Santé

La syphilis: le point sur cette maladie redoutable

La syphilis: le point sur cette maladie redoutable

Istockphoto.com Photographe : Istockphoto.com Auteur : Coup de Pouce

Santé

La syphilis: le point sur cette maladie redoutable

Si les hommes étaient presque les seuls concernés auparavant, les femmes doivent désormais redoubler de vigilance: la syphilis touche tout le monde, jeunes et adultes.

C'est quoi?

La syphilis est une infection causée par un microbe (bactérie) appelé le tréponème pâle. Entre 2009 et 2011, le nombre de personnes infectées a augmenté de 60% au Québec! Il s'agit surtout d'hommes ayant des rapports sexuels avec d'autres hommes, mais les femmes sont aussi touchées. Selon le ministère de la Santé et des Services sociaux, on a recensé 25 nouveaux cas au Québec en 2011, alors qu'entre 1998 et 2002, on en avait compté un ou deux par année.

Comment se transmet-elle?

La syphilis se contracte lors de relations sexuelles (orales, génitales ou anales) avec une personne infectée et en phase contagieuse. Une femme enceinte peut contaminer son fœtus. La maladie peut aussi, quoique rarement, se transmettre par l'échange de seringues ou par le contact avec une lésion cutanée.

Sans traitement, la syphilis évolue en cinq phases. Elle est infectieuse aux stades primaire, secondaire et de latente précoce (moins d'un an). Durant les étapes de latente précoce et de latente tardive, elle peut progresser vers le stade tertiaire.

Symptômes

La période entre l'infection et l'apparition des symptômes varie de 10 à 90 jours. Mais tous les syphilitiques n'en présentent pas les signes.

Le plus souvent, la syphilis se manifeste par un chancre (ulcère très superficiel) à l'endroit où la bactérie a pénétré dans l'organisme - en général les organes génitaux, la bouche, le vagin ou le rectum. Il peut être associé à des ganglions dans les aines. Au stade secondaire, on observe une perte de cheveux, des éruptions cutanées sur tout le corps, une inflammation des ganglions ainsi que des douleurs musculaires et articulaires.

Dans les stades primaire et secondaire, les symptômes se résorbent souvent sans traitement, mais la personne reste contagieuse et l'infection progresse.

Complications

La syphilis tardive se manifeste de 10 à 20 ans après l'infection par des lésions au cerveau, au cœur, aux vaisseaux sanguins et aux os. Elle peut éventuellement entraîner la mort. Chez les nouveau-nés infectés à la naissance, la maladie peut causer des anomalies congénitales et le décès. Les syphilitiques qui présentent des ulcérations génitales sont de trois à cinq fois plus nombreux à contracter une infection à VIH que ceux qui n'en ont pas.

Dépistage

Lorsqu'il y a un chancre, l'examen des sécrétions au microscope permet d'observer le tréponème pâle. Ce test n'est cependant offert que dans les centres spécialisés. Aux stades avancés de la maladie et durant la phase de latence, un examen sanguin permet de confirmer le diagnostic. La guérison spontanée du chancre rend les tests sanguins difficiles à interpréter; c'est pourquoi il faut les répéter.

Comment la traite-t-on?

La syphilis se traite très bien par la pénicilline en injection. Les personnes allergiques pourront recourir à d'autres antibiotiques tout aussi efficaces. Il est important de suivre le traitement au complet. Des examens sanguins effectués tous les six mois pendant deux ans permettent de contrôler la guérison.

Références

  • Guide des maladies, Servicevie.com
  • Portrait des infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) au Québec - Année 2010 (et projection 2011), ministère de la Santé et des Services sociaux.
  • Les infections transmissibles sexuellement et par le sang: l'épidémie silencieuse, Quatrième rapport national sur l'état de santé de la population du Québec, ministère de la Santé et des Services sociaux et Institut national de santé publique du Québec.

 

À LIRE: Les poux de pubis ou morpions

Commentaires

Partage X
Santé

La syphilis: le point sur cette maladie redoutable

Se connecter

S'inscrire