Sexualité
1 nov. 2012

Ces femmes qui ont horreur de la fellation

Par Sylviane Larose , M.A. sexologue clinicienne et psychothérapeute
Ces femmes qui ont horreur de la fellation

iStockphoto Auteur : Coup de Pouce Crédits : iStockphoto

Sexualité
1 nov. 2012

Ces femmes qui ont horreur de la fellation

Par Sylviane Larose , M.A. sexologue clinicienne et psychothérapeute

La fellation fait partie des pratiques sexuelles de plusieurs couples. Mais certaines femmes, pour diverses raisons, refusent de s'y adonner. Pourquoi?


Même si la sexualité peut très bien se vivre sans fellation, il faut convenir, cependant, qu'elle y ajoute du piquant... tout comme son pendant féminin, le cunnilingus! Si vous êtes mal à l'aise face au sexe oral en général et à la fellation en particulier, prenez le temps d'en cerner les raisons.
 
Mauvaises expériences
 
Rares sont les hommes aujourd'hui qui n'abordent pas la question de la fellation au lit. Omniprésente dans la pornographie, accessible en quelques clics de souris, elle fait pour eux partie des pratiques jugées normales. Sauf que certains, aussi subtils que la poitrine de Pamela Anderson, mettent trop souvent de la pression pour en obtenir une (verbalement, ou carrément en poussant la tête de leur partenaire vers le bas). La fellation devient ainsi un geste requis, forcé, et non une expérience vécue à deux. Pas étonnant qu'on n'ait pas envie d'en offrir une quand on a vécu de telles situations ou que le partenaire exerce constamment des pressions.
 
Le dégoût
 
Bien des femmes sont rebutées par le «membre viril» parce qu'il sert d'abord à uriner et qu'elles craignent les odeurs ou résidus. D'autres ont en horreur le sperme ou le liquide préséminal et vont donc s'abstenir de «fellationner» leur partenaire pour ne pas en avoir dans leur bouche.
 
Expérimenter
 
Une fois que vous aurez déterminé les raisons pour lesquelles la fellation vous rend mal à l'aise, il sera plus facile de les expliquer à votre partenaire. Comme dans bien des aspects de la vie, la communication est essentielle. Ces confidences permettront à votre amoureux de comprendre votre comportement et, si vous le désirez, de vous aider à faire tomber certaines de vos craintes.
 
Par exemple, si ce sont les odeurs que vous avez en horreur, prenez votre douche ensemble avant de filer sous la couette. Si vous détestez vous faire demander une fellation et que vous l'avez exprimé clairement et calmement à votre partenaire, ce dernier risque de comprendre qu'il amoindrit ses chances lorsqu'il procède par sollicitation. Il pourra alors changer son comportement, ce qui pourrait par la suite vous amener à changer le vôtre.
 
Si vous n'avez pas envie d'avaler du sperme, demandez à votre partenaire de se retirer avant son orgasme. Au besoin, gardez un verre de jus de fruits près du lit pour changer le goût dans votre bouche si vous absorbez quelques gouttes de liquide préséminal.
 
Pour mieux l'apprivoiser, prenez le temps d'expérimenter la fellation dans des conditions optimales (propreté, etc.). Commencez par caresser le pénis avec votre bouche, remontez tranquillement votre langue le long de la verge, vers le gland. Si vous n'êtes pas à l'aise, arrêtez là. Sinon, vous pouvez ensuite prendre le gland dans votre bouche et, graduellement, une plus grande partie du pénis. Ne soyez pas surprise s'il y a un peu de liquide qui émerge, ce n'est pas l'éjaculation mais un liquide préséminal. Vous pouvez l'essuyer ou vous familiariser avec son goût, moins prononcé que celui du sperme. Une chose est sûre: vous n'êtes jamais obligée d'aller jusqu'à l'éjaculation dans votre bouche.
 
Les limites à respecter
 
Il n'est pas rare que des femmes dégoûtées par la fellation apprennent à y prendre du plaisir. Certaines, en observant l'excitation qu'elles procurent à leur amoureux, s'excitent alors à leur tour et, avec le temps, cette expérience devient un réel échange de plaisir.
 
Toutefois, la sexualité doit se vivre dans le respect. Les mauvaises expériences du passé peuvent avoir un impact important sur la capacité à développer le plaisir de faire une fellation. Prenez le temps de vous écouter, de voir vos réactions et de comprendre ce qui vous rend hésitante. Vous pourrez mieux gérer la situation et aussi l'expliquer à votre partenaire.
 
 
Partage X
Sexualité

Ces femmes qui ont horreur de la fellation

Se connecter

S'inscrire