Mode

Profession, designer de cuir: Anke Louwers

Profession, designer de cuir: Anke Louwers

�lise Jett� Photographe : �lise Jett� Auteur : Coup de Pouce

Mode

Profession, designer de cuir: Anke Louwers

Ce n’est pas un métier commun. En fait, on n’en compte que quelques-uns à travers le monde. Les designers de cuir sont ceux qui travaillent le matériau avant qu’il devienne un sac, une chaussure ou un sofa. Rencontre avec Anke Louwers, à l’usine de cuir ECCO des Pays-Bas.

Anke Louwers apprête les cuirs de la marque ECCO depuis 2008. Elle a suivi une formation en design industriel à la Design Academy d'Eindhoven aux Pays-Bas. Sa passion du design et du cuir l'amène à imaginer des textures, des couleurs et des apparences nouvelles pour tous les morceaux de cuir qui passent entre ses mains. Les cuirs ECCO ne fournissent pas uniquement le matériau pour leurs sacs et chaussures. Plusieurs clients à travers le monde se procurent auprès d'eux des cuirs spécialement modelés pour leurs besoins. ECCO est le troisième plus grand producteur de cuir au monde.

Comment l'inspiration vient-elle pour la création d'un nouveau style de cuir?

Anke: L'inspiration vient de tout. Dans la vie, il faut toujours que je touche à tout. Quand je fais les boutiques avec mes amies, elles deviennent folles parce que je m'arrête toujours pour manipuler tout ce qu'on voit. D'une manière plus générale, je suis largement inspirée par le design danois, très moderne, mais j'aime aussi le vintage des années 50 et 60. Je suis fascinée par tous les matériaux. Les différentes sortes de plastiques ou de bois peuvent souvent me donner des idées pour des designs, en autant qu'ils aient une histoire. Aussi, je vis à Amsterdam. C'est un endroit où il y a toujours quelque chose à découvrir.

Quelles sont les qualités essentielles d'un cuir?

Anke: La première règle, c'est le toucher. Je dois pouvoir le prendre entre mes doigts et avoir une sensation intéressante, confortable. Il n'a pas besoin d'être soyeux. Il peut, au contraire, avoir l'air brut, mais il doit être plaisant au toucher. Ensuite, il faut qu'il ait l'air naturel. S'il n'a pas l'air d'être du cuir, il perd tout son intérêt. Même si on choisit une texture et une couleur différente pour chaque création, il est primordial que la matière première soit perceptible.

Comment as-tu développé une telle passion pour le cuir?

Anke: À l'école de design, j'ai fait quelques projets avec du cuir. À l'époque, je collectionnais le cuir. J'achetais des petits morceaux et des retailles dans des boutiques de tissus durant mes voyages. Je n'avais jamais pensé à visiter des tanneries. C'était un petit plaisir que je n'avais pas l'impression de pouvoir exploiter. Vers la fin de mes études, j'ai fait une recherche pour savoir quelles compagnies de design nous avions ici aux Pays-Bas. J'ai rencontré les gens de ECCO et j'ai trouvé leur philosophie absolument fantastique. Ils m'ont aidée à faire exactement ce que je voulais tout de suite à ma sortie de l'école. C'est pourquoi j'aime organiser des remue-méninges avec des gens des écoles, parce qu'ils ont des idées à partager. Quand tu étudies, tu travailles la laine, le plastique, le bois, mais le cuir est une ressource limitée, car c'est dispendieux. On a rarement l'occasion de faire des projets avec ce matériau alors qu'il est tellement noble et tellement intéressant.

Quelles sont les étapes lorsqu'on confectionne une pièce de cuir?

Anke: On commence par sortir des idées en groupe. On essaie de trouver la combinaison parfaite pour le client et pour l'objet qu'il fera avec le cuir. On part avec un élément et on brode autour. Parfois, cet élément, c'est un bout de cuir, mais on peut s'inspirer d'un morceau de carton et essayer d'en reproduire l'allure particulière. L'inspiration initiale peut aussi être l'eau ou la lune. C'est souvent abstrait au départ, mais on finit toujours par avoir une pièce unique entre les mains.

À quoi ressemblerait pour toi le sac à main de cuir parfait?

Anke: L'aspect du cuir doit être naturel et la texture, plaisante. Pour la couleur, j'aime bien les gris terre, très naturels. J'aime un cuir irrégulier, qui a du caractère. J'ai un faible pour les grands sacs fonctionnels, car je traîne beaucoup de choses, mais j'aurais probablement un mini-sac en cuir plus lisse à l'intérieur... juste au cas où! J'ai du mal à me contenter d'un seul sac et je suis très difficile!

 

Commentaires

Partage X
Mode

Profession, designer de cuir: Anke Louwers

Se connecter

S'inscrire