Santé

La Santé repensée: prendre enfin sa santé en main

Auteur : Coup de Pouce

Santé

La Santé repensée: prendre enfin sa santé en main

Dans son livre publié récemment, le docteur Gaétan Brouillard prône des patients plus participatifs, des médecins plus à l’écoute et mieux formés et une vision de la santé qui ne se limite pas aux médicaments. Il s’explique.

Dans son livre publié récemment, le docteur Gaétan Brouillard prône des patients plus participatifs, des médecins plus à l'écoute et mieux formés et une vision de la santé qui ne se limite pas aux médicaments. Il s'explique.

Le sous-titre de son livre dit tout: Cessez de chercher la pilule miracle, agissez différemment. Gaétan Brouillard est un médecin qui pratique une médecine fonctionnelle, qu'il décrit dans son livre comme une médecine des 4P: préventive, personnalisée, participative et prédictive. Le Dr Brouillard, visiblement, ne fait pas les choses comme les autres: au cours de presque 40 ans de carrière, il a acquis des compétences en acupuncture, en naturopathie, en ostéopathie et en hypnothérapie. Il se passionne pour le patient plutôt que pour la maladie, et préconise une nouvelle façon de pratiquer la médecine. Il nous en a parlé.

Votre façon de voir la médecine (vous parlez dans votre livre d'une consultation avec une patiente qui aurait duré plus de 90 minutes!) semble être l'antithèse de la façon dont on cherche à la pratiquer au Québec aujourd'hui, alors que le gouvernement souhaite que chaque médecin voie encore davantage de patients. L'est-elle?

On fait fausse route en diminuant le temps accordé à chaque patient. On ne peut pas en si peu de temps faire une place au patient et réellement régler un problème. La population vieillissante va être de plus en plus malade et les soins de santé coûtent de plus en plus cher. Je vois parfois des patients qui ont déjà vu cinq, six médecins pour le même problème de santé. Pourquoi magasinent-ils ainsi un médecin? Ils n'ont pas eu l'écoute qu'il leur fallait... Les médecins sont débordés et le système les pousse à agir encore plus vite et le problème n'est pas cerné à la source.

De plus il faudrait que les gouvernements investissent davantage dans la prévention et bonifier le style de vie santé des gens qui s'investissent eux mêmes pour une santé globale. À moyen et long terme, ça rapporte, autant en soulagement de la souffrance des gens qu'en argent pour les gouvernements.

Vous dites que repenser sa santé, c'est autant du ressort du patient que de celui du médecin traitant. De quelle façon?

La médecine fonctionnelle demande un nouveau partenariat entre le médecin et son patient.
De la part du médecin, elle requiert une qualité d'écoute. Souvent, sans le savoir, à force de décrire ce qu'il vit, le patient peut nous donner des pistes sur sa condition. Elle requiert aussi une bonne dose d'humilité. Plus on avance en science, plus on réalise qu'on ne connaît que peu le corps humain. La médecine est un art autant qu'une science. À l'université, il faut enseigner aux futurs médecins une façon d'être avec des êtres humains, pas avec des maladies! Et aussi et surtout, il faut enseigner d'autres médecines que la médecine pharmaceutique. Les choses simples - les plantes, les manipulations comme l'ostéopathie et l'acupuncture - aident souvent plus que les médicaments. Au Québec, on fait 10% plus de prescriptions par habitant que dans les autres provinces. Pourquoi? Il faut apprivoiser les médecines complémentaires. Pourquoi certains suppléments prescrits par le médecin ne sont-ils pas remboursés, alors que les médicaments le sont?

Aux patients, je conseille de réveiller leur médecin intérieur. On ne doit pas mettre notre santé dans les mains d'autrui. Beaucoup de problèmes de santé peuvent se régler avec des choses simples et les gens s'intéressent à leur santé. Un livre comme le mien, c'est pour prendre conscience des gestes qu'on peut poser qui peuvent avoir un gros impact sur notre santé.

Dans le livre, vous proposez une foule d'approches très concrètes qui peuvent aider notre santé, dont plusieurs suppléments. Si vous deviez en recommander quelques-uns à nos lecteurs, lesquels choisiriez-vous?

Voici ma prescription santé:

1. La vitamine D. On l'a délaissée, pourtant, elle agit partout dans le corps! La plupart des humains sont carencés. Je recommande donc d'en prendre 3 000 UI par jour l'hiver, et 2 000 UI par jour l'été.

2. Les oméga-3. On a publié plus de 10 000 papiers scientifiques sur leurs bienfaits, et il ne faut pas s'en priver! Par contre, c'est très important de choisir un supplément de qualité pharmaceutique, pas le moins cher! Vérifiez aussi la source et privilégiez les petits poissons (les métaux lourds contenus dans les gros poissons pourraient en faire des suppléments qui font plus de mal que de bien!). Je recommande un supplément de 1,5 gramme, minimum, d'acides gras EPA et DHA combinés.

3. Les probiotiques. Ce sont des bactéries bienfaisantes pour le système gastrointestinal. Même si on vante les yogourts qui en contiennent, ce n'est vraiment pas suffisant, et les probiotiques qu'ils contiennent sont souvent morts. On opte pour un supplément de bonne qualité, d'une compagnie réputée.

4. La respiration consciente. Pendant 10 minutes par jour, on accorde une grande attention à sa respiration. Assis, le dos droit, on visualise l'air qui entre et qui sort de notre corps. On peut imaginer qu'on remplit un ballon dans son ventre et qu'à chaque inspiration, on fait entrer en nous de l'énergie de qualité et de la gratitude: 7 secondes à l'inspiration, une pause, et 7 secondes à l'expiration.

La santé repensée: cessez de chercher la pilule miracle, agissez différemment par Gaétan Brouillard (Éditions de l'Homme, 2015, 201 p., 27,95$)

À lire aussi: 5 façons naturelles de soulager les douleurs articulaires

Commentaires
Partage X
Santé

La Santé repensée: prendre enfin sa santé en main

Se connecter

S'inscrire