Santé

La chiropratique ou l'auto-guérison du corps

La chiropratique ou l'auto-guérison du corps

istockphoto.com Photographe : istockphoto.com Auteur : Coup de Pouce

Santé

La chiropratique ou l'auto-guérison du corps

La chiropratique considère le corps humain comme un tout pour favoriser une santé optimale. Elle considère le pouvoir d’auto-guérison du corps sans avoir recours à la médication ou à la chirurgie.

Le mode de vie adopté par plusieurs peut provoquer la perte de mobilité des vertèbres entraînant une irritation des nerfs se trouvant à proximité de ces vertèbres et ainsi créer un dérèglement du système nerveux. Cet effet néfaste sur le système nerveux se manifeste par l'apparition de symptômes. Ces symptômes constituent le signal d'alarme que le corps humain possède pour nous communiquer qu'il n'est plus dans un état optimal de santé. Le chiropraticien se préoccupe de la cause du problème et non des symptômes qui se sont manifestés.

L'objectif premier du chiropraticien est de redonner un mouvement optimal à la colonne vertébrale, éliminant ainsi l'irritation nerveuse étant qui est à la base des symptômes et du problème. Les modalités thérapeutiques utilisées par le chiropraticien sont douces, diversifiées et adaptées pour chaque individu. En plus des ajustements vertébraux (manipulations vertébrales), le chiropraticien peut vous conseiller sur votre alimentation, exercice physique, plan d'entraînement, gestion de stress, ergonomie de poste de travail, afin que votre qualité de vie soit optimale. 

La subluxation vertébrale

Une subluxation vertébrale est une perte de mouvement entre deux vertèbres. Cette perte de mobilité irrite les nerfs situés à proximité de ces vertèbres créant ainsi des interférences nerveuses, de la douleur et des tensions musculaires. Les différentes causes possibles d'une subluxation vertébrales sont les mauvaises postures, la mauvaise alimentation, les mouvements répétitifs, le stress, des chutes, des traumatismes, accidents de la route, etc.

La formation du chiropraticien

Pour devenir chiropraticien, il faut réussir un doctorat de premier cycle d'une durée de 5 ans comportant 245 crédits et 1200 heures d'internat, au même titre qu'un médecin. Cette formation académique est offerte au Québec uniquement à l'Université du Québec à Trois-Rivières. Le chiropraticien doit également réussir trois examen nationaux pour obtenir son permis et exercer sous l'égide de l'Ordre des Chiropraticiens du Québec. Une formation continue en radiologie doit être suivie annuellement afin de pouvoir conserver son permis de pratique.

Au Québec, il existe cinq docteurs dans le domaine de la santé reconnus par les autorités gouvernements, dont le chiropraticien. Le dentiste, le médecin, l'optométriste et le vétérinaire complètent cette liste. Cependant, seul le chiropraticien est un docteur en soins de la santé naturels.

Ce qui différencie le chiropraticien
  • Professionnel de premier contact donc aucune référence médicale n'est nécessaire pour consulter un chiropraticien.
  • Le chiropraticien a le droit au diagnostique
  • Les professionnels de la santé ayant droit au diagnostique sont les médecins, les optométristes, les vétérinaires, les dentistes, et les chiropraticiens.
  • Le chiropraticien utilise la radiologie comme outils diagnostique pour établir le pronostique. Il peut également référer pour d'autres analyses, comme un IRM. s'il le juge nécessaire.

    

Les traitements chiropratiques

- L'ajustement chiropratique
        Colonne vertébrale ou articulation périphérique
        Avec ou sans cavitation (craquement)
        À l'aide des mains, de méthodes douces (pression similaire
        à un effleurement) ou avec des outils

- Travail musculaire

- Analyse informatisée de l'activité musculaire

- Conseils sur la santé
        Alimentation
        Exercice physique
        Plan d'entraînement
        Gestion du stress
        Ergonomie du poste de travail
        Habitudes de vie

La chiropratique traite les maux de dos, la douleur sciatique, le torticolis, les maux de tête, la migraine, l'engourdissement (jambe, pied, bras, main), le syndrome du tunnel carpien, la tendinite, la bursite, la capsulite et les douleurs articulaires (cheville, genou, hanche, poignet, coude, épaule, mâchoire)

La chiropratique pour les enfants

- Colique
- Torticolis
- Incontinence urinaire/diurne
- Douleur croissance - Scoliose

...et la femme enceinte

- Suivi de grossesse complémentaire au suivi médical
- Temps de travail d'environ 50% et des complications (césarienne, ventouse, forceps, etc)

     

Référence:

Clinique Chiropratique du Dre Geneviève Fournier

Commentaires

Partage X
Santé

La chiropratique ou l'auto-guérison du corps

Se connecter

S'inscrire