Coiffure

La perte de cheveux chez la femme: problèmes et solutions

La perte de cheveux chez la femme

Getty Images Photographe : Getty Images Auteur : Coup de Pouce

Coiffure

La perte de cheveux chez la femme: problèmes et solutions

Alors qu’on associe ce problème capillaire aux hommes, de plus en plus de femmes sont concernées par la perte de cheveux. Explications et solutions.

Les facteurs principaux et les éléments aggravants de la chute des cheveux

  • Le stress intense ou la fatigue

Ce mal du siècle n'est pas à l'origine de la chute des cheveux, mais il peut l'aggraver. Ainsi, sous l'effet du stress, les muscles du cuir chevelu se contractent. En réaction, ce dernier sécrète plus de sébum, ce qui étouffe le cheveu et le fait tomber prématurément.

  • La surhygiène

Se laver les cheveux quotidiennement, surtout avec des produits mal adaptés, n'est pas recommandé. «Beaucoup de femmes utilisent des shampoings pour bébé. Or, ces produits ont un pH différent de celui du cuir chevelu d'un adulte. Conséquence: cela agresse le cuir chevelu et favorise la chute des cheveux», résume Alain Vrain, président de Norgil Canada.

  • La malbouffe

Attention à l'alimentation! En effet, la malbouffe, mais surtout les régimes trop restrictifs, créent des carences importantes. Par conséquent, le cuir chevelu n'aura plus assez de nutriments (oligo-éléments et vitamines) pour faire pousser les cheveux convenablement.

  • Les dérèglements hormonaux

Certains bouleversements hormonaux - causés par la prise de pilule contraceptive, la ménopause ou une grossesse - peuvent aggraver la chute des cheveux. Les responsables? Les hormones androgènes, qui diminuent de moitié le cycle de vie du bulbe pilaire.

Les traitements et les solutions

  • Le massage

Pour lutter contre la chute des cheveux liée au stress, il est important de se masser le cuir chevelu. Cela le relaxe, favorisant une meilleure oxygénation des capillaires, et donc une meilleure assimilation des produits appliqués à la racine. «Nous proposons des stimulations du cuir chevelu en clinique avec des appareils spécifiques qui relaxent en profondeur le cuir chevelu», mentionne Alain Vrain. À cela nous ajoutons un traitement local et des compléments alimentaires pendant au moins trois mois.» Il faut savoir qu'un traitement pour ralentir la chute des cheveux est long; il doit s'étendre sur plusieurs mois pour être efficace!

  • La greffe ou l'intégration capillaire

Si les cheveux sont clairsemés et que le cuir chevelu devient de plus en plus visible, deux possibilités s'offrent à nous. Tout d'abord, la greffe de cheveux. «Cependant, il faut savoir que, lorsqu'on effectue une greffe, on n'ajoute pas de cheveux, on les répartit, précise le président de Norgil Canada. En général, on les prélève sur la nuque, et on les implante là où ils se font plus rares. Il faut donc s'assurer que la patiente a une quantité suffisante de cheveux.» Autre possibilité: l'intégration capillaire. Après analyse minutieuse du cuir chevelu, on cultive en laboratoire des cheveux quasiment identiques à ceux de la patiente. Après quelques semaines, on les ajoute sur le cuir chevelu. Cette technique permet de doubler l'épaisseur de la chevelure et de continuer à «vivre» normalement (se laver les cheveux, se baigner, se passer la main dans les cheveux, etc.).

Merci à Alain Vrain, président de Norgil Canada, pour ses précieux conseils.

Consultez notre dossier Cheveux: trucs et tendances

Commentaires

Partage X
Coiffure

La perte de cheveux chez la femme: problèmes et solutions

Se connecter

S'inscrire