Normal d'éprouver un peu d'anxiété à l'approche d'un examen, d'un voyage avec l'école, d'une compétition sportive ou lors d'un changement: déménagement, arrivée d'un nouveau prof, début d'une activité parascolaire, décès d'un être cher, etc. Cette réaction est positive, car elle sert à se préparer et à s'adapter aux situations stressantes. Toutefois, l'anxiété devient anormale lorsqu'elle perturbe le quotidien de l'enfant, selon la Dre Chandra Magill, psychiatre à l'Hôpital de Montréal pour enfants. Il pourrait alors s'agir d'un trouble anxieux. L'anxiété généralisée, les phobies, le trouble obsessif-compulsif sont tous des types de troubles anxieux. On consulte en présence d'un ou de plusieurs des signes suivants:

  • notre enfant s'inquiète constamment pour des riens;

  • il évite systématiquement les nouvelles situations;

  • il éprouve des problèmes de sommeil ou des maux de tête ou de ventre chroniques;

  • il a des peurs ou des phobies extrêmes;

  • son anxiété l'empêche de se faire des amis;

  • elle devient une excuse pour ne pas aller à l'école;

  • elle mène à un comportement compulsif (idées fixes, comportements répétitifs).

Dans Pourquoi j'ai mal au ventre? Guide pratique de l'anxiété chez l'enfant de 7 à 12 ans, la psychoéducatrice québécoise Susie Gibson Desrochers propose une quarantaine d'exercices pour aider notre enfant à contrôler son anxiété (Logiques, 2011, 144 p., 19,95 $).

 

À LIRE: Emmener fiston au boulot?