Santé

La santé des femmes en quelques questions et réponses

Par
La santé des femmes en quelques questions et réponses

 

Santé

La santé des femmes en quelques questions et réponses

Par

Dr Marla Shapiro, une torontoise spécialiste de la ménopause, nous éclaire sur la santé des femmes, particulièrement en ce qui a trait à la sécheresse vaginale, et elle nous dit ce qu’elle voudrait que plus de femmes fassent.

Y a-t-il des questions spécifiques que vous posez toujours à vos patientes?

«En plus des questions habituelles – comme fumez-vous ? ou buvez-vous de l’alcool ? –, j’invite mes patientes à me poser toutes les questions qui les préoccupent. Savoir c’est pouvoir. Plus vous êtes renseignées par un professionnel de la santé en qui vous avez confiance, mieux vous serez en mesure de prendre soin de vous. Donc, n’hésitez pas à demander, et insistez si la réponse n’est pas claire.»

Est-ce que les patientes hésitent à vous interroger sur des symptômes qui sont par ailleurs normaux?

«Tout le temps. Si quelque chose vous inquiète, il vaut mieux en parler à un professionnel de la santé et découvrir que tout va bien, plutôt que négliger le problème parce que vous pensez que la question est stupide.»

Y a-t-il une mauvaise habitude que vous constatez souvent chez vos patientes?

«Parce qu’elles sont très sollicitées, les femmes négligent de se placer et de placer leur santé en priorité. Dites-vous que ça vaut la peine d’investir dans sa santé. Prenez l’exemple du masque à oxygène : à bord d’un avion, vous devez mettre votre masque avant de venir en aide à la personne assise près de vous. C’est la même chose quand il s’agit de votre santé : pour être la meilleure mère, partenaire, fille, amie, sœur ou collègue, vous devez prioriser votre propre santé.»

Comment les femmes doivent-elles laver leur vulve?

«Rien ne vaut la bonne vieille méthode de l’eau et du savon, et évitez les produits parfumés qui peuvent causer de l’irritation. Comme le vagin se nettoie lui-même, laissez-le faire. Cela dit, la sécheresse vaginale et l’amincissement des tissus résultant de la chute d’estrogènes à la ménopause, peuvent justifier une hydratation supplémentaire au moyen d’un hydratant vaginal

Les femmes doivent-elles s’attendre à une certaine sécheresse vaginale à l’approche de la ménopause?

«Toutes les femmes connaîtront une sécheresse vaginale progressive en cours de ménopause. Ce manque d’hydratation fait suite à la chute d’estrogènes pendant cette période. Alors que certains symptômes comme les bouffées de chaleur s’amélioreront avec le temps, si elle n’est pas traitée, la sécheresse vaginale ne disparaîtra pas et pourrait même s’aggraver. La bonne nouvelle c’est qu’on y peut quelque chose : utilisez régulièrement un hydratant vaginal, et essayez d’utiliser un lubrifiant lors des relations sexuelles.»

Quel est le meilleur conseil que vous donnez aux femmes pour le maintien de leur santé?

«Apprenez à connaître votre corps et le pouvoir qu’il détient. Ne négligez pas vos rendez-vous médicaux, posez des questions et prenez soin de vous. Ne fumez pas, faites de l’exercice, vivez en pleine conscience, et réduisez votre stress.»

Commentaires

Partage X
Santé

La santé des femmes en quelques questions et réponses

Se connecter

S'inscrire