Santé

Plus forte grâce à une collation de fin de soirée ?

Plus forte grâce à une collation de fin de soirée ?

iStock Photographe : iStock Auteur : Coup de Pouce

Santé

Plus forte grâce à une collation de fin de soirée ?

Certaines collations peuvent nous muscler, selon une nouvelle étude. On fait le point.

Si vous vous entraînez en vue de courir un marathon ou si vous voulez augmenter l'intensité de votre routine d'entraînement, il y a de bonnes chances que vous surveilliez aussi votre alimentation. Vous ne mangez pas n'importe quoi ni n'importe quand et cherchez un juste équilibre entre protéines et glucides. Pourtant, si vous vous entraînez de façon intensive en ce moment, il faudrait aussi revoir votre collation du soir, selon une nouvelle étude.

Au cours d'une étude menée pendant 12 semaines, auprès de 44 jeunes hommes en santé, les chercheurs de l'Université de Maastricht, aux Pays-Bas, ont testé les vertus d'une boisson composée de 27,5 g de protéines et de 15 g de glucides, donnée avant l'heure du coucher. La moitié des sujets a bu cette boisson, l'autre moitié a bu une boisson placébo sans calories. Tous les sujets ont fait de la musculation avec poids libres, trois fois par semaine.

Ceux qui ont bu la boisson protéinée ont vu leur force et leur masse musculaire augmenter davantage que ceux du groupe consommant le placébo. L'étude a été publiée dans le Journal of Nutrition, en juin 2015.

À lire aussi: Quoi manger avant et après l'entraînement

Selon une chronique d'Alex Hutchison, publiée dans le journal torontois Globe and Mail, d'autres résultats de recherche avaient déjà montré que les protéines contribuent à bâtir les muscles. Cela dit, leur effet promusculaire plafonne lorsque la consommation atteint entre 20 à 30 g de protéines. Puisque la plupart des gens ingèrent de trop grandes quantités de protéines au souper, il serait logique de croire qu'en avalant plutôt certaines de ces protéines au moment de la collation de soirée, on puisse en améliorer l'absorption.

Néanmoins, comme le souligne le journaliste, ce n'est pas tout d'augmenter la force musculaire. Et les collations de soirée n'ont pas le même genre d'effet sur l'endurance (bon à savoir pour les marathoniens et les triathlètes!).

Plus d'endurance? Moins de collations
Il y aurait des avantages à s'entraîner l'estomac vide, selon des recherches menées au Royal Melbourne Institute of Technology, de l'Université d'Australie.

Au cours de l'étude, publiée dans le numéro de juin 2015 du Journal of Applied Physiology, on a demandé à sept cyclistes de s'adonner à un entraînement de haute intensité après le souper. Certains participants sont ensuite allés au lit sans manger, tandis que d'autres ont pris une collation riche en glucides. Tous les participants ont consommé le même nombre de calories durant la journée. Le lendemain matin, on leur a demandé d'effectuer une sortie en vélo moins exigeante.

Les cyclistes qui n'avaient pas pris de collation ont obtenu de meilleurs scores dans les mesures d'endurance comme dans leur capacité à brûler des graisses. La théorie veut que mieux on réussit à brûler ses stocks de graisse lorsqu'on épuise la réserve de glucides, plus on peut courir longtemps. Les auteurs suggèrent donc que le régime d'entraînement idéal proposerait un entraînement intensif en soirée, après le souper, pas de collation de fin de soirée et un entraînement modéré, le matin.

Une étude à garder en tête la prochaine fois que vous vous trouverez devant la porte du frigo, au cours de la soirée...

Commentaires

Partage X
Santé

Plus forte grâce à une collation de fin de soirée ?

Se connecter

S'inscrire