Coiffure

Coloration: on trouve enfin NOTRE couleur!

On trouve enfin NOTRE couleur!

Istockphoto.com Photographe : Istockphoto.com Auteur : Coup de Pouce

Coiffure

Coloration: on trouve enfin NOTRE couleur!

Cendré, doré, cuivré... Pas toujours évident de trouver la bonne teinte de blond, de roux ou de brun! Voici quelques trucs pour nous aider à y parvenir.

Nos conseils pour les blondes
Avec le temps, les cheveux blonds colorés ont tendance à jaunir, surtout s'ils sont exposés au soleil sans protection. Et, en général, les blondes choisissent une nuance trop pâle qui ne convient pas à leur carnation. De plus, dans les cas où les cheveux sont décolorés, la fibre capillaire se trouve déshydratée.

Pour trouver le blond parfait
  • Si notre peau tire sur le rose, on opte pour un blond beige ou cendré.
  • Si on a le teint plutôt mat ou jaunâtre, on se tourne vers un blond doré.
  • Si nos cheveux sont très dorés ou jaunis, on évite les tons cendrés, qui risquent de leur donner des reflets verdâtres. On choisit plutôt un beige aux reflets lilas ou légèrement rosés.
  • Si nos cheveux sont verdâtres, on neutralise le vert avec un blond qui contient des pigments roux, comme le blond vénitien.

    Les bonnes techniques
    Toutes les techniques de coloration donnent de bons résultats, mais celles-ci sont particulièrement efficaces pour les blondes.
    Les mèches. On isole une dizaine de mèches (ou plus, selon les goûts) du reste de la chevelure et on les colore à l'aide d'un pinceau. On les emballe ensuite dans du papier d'aluminium et on laisse reposer le temps requis. Pour une chevelure naturellement ensoleillée, on opte pour des mèches légèrement dorées. Comme elle convient à la majorité des femmes, c'est la teinte anti-gaffe par excellence lorsqu'elle est mariée à une couleur de base qui s'harmonise à notre teint. Surtout, on ne choisit pas plus de deux couleurs de mèches, car plus il y a de teintes, moins on obtient de profondeur. Mieux vaut s'en tenir à une couleur de base et à des mèches plus pâles ou plus foncées, selon l'effet désiré.
    Le balayage. Réalisée à l'aide d'un peigne et d'un pinceau, cette méthode consiste à placer la couleur exactement où on la veut, section par section. Moins apparent que les mèches, le balayage éclaircit partiellement et très subtilement les cheveux. L'effet soleil obtenu crée de la profondeur et donne du relief à la chevelure, pour un résultat des plus naturels.

    L'entretien
    Pour préserver notre blondeur, on utilise un shampooing, un revitalisant et des produits coiffants spécialement conçus pour les cheveux blonds, ou des soins dotés d'une protection UV, qui empêche la couleur de jaunir, et d'ingrédients éclaircissants qui préviennent le changement de couleur et le manque d'éclat. Chaque semaine, on dorlote notre chevelure avec un traitement qui hydrate les cheveux assoiffés.

    On aime:
  • Shampooing Shade Memory Sparkling Blondes Restorative System, de Matrix (16,95 $ les 400 ml, en salon; infos: 1-888-422-6879). En plus de prévenir le changement de couleur et la perte d'éclat, l'extrait de pamplemousse de ce shampooing éclaircit et illumine les cheveux.
  • Lustre revitalisant hebdomadaire Color Seal pour cheveux colorés, de Clairol (4,99 $ les 58 ml, en pharmacie). Les silicones de ce soin hydratant intensif scellent la cuticule des cheveux pour empêcher les pigments de fuir. On l'utilise une fois par semaine à la place de notre revitalisant habituel.
  • Masque restructurant éclat protecteur Okara, de René Furterer (32 $ les 150 ml, chez Ogilvy, Sephora et en salon; infos: 1-877-441-2011). Ce traitement doté de filtres UV réhydrate la fibre capillaire et préserve la couleur de nos cheveux grâce aux propriétés fixantes de l'extrait d'hamamélis.Nos conseils pour les rousses
    Grâce à leurs pigments chauds qui reflètent la lumière, les chevelures rousses ont souvent l'air plus lustrées que les brunes ou les blondes. Par contre, le roux s'estompe facilement et laisse transparaître la couleur naturelle des cheveux après seulement quelques semaines. Pour conserver notre couleur plus longtemps, il faut l'entretenir avec soin.

    Pour trouver le roux parfait
  • Si on a le teint clair et des taches de rousseur, on a l'embarras du choix, car les tons froids comme les tons chauds nous conviennent.
  • Si notre peau est mate ou très bronzée, on a intérêt à choisir un rouge vibrant comme le roux acajou.
  • Quant aux peaux olive ou jaunâtres, elles sont mises en valeur avec un roux subtil et naturel, comme le roux caramel. À noter: les tons cuivrés ou acajou donnent un roux plus vibrant, tandis que les tons froids (plus bruns) neutralisent les pigments rouges.

    Les bonnes techniques
    Plusieurs techniques conviennent aux rousses, mais en voici deux qui donnent toujours de bons résultats.
    La coloration semi-permanente. La couleur se superpose à la couleur naturelle pour la dynamiser sans décolorer les cheveux. Sans ammoniaque ou oxydant, elle s'estompe après 4 à 10 shampooings, ce qui nous permet d'essayer différentes nuances sans l'inconvénient de la repousse. Cette technique est idéale pour rafraîchir les roux délavés.
    Le placement de couleur consiste à colorer de façon permanente de grosses sections de cheveux pour donner du mouvement et de la texture à la chevelure. Pour les rousses, le placement de couleur se fait principalement au niveau de la nuque. Par exemple, on peut teindre tous les cheveux du dessous d'un roux plus foncé et les mèches du dessus d'un ton plus pâle. Celles-ci ressortiront davantage et donneront de la profondeur et de la texture aux cheveux. Le roux réfléchit énormément la lumière. On opte pour une teinte plus pâle ou plus foncée selon l'effet recherché.

    L'entretien
    Les deux semaines suivant la coloration, il vaut mieux se laver les cheveux à l'eau tiède, car l'eau chaude ouvre les cuticules du cheveu: la couleur fuit alors plus facilement. On utilise un shampooing et un revitalisant pour cheveux colorés, conçus pour empêcher la fuite de pigments. Une fois sur trois, on opte pour un shampooing spécifique pour cheveux roux, qui dépose des pigments roux sur la fibre capillaire. Résultat: la couleur reste éclatante plus longtemps. Une fois par semaine, on remplace notre revitalisant par un masque pour nourrir notre chevelure en profondeur et empêcher les pigments de fuir. Pour que notre couleur tienne encore plus longtemps, on attend 48 heures après la coloration avant de laver nos cheveux, on espace les lavages et on utilise un shampooing pour cheveux colorés de même marque que notre produit de coloration.

    On aime:
  • Shampooing quotidien rehausse-couleur Red Expressions, de Pantene (10,49 $ les 384 ml, en pharmacie). Ce shampooing doux protège la chevelure des agressions quotidiennes (vent, soleil) et aide à déloger les dépôts qui peuvent décolorer le roux. Et il contient des cristaux liquides qui rendent les cheveux ultra lustrés.
  • Baume après shampooing sublimateur à l'extrait de grenade, de Klorane (10,99 $ les 100 ml, en pharmacie). L'extrait de grenade fixe la couleur. Il ancre les pigments dans la kératine du cheveu, pour une couleur plus tenace et plus brillante.
  • Masque Nutri-intense Color Resist, de Garnier (5,49 $ les 200 ml, en pharmacie). Ce traitement apporte tous les bienfaits hydratants d'un masque tout en étant aussi rapide à utiliser qu'un revitalisant. Il rend le cheveu moins poreux, ce qui permet aux pigments de rester en place plus longtemps.Nos conseils pour les brunes
    La brune est sans doute celle qui a le moins de problèmes avec sa couleur, car celle-ci s'altère moins que celle des blondes ou des rousses. Elle perd simplement de l'éclat avec le temps.

    Pour trouver le brun parfait
  • Si notre teint est pâle et rosé, on y va avec un marron froid ou un brun violacé, qui atténuent le rosé de la peau.
  • On a le teint olive? On peut opter pour un brun froid ou pour un brun chaud, cuivré ou acajou, mais il vaut mieux éviter les tons d'aubergine, qui ne nous avantagent pas.
  • Pour mettre en valeur les peaux basanées, les tons froids comme le brun espresso sont parfaits.
  • Si on a le teint jaunâtre, les tons chauds comme le brun caramel nous avantageront.

    Les bonnes techniques
    Si les brunes peuvent opter pour les mèches ou le balayage, les pros leur conseillent particulièrement les techniques suivantes.
    Le gloss. Sans ammoniaque, il enveloppe la fibre capillaire d'un pigment de couleur ultra brillant. C'est la solution par excellence pour les chevelures en manque de lustre. Par contre, l'effet est temporaire, soit environ trois semaines.
    La coloration ton sur ton. Utilisée principalement sur des cheveux naturels, cette coloration sans ammoniaque dépose un soupçon de couleur plus pâle (jusqu'à deux tons) ou plus foncée pour égayer la couleur pendant six semaines. Elle est idéale pour apporter brillance et reflets, et même pour donner un effet de volume à la chevelure.

    L'entretien
    Évidemment, on se tourne vers un shampooing et un revitalisant pour cheveux colorés, mais, puisque le brun se ternit facilement, on applique trois fois par semaine un gloss en crème pour donner un coup d'éclat aux cheveux. Et, tous les sept jours, on remplace le revitalisant et le gloss par un traitement nutritif pour cheveux colorés.

    On aime:
  • Shampooing Color Extend, de Redken (13,99 $ les 300 ml, en salon; infos: 1-866-9-REDKEN). Ses filtres UV protègent contre l'affadissement de la couleur, ses silicones hydratantes conservent l'éclat de la chevelure et son odeur est très agréable.
  • Luminous Colour Glaze Brilliant Brunette, de John Frieda (14,99 $ les 190 ml, en pharmacie). Pour les cheveux en perte d'éclat, ce produit est tout indiqué, car il ravive leur teinte avec une légère infusion de couleur. On l'utilise après le revitalisant pendant trois minutes, trois fois par semaine.
  • Traitement revitalisant Soin-Couleur Vive Pro, de L'Oréal Paris (6,99 $ les 200 ml, en pharmacie). Ce traitement à base d'antioxydants revitalise les cheveux et conserve à la couleur son éclat sans l'estomper ni la délaver.

    Teint chaud ou teint froid?
    Pour déterminer si notre carnation est chaude ou froide, il suffit de dissimuler nos cheveux sous une serviette blanche et de porter à notre joue un tissu orange, puis un tissu fuchsia. Si l'orange se fond à notre peau, on a un teint chaud. Si le rose se rapproche davantage de notre teint, il est froid.

    Un conseil
    Puisqu'il existe une très grande variété de nuances, mieux vaut montrer au coloriste celle qu'on a en tête sur une carte d'échantillons. Cela évitera les mauvaises surprises, car, par exemple, ce qu'on appelle marron clair est peut-être un brun cognac pour le pro!


    Merci à Roch Lemay, directeur de l'éducation et des événements spéciaux pour Matrix et Logic, Eric Del Monaco, artiste coiffeur et coloriste pour L'Oréal Paris, et Franco del Grazia, directeur artistique pour Matrix.

Commentaires

Partage X
Coiffure

Coloration: on trouve enfin NOTRE couleur!

Se connecter

S'inscrire