Santé

Contrer la douleur chronique en améliorant son hygiène de vie

Contrer la douleur chronique en améliorant son hygiène de vie

istockphoto.com Photographe : istockphoto.com Auteur : Coup de Pouce

Santé

Contrer la douleur chronique en améliorant son hygiène de vie

La posture et le lieu de travail, l’hygiène de vie et le stress peuvent être liés à l’apparition de la douleur chronique. En plus d’intervenir sur le plan physique, le chiropraticien peut nous conseiller quant à l’aménagement de notre poste de travail, aux exercices qui nous seraient bénéfiques et à la façon de nous alimenter.

L'importance de l'ergonomie

Une mauvaise posture de travail entraîne un déséquilibre musculaire, ce qui cause du stress articulaire à la colonne et produit des subluxations vertébrales. Ces désalignements vont irriter les nerfs avoisinants, et ainsi provoquer de la douleur dans les muscles et les articulations. La position qu'on adopte peut causer ou aggraver celle-ci en activant des récepteurs de la douleur ou en créant des contractures (contractions musculaires prolongées et involontaires). Le milieu de travail ou la manière dont une personne travaille peuvent donc déclencher la douleur. Par exemple:

- La chaise est trop haute ou trop base: la hauteur de la chaise doit être ajustable de façon à ce que les pieds reposent à plat au sol et que les genoux forment un angle de  90 degrés.

- La souris et le clavier sont dans une mauvaise position: la souris doit être placée sur le même espace de travail que le clavier et ils doivent être à la même hauteur. On devrait aussi déplacer la souris de droite à gauche, à tous les jours.

- Soulever des objets lourds d'une mauvaise manière: pour soulever une charge, il faut être face à elle, plier les genoux et soulever la charge, tout en dépliant les genoux et en gardant le dos droit. Si on doit tourner, on le fait en tournant le corps au complet.

- Travailler longtemps sans pauses: varier les postures et prendre de petites pauses de cinq minutes à toutes les heures.

Le poste de travail devrait être organisé de façon à ce que l'employé puisse choisir sa posture et en changer fréquemment. Lorsqu'on lui propose un siège (chaise ou tabouret) et un repose-pied, on devrait lui permettre de choisir parmi diverses positions et lui conseiller de passer fréquemment de l'une à l'autre. Ainsi, un plus grand nombre de muscles travaillent, ce qui permet la répartition des charges et de la tension dans différentes parties du corps. Les changements de posture améliorent aussi l'apport de sang vers les muscles sollicités et réduisent la sensation de fatigue généralisée.

Un peu d'exercice pour contrer la douleur

Bouger est crucial pour apaiser la douleur chronique. L'exercice favorise la sécrétion d'endorphines, une hormone apaisante. Le programme d'activités physiques doit cependant respecter la capacité du patient. Le chiropraticien peut établir un plan d'action personnalisé comportant des exercices à faible impact comme la marche, la nage et le yoga en se basant sur la règle de progression de 10%. Le principe de celle-ci consiste à augmenter la durée ou l'intensité de façon très graduelle afin de permettre à la personne d'obtenir un progrès régulier.

Conseils nutritionnels

Le chiropraticien peut également évaluer l'alimentation du patient souffrant de douleur chronique et lui proposer de tenir un journal de ce qu'il mange. S'il évalue que le niveau d'inflammation est trop élevé, il peut suggérer d'adopter une diète riche en fruits et légumes ainsi qu'en oméga-3, mais pauvre en oméga-6.

Gestion du stress

Les patients qui souffrent de douleur chronique doivent limiter le plus possible leur niveau de stress, car celui-ci garde le corps dans un état de tension qui l'accroît ou la perpétue. Le chiropraticien peut les aider à y parvenir en leur apprenant à faire des exercices de respiration qui permettent d'atteindre un état de détente. Un exemple d'exercice est celui de pratiquer des respirations lentes en se concentrant sur le passage de l'air dans ses poumons.

Prévention de la douleur chronique

La douleur chronique doit encore être démystifiée pour qu'on puisse la prévenir et la traiter. Voici quelques suggestions qui peuvent nous y aider:

- Ne pas attendre trop longtemps avant de consulter lorsque la douleur persiste.

- Suivre les conseils de son chiropraticien et tenter de ne pas changer sans cesse de traitement.

- Accepter ses limites; elles ne sont que temporaires.

- Être positif! Toujours mettre l'accent sur ses améliorations plutôt que sur ses symptômes.

Commentaires

Partage X
Santé

Contrer la douleur chronique en améliorant son hygiène de vie

Se connecter

S'inscrire