Santé

L'apnée du sommeil, qu'est-ce que c'est?

L'apnée du sommeil, qu'est-ce que c'est?

istockphoto.com Photographe : istockphoto.com Auteur : Coup de Pouce

Santé

L'apnée du sommeil, qu'est-ce que c'est?

L'apnée du sommeil est souvent associée à des ronflements désagréables, mais c’est beaucoup plus. Car les pauses de respirations nocturnes peuvent avoir de graves effets sur la santé.

On se réveille fatiguée? On manque d'énergie durant la journée et on a de la difficulté à se concentrer? On souffre peut-être d'apnée du sommeil.

L'apnée du sommeil se traduit par une perturbation de la respiration qui interrompt le sommeil. Ces pauses de la respiration durent entre 10 et 30 secondes et peuvent se produire des dizaines ou même des centaines de fois par nuit! Difficile dans ces circonstances d'avoir un sommeil réparateur.

C'est ce manque de sommeil qui a des répercussions sur la santé physique et psychologique des personnes atteintes - jusqu'à 5% des femmes et 15% des hommes âgés de 30 ans à 60 ans. Quand on souffre de l'apnée obstructive du sommeil, on a de la difficulté à rester éveillées, à se concentrer et à travailler. On a ainsi plus de chance d'être impliquées dans un accident de voiture ou de travail. On présente également un risque accru d'hypertension artérielle, de crise cardiaque, d'arythmie cardiaque, d'accident vasculaire cérébral, de dépression, d'impuissance et de diabète.

Reconnaître l'apnée du sommeil

Le conjoint risque d'être le premier à noter des signes d'apnée du sommeil, comme les ronflements et les difficultés respiratoires. La personne atteinte remarquera davantage qu'elle somnole sans raison pendant la journée et qu'elle traîne une grande fatigue. L'apnée du sommeil peut aussi causer des maux de tête le matin, des troubles de mémoire et même des états dépressifs. Les hommes peuvent aussi éprouver des difficultés érectiles.

La forme la plus courante de la maladie est l'apnée obstructive du sommeil. Elle survient lorsque l'air n'arrive pas aux poumons parce que les voies aériennes se sont affaissées. Elle touche plus fréquemment les hommes, les personnes obèses, celles qui dorment sur le dos, ainsi que celles qui ont une anomalie de la partie inférieure du visage (petit menton, langue trop grosse, surocclusion dentaire, etc.)

Est-ce bien de l'apnée du sommeil?

Pour déterminer qu'il s'agit bien d'apnée du sommeil, le médecin vérifiera si les voies aériennes sont bloquées. Il pourrait aussi prescrire des analyses sanguines et des examens de la fonction cardiaque pour vérifier si l'apnée du sommeil a entraîné des complications, ou pour exclure la possibilité d'autres affections.

Le médecin pourrait suggérer une polysomnographie (PSG). Ce test est le meilleur outil pour diagnostiquer l'apnée du sommeil. Il s'effectue au cours d'une nuit en clinique de sommeil et mesure, entre autres, l'activité du cerveau, les phases du sommeil, le tonus musculaire, la respiration et le taux d'oxygène dans le sang. Mais comme la liste d'attente est longue, le médecin pourrait proposer de passer le test à la maison, à l'aide d'un appareil portable.

À lire aussi: Le stress m'empêche de dormir

 

Traiter l'apnée du sommeil

Il n'y a pas de médicament miracle pour se débarrasser de l'apnée du sommeil, mais il existe des traitements efficaces. D'abord, on peut changer ses habitudes pour éliminer les facteurs qui causent ou aggravent l'apnée du sommeil. Perdre du poids, dormir sur le côté, cesser de fumer, éviter l'alcool et les somnifères, ces trucs simples donnent souvent de bons résultats pour les cas légers ou modérés. Des orthèses dentaires peuvent aussi être utilisées pour garder les voies aériennes ouvertes pendant la nuit.

Le traitement de choix pour tous les types d'apnée du sommeil reste la thérapie CPAP (ventilation à pression positive continue). À l'aide d'un masque relié à un «générateur de débit», on pousse de l'air en continu dans le nez et la gorge pour empêcher les voies respiratoires de s'affaisser. Les résultats sont perceptibles après une ou deux nuits.

En dernier recours, on se tourne vers la chirurgie pour enlever l'excédent de tissu mou et ainsi dégager les voies aériennes. L'intervention est utile pour corriger les ronflements intenses, mais n'est efficace que pour la moitié des cas d'apnée du sommeil.

L'apnée du sommeil chez l'enfant

De 2 à 3% des enfants sont susceptibles de faire de l'apnée du sommeil. Les symptômes à surveiller sont les ronflements, des pauses dans la respiration durant le sommeil (même une pause par heure est considérée anormale), de la fatigue durant le jour, même après une nuit complète de sommeil, et des problèmes scolaires. Puisque le gonflement des amygdales est une des causes possibles de l'apnée du sommeil chez les enfants, le médecin fera un examen physique, incluant des radiographies pour déterminer la taille des adénoïdes et des amygdales. Le médecin pourrait aussi demander de filmer l'enfant pendant son sommeil et lui faire passer une polysomnigraphie.

Comme chez les adultes, si l'apnée du sommeil n'est pas diagnostiquée et traitée, elle peut avoir de graves conséquences sur la santé de l'enfant, notamment des signes d'insuffisance cardiaque.

 

À DÉCOUVRIR: Notre dossier Bien dormir

Commentaires

Partage X
Santé

L'apnée du sommeil, qu'est-ce que c'est?

Se connecter

S'inscrire