marché va si mal que le rendement tombe à 4 %. Déçue, elle vend.
Pour l'éviter: Lorsqu'on investit à long terme, on doit penser à long terme. Une mauvaise semaine, un mauvais mois ou une mauvaise année font partie des risques à court terme. Normalement, on doit évaluer nos placements sur la base de leur performance sur trois ans ou plus et comparer ce résultat au rendement d'autres placements similaires pour la même période. Ainsi, si on a obtenu un rendement de 8 % sur trois ans, c'est très bon. Mais si les produits similaires ont enregistré une performance de 6 % pour cette période, c'est encore mieux.4. Investir en Bourse avec l'argent du loyer
Le marché boursier bouge de façon tout à fait aléatoire. Représenté graphiquement, son mouvement quotidien ressemble à des pulsations cardiaques! Même lorsque la tendance à long terme est à la hausse, le marché peut changer de façon rapide. D'ailleurs, si c'était aussi facile de faire de l'argent en Bourse, tout le monde négocierait au lieu de travailler. En réalité, seules la patience et la diversification nous permettent de gagner en Bourse.
Pour l'éviter: On doit s'assurer de ne pas avoir besoin de l'argent investi avant sept ans. Habituellement, au cours de cette période, il y aura un cycle à la hausse. Toutefois, les statistiques historiques démontrent que lorsque des crises financières surviennent, la tendance à la baisse peut durer plus longtemps. Si on ne veut prendre aucun risque, on doit s'assurer de pouvoir laisser cet argent en Bourse jusqu'à ce que le rebond se produise.

5. Céder à l'euphorie ou à la panique
L'argent joue invariablement sur les émotions. La possibilité de faire des gains rapides nous enflamme, tandis que les pertes importantes nous font trembler. Le hic, c'est que ces sentiments pourraient nous inciter à liquider nos actions dans le creux et à acheter au prix fort, alors que pour nous enrichir, nous devons faire exactement l'inverse. Les émotions ne devraient donc jamais entrer en jeu lorsqu'on investit. Nos décisions devraient reposer sur une analyse cartésienne et s'inscrire dans une planification bien étudiée.
Pour l'éviter: On doit investir en étant très terre à terre, c'est-à-dire qu'on doit au préalable connaître notre profil d'investisseuse et faire une analyse de nos besoins à long terme ainsi que de notre capacité à épargner. En général, un rendement raisonnable devrait nous permettre d'atteindre nos objectifs financiers. Il nous poussera inévitablement à prendre moins de risques. Bref, une bonne planification financière nous permettra de garder les deux pieds sur terre!

À lire: Dossier spécial REER des Affaires.com

Commentaires

Partage X
Argent et consommation

Cinq erreurs de placement à éviter

Se connecter

S'inscrire