Soins beauté

Beauté: 12 produits culte

Beauté: 12 produits culte

1930: Crème de huit heures, d'Elizabeth Arden Auteur : Coup de Pouce

Soins beauté

Beauté: 12 produits culte

Ces produits de beauté hérités de nos mères occupent une place de choix sur nos tablettes depuis des décennies. L’histoire et les secrets de 12 grands classiques de la beauté.

Maquillage: produits culte

1863: Fard à joues Bourjois Paris

La petite histoire: Pour aider les acteurs de théâtre qui se plaignent de maquillages trop gras, pâteux et inconfortables, Alexandre-Napoléon Bourjois élabore le premier blush en poudre, d'une légèreté inédite. Le procédé de fabrication est révolutionnaire: un mélange de poudre et d'eau, mis en forme dans des moules bombés séchés puis polis à la main. Lancés dans des petits pots ronds, les Fards Pastels sont rapidement offerts en plusieurs nuances, dont Cendre de rose, qui est encore vendue aujourd'hui. En 1914, la célèbre petite boîte ronde adopte la couleur du fard qu'elle renferme et devient l'emblème de la marque.

Aujourd'hui: Plus de 6 millions de fards sont vendus chaque année dans le monde. Bourjois offre régulièrement des séries vintage, au grand plaisir des collectionneuses.

Combien et où: 19$ les 2,5 g, chez Pharmaprix et Murale.


1971: Mascara Great Lash, de Maybelline

La petite histoire: En 1913, un jeune chimiste mélange de la vaseline et du charbon pour dramatiser le regard de sa sœur Maybel, afin de l'aider à séduire un homme. Le mascara est inventé! Deux ans plus tard, la compagnie Maybelline (de Maybel et Vaseline) est fondée et le premier cake-mascara est offert. Le succès est instantané. Dans les années 50, le mélange original fait place à une formule synthétique et la méthode d'application se simplifie grâce à la brosse incluse dans le tube. En 1971, on assiste à la naissance du mascara à base d'eau, si populaire dans son légendaire tube rose et vert.

Aujourd'hui: Le Great Lash est le chouchou des maquilleurs professionnels et est, à ce jour, le mascara le plus vendu dans le monde: il s'en vend un tube toutes les 1,7 secondes!

Combien et où: 6,49$ les 12,7 ml, en pharmacie.

 

Parfums: produits culte

1889: Parfum Jicky, de Guerlain

La petite histoire: C'est en hommage à Jicky, une jeune Anglaise dont il était éperdument amoureux, qu'Aimé Guerlain créa le parfum qui porte son nom, une composition audacieuse qui révolutionna le monde de la parfumerie. En effet, considéré comme le premier parfum moderne, Jicky intègre pour la première fois des matières de synthèse (vanilline, coumarine et linalol), sans lesquelles nulle composition moderne ne pourrait voir le jour. Au départ boudée par les femmes déroutées par cette nouvelle senteur abstraite, cette fragrance ni féminine ni masculine se vit enfin encensée par la presse en 1912.

Aujourd'hui: Bien qu'il ait été composé à l'origine pour les femmes, beaucoup d'hommes portent ce parfum. En 1921, le neveu d'Aimé, Jacques Guerlain, modifie la formule et crée Shalimar, une des fragrances-phares de la maison.

Combien et où: 324$ les 30 ml, dans les boutiques Guerlain.

 

1921: Parfum Chanel N°5

La petite histoire: Alors que Coco Chanel règne sur la mode parisienne, elle décide de lancer un parfum et confie sa création à Ernest Beaux, ancien parfumeur du tsar de Russie. Il lui présente deux séries d'échantillons numérotés de 1 à 5 et de 20 à 24. Elle choisit l'échantillon 5, qui allie un composé synthétique à près de 80 ingrédients naturels, et décide de lui laisser son numéro, sans le nommer. Il entre dans la légende en 1954 lorsqu'un journaliste demande à Marilyn Monroe ce qu'elle porte pour dormir et qu'elle lui répond: «Quelques gouttes de N°5.»

Aujourd'hui: N°5 est le parfum le plus connu et le produit vedette de la maison Chanel. Au fil du temps, les plus belles femmes du monde ont été ses égéries: après Marilyn, Catherine Deneuve et Carole Bouquet, c'est maintenant au tour de l'actrice Audrey Tautou.

Combien et où: 117$ pour 7,5 ml, aux comptoirs Chanel.

Soins du visage: produits culte

1909: Soin des lèvres Labello

La petite histoire: Développé par la compagnie allemande Beiersdorf (également à l'origine de Nivea) à partir d'une pommade conçue pour traiter les irritations de la peau, le baume Labello (du latin labium, lèvre, et bellus, beau) révolutionne le soin des lèvres, en particulier grâce à sa forme d'application innovatrice: un tube rétractable en étain qui s'applique directement sur les lèvres. En 1953, le tube de métal est remplacé par une version en plastique, puis se voit teinté du classique bleu Labello vingt ans plus tard.

Aujourd'hui: Depuis quelques années, les soins pour les lèvres Labello sont vendus au Canada sous la marque Nivea. L'entreprise produit annuellement 160 millions de tubes de baume à lèvres, dans une multitude de parfums, de couleurs et de reflets.

Combien et où: 2,09$ les 4,8 g, en pharmacie.

1968: Système de soins en 3 étapes, de Clinique

La petite histoire: Cherchant un moyen d'offrir des produits luxueux aux femmes ayant la peau sensible, Leonard Lauder, le fils de la célèbre Estée, engage l'éminent dermatologue Norman Orentreich pour développer une ligne de produits révolutionnaires. À l'automne 1968, la gamme Clinique et son système de soins en 3 étapes voient le jour. Composé d'un nettoyant, d'un exfoliant et d'un hydratant, ce système est la première ligne de produits non parfumés et hypoallergéniques créée par un dermatologue à être lancée en Amérique.

Aujourd'hui: Les 3 étapes (nettoyer, exfolier, hydrater) sont encore aujourd'hui la façon la plus facile et la plus efficace d'avoir une peau belle et en santé. Offert en différentes formules, le système convient à tous les types de peau, de la plus grasse à la plus sèche.

Combien et où: 13,50$ le savon de 150 g, 14,50$ la lotion clarifiante de 200 ml et 29$ l'émulsion hydratante de 125 ml, aux comptoirs Clinique.

Soins du corps: produits culte

1911: Crème Nivea

La petite histoire: Après des années de recherche, le docteur Isaac Lifschütz découvre l'Eucérit, le premier émulsifiant permettant d'obtenir un mélange stable à partir d'eau et d'huiles. Son collègue, le docteur Oscar Troplowitz, décide alors d'utiliser l'Eucérit, initialement destiné au monde médical, comme substance de base d'une crème de beauté. En décembre 1911, la compagnie Beiersdorf lance la crème Nivea (du latin niveus, qui signifie blanc de neige), révolutionnant le monde des soins de la peau. La première boîte, jaune avec un design Art Nouveau, est remplacée en 1925 par la fameuse boîte bleue au lettrage blanc.

Aujourd'hui: La crème Nivea classique offre une vaste gamme d'utilisations: c'est un excellent démaquillant, elle calme la peau tendue et une goutte de crème démêle les cheveux rebelles! Chaque année, plus de 100 millions de boîtes sont vendues dans plus de 200 pays.

Combien et où: 10,99$ les 200 ml, en pharmacie.

1930: Crème de huit heures, d'Elizabeth Arden

La petite histoire: Propriétaire d'un salon de beauté et passionnée d'équitation, Elizabeth Arden a l'idée audacieuse de créer une crème avec l'onguent qu'elle utilise pour assouplir les sabots de ses chevaux. Selon la légende, une fidèle cliente l'aurait utilisée pour traiter le genou écorché de son enfant et aurait constaté que, huit heures plus tard, la peau s'était améliorée. Le nom du soin miracle était trouvé!

Aujourd'hui: Ce baume apaisant, adoucissant et régénérant devient rapidement un essentiel des artistes maquilleurs, des mannequins et des vedettes. Gagnant de 22 prix internationaux, c'est un des meilleurs vendeurs à l'échelle mondiale. Au Royaume-Uni, il se vend un tube à toutes les deux minutes!

Combien et où: 25$ les 50 ml, aux comptoirs Elizabeth Arden.

1944: Écran solaire Coppertone

La petite histoire: Durant la Seconde Guerre mondiale, l'aviateur et pharmacien Benjamin Green collabore à la mise au point d'un produit destiné à protéger les soldats du soleil. Il concocte une mixture à base de beurre de cacao sur la cuisinière de son épouse et la met à l'essai sur son crâne dégarni. En 1944, il se sert de son invention pour créer le premier produit de protection solaire commercial. En 1953, l'image d'une fillette et de son chien est utilisée sur un panneau publicitaire et devient l'emblème de la marque à travers le monde.

Aujourd'hui: Au fil des ans, le Centre de recherche Coppertone a donné naissance à bien des premières dans le domaine de la protection solaire, notamment l'instauration de l'indice FPS en Amérique et les formules pour bébés, pour enfants et pour sportifs.

Combien et où: 10,99$ les 200 ml, en pharmacie.

1972: Crème à mains Norwegian Formula, de Neutrogena

La petite histoire: Malgré les conditions météorologiques les plus rudes, les pêcheurs norvégiens conservent des mains douces, parfaitement hydratées... La compagnie Neutrogena a vent de ce phénomène et, après quelques investigations, découvre que l'huile de poisson possède d'intenses propriétés hydratantes. Une formule synthétique est créée, puis enrichie de glycérine, avant d'être intégrée dans une crème pour les mains en 1972.

Aujourd'hui: La Norwegian Formula demeure une des crèmes les plus reconnues pour protéger et soulager la peau de la sécheresse et des gerçures.

Combien et où: 6,99$ les 50 ml, en pharmacie.

Cheveux: produits culte

1960: Fixatif Elnett, de L'Oréal Paris

La petite histoire: En 1960, L'Oréal lance Elnett Souple, un produit coiffant qui, grâce à des polymères spécifiques, offre un maintien accompagné d'une souplesse et d'une brillance exceptionnelles, tout en laissant les cheveux doux. Cette nouveauté bouleverse la routine des femmes et des coiffeurs, qui n'avaient alors comme seuls choix que la brillantine sans volume ou la gomme-laque au résultat peu naturel. En 1968, les femmes du monde entier découvrent la micro-diffusion, un procédé toujours utilisé qui produit un nuage de microgouttelettes aériennes permettant une répartition encore plus fine et uniforme de la laque. C'est la fin des cheveux secs et cartonnés.

Aujourd'hui: Plus de 40 millions de bouteilles d'Elnett sont vendues chaque année dans le monde.
Combien et où: 14,99 $ les 365 ml, en pharmacie.

1960: Coloration Belle Color, de Garnier

La petite histoire: En 1904, le pharmacien Alfred Amour Garnier crée sa société en commercialisant des lotions capillaires à base de plantes. Sa fameuse lotion servant à fortifier les cheveux et à favoriser la mise en plis devient vite un produit vedette. En 1929, Garnier décide de se lancer dans la coloration capillaire et fonde les Laboratoires Garnier. En 1960, il révolutionne le monde de la coloration avec Belle Color, la première coloration à domicile telle qu'on la connaît aujourd'hui. Publicisé comme «le shampooing colorant qui colore vos cheveux tout en les lavant», Belle Color permet aux femmes de couvrir elles-mêmes leurs cheveux blancs et de jouer avec les nuances de couleur.

Aujourd'hui: Moins chère, plus simple et, surtout, plus accessible que les colorations en salon, Belle Color fait partie de la routine de nombreuses femmes.

Combien et où: 7,99$, en pharmacie.

 

Commentaires

Partage X
Soins beauté

Beauté: 12 produits culte

Se connecter

S'inscrire