Notre meilleure amie se marie!
On veut lui organiser une fête du tonnerre? D'abord, l'idée semble vous intéresser. Lors d'un récent sondage maison, seulement le quart d'entre vous ont affirmé que le concept de l'enterrement de vie de fille ou de garçon est «ringard». Les autres apprécient l'intention, considérant cette fête comme un rite de passage essentiel. Une nuance cependant: la moitié des «partantes pour le party» estiment qu'on peut se passer du détour dans l'antre de la chair fraîche, testostérone à la puissance 10! Pas de danseurs nus au programme, donc? À votre choix! Sachez cependant que ce rituel semble encore prisé dans la version masculine de cette soirée pimentée et dont ces messieurs préservent jalousement le secret… De plus en plus d'entre eux optent pour la formule golf et souper dans un restaurant sportif, une version que préfèrent bien des fiancées!



Qui l'organise?
C'est habituellement le rôle de la dame d'honneur. Chez les hommes, cette tâche incombe souvent au garçon d'honneur. Mais si on est proche de la future mariée, proposons quelques idées à la dame d'honneur!

Jusqu'où doit-on aller?
La plupart des fiancées apprécient les surprises et embarqueront volontiers dans nos folies. Si c'est le cas de celle qu'on fête, il est important de respecter ses limites, sous peine de voir la soirée assombrie par sa déception. Ainsi, si elle souhaite éviter les séances d'effeuillage extrême, le badigeonnage de diverses substances et la beuverie, que ses désirs soient des ordres! L'idée n'est pas de se cloîtrer mais de s'amuser, en accord avec les principes et les valeurs de la vedette du jour. Prévoyez quand même une dégustation de cocktails, histoire d'alléger l'atmosphère…

Qui invite-t-on?
Les copines proches, bien entendu, avec lesquelles la future mariée acceptera de lâcher son fou. Inviter maman et belle-maman n'est peut-être pas l'idée du siècle, à moins qu'on ait voté pour un confortable souper au restaurant.