Santé

Victime d'étourdissements?

Victime d'étourdissements?

Auteur : Coup de Pouce

Santé

Victime d'étourdissements?

Être étourdie, ça nous arrive à toutes de temps en temps. Il ne faut toutefois pas prendre les étourdissements à la légère, surtout lorsqu’ils sont soutenus et se produisent souvent, car ils peuvent être un symptôme de maux plus graves.

Étourdissement, vertige et perte d'équilibre

Il est parfois difficile de distinguer les étourdissements des pertes d'équilibre et des vertiges. Pourtant, il est important de bien identifier ce qu'on ressent lorsqu'on dit «je suis étourdie», puisque les causes de ces symptômes sont bien différentes.

Le vertige se caractérise par une sensation de mouvement dans l'espace. On a l'impression de tourner sur soi-même ou que la pièce tournoie autour de nous. Il peut provoquer des nausées et des vomissements. Les vertiges sont en général soudains et peuvent se répéter plusieurs fois par jour. On peut aussi remarquer une diminution de l'ouïe ou entendre des bourdonnements.

La perte d'équilibre se définit pour sa part par une difficulté à se maintenir droit et stable en position debout.

L'étourdissement donne plutôt la sensation de «tête légère». Cette fois, c'est dans notre tête que ça tourne! Le plancher semble instable et on a l'impression qu'on va s'évanouir. Certaines personnes qui souffrent d'étourdissements se plaignent de difficultés à lire, d'une vision trouble et de perte de l'équilibre. L'épisode est généralement de courte durée.

Les causes des étourdissements

Un étourdissement est le plus souvent bénin (mais pas toujours!). Il peut avoir plusieurs causes comme:

- certains médicaments (sédatifs, neuroleptiques, antihypertenseurs, antiépileptiques, etc.);

- une chute momentanée de la pression artérielle quand on se lève trop rapidement;

- une fatigue importante, le stress, la fièvre, la déshydratation, l'hypoglycémie (diminution du taux de sucre dans le sang) ou l'anémie;

- certains problèmes psychologiques tels que l'anxiété, qui peut provoquer l'hyperventilation et entraîner des étourdissements;

- un malaise vagal (ralentissement de la fréquence cardiaque et chute de la pression artérielle);

- une insuffisance vertébrobasilaire (arthrose de la colonne cervicale entraînant un étourdissement lorsqu'on met la tête en arrière par compression d'une artère);

- la chaleur, le fait d'être resté debout trop longtemps, un travail trop vigoureux;

- une blessure à la tête, des problèmes cardiaques ou circulatoires, ou un accident vasculaire cérébral.

- Le tiers des étourdissements sont cependant des vertiges. Dans la majorité des cas, ils indiquent une infection ou des problèmes de l'oreille interne. Le plus fréquent est le vertige «paroxystique positionnel bénin». Il est provoqué par un dépôt de calcium dans le canal auriculaire ou une mauvaise circulation des liquides dans l'oreille. Comment savoir si un vertige entre dans cette catégorie? Ça tourne lorsqu'on se penche, qu'on tourne la tête ou qu'on se lève, et on peut avoir des nausées.

Le traitement des étourdissements

Pour les étourdissements liés au surmenage, au fait d'être tout simplement debout, ou à une hausse ou une baisse de la tension artérielle, il est suggéré de s'allonger une vingtaine de minutes avec les jambes surélevées pour aider à rétablir la pression sanguine au cerveau. On évite toute position ou activité qui pourrait provoquer les étourdissements et on bouge lentement pour se lever ou lorsqu'on est debout.

De l'eau ou des jus de fruits, un régime alimentaire équilibré et des aliments sucrés feront des merveilles pour les étourdissements causés respectivement par la déshydratation, l'anémie et l'hypoglycémie. Une crise d'étourdissements précédée par une respiration rapide ou profonde peut être provoquée par l'hyperventilation. Dans ce cas, on s'assoit et on ralentit sa respiration.

Si les étourdissements semblent liés à des médicaments, le médecin pourrait les remplacer. S'il ne parvient pas à identifier la cause de nos étourdissements, il pourrait prescrire un médicament qui traite le mécanisme de l'équilibre de l'oreille interne.

Quand consulter?

Il est recommandé de voir un médecin si les étourdissements surviennent après une chute ou un traumatisme à la tête, après une exposition à des produits potentiellement toxiques ou s'ils s'accompagnent:

- de nausées et de vomissements;

- de perte de conscience;

- d'une perte auditive ou de bruits dans les oreilles;

- d'une vision double ou d'un aveuglement;

- d'une incapacité de parler;

- d'un engourdissement ou d'une faiblesse d'un côté du visage ou du corps.

La situation devient urgente si les étourdissements ont été précédés de palpitations sous forme de battements cardiaques trop rapides, trop lents ou irréguliers, s'ils semblent reliés à la prise d'un médicament ou s'ils ne sont pas disparus après deux semaines.

Pour aller plus loin

  • Guide familial des symptômes, sous la direction du Dr André H. Dandavino, Éditions Rogers Media, 2004, 736 pages.
  • Pour comprendre les vertiges, journal de l'Association médicale canadienne (en anglais)
  • Conseil médical du Canada
  • Étourdissements et syncopes: comment ne pas tourner en rond?, Dr Jacques Bédard, Le médecin du Québec, volume 40, numéro 3, mars 2005.
Commentaires
Partage X
Santé

Victime d'étourdissements?

Se connecter

S'inscrire