Nutrition

Témoignages : ma relation avec la nourriture

Témoignages : ma relation avec la nourriture

Shutterstock Photographe : Shutterstock Auteur : Coup de Pouce

Nutrition

Témoignages : ma relation avec la nourriture

Il n'est pas évident de se nourrir sainement, avec plaisir sans en faire une obsession! Sept femmes nous parlent de leur relation avec la nourriture.

«J'ai fini par me séparer de mon conjoint parce qu'il ne voulait pas devenir végétarien. Je le suis moi-même devenue il y a six ans. À force de lire sur le sujet, j'ai été convaincue que ma santé s'en porterait mieux, sans compter la question de la cruauté envers les animaux. Il ne s'agit pas seulement d'un choix alimentaire, mais d'un choix de vie.» Patricia, 40 ans

«Par intérêt pour notre santé, par amour des belles assiettes colorées, par désir d'offrir le meilleur à mes enfants, je cuisine beaucoup et bien. Mais c'est de plus en plus difficile de le faire sans culpabilité. Du gluten, c'est pas bon? Et le poisson d'élevage? Et faut-il s'inquiéter des milliers de kilomètres que parcourent mes fruits et légumes plusieurs mois par année? Ça me stresse.» Anaïs, 37 ans

«J'ai quatre enfants. Oui, je me soucie de ce qu'ils mangent et de leur santé. Mais il ne faut pas virer fou! Ce n'est pas parce qu'ils mangent des Oreo qu'ils vont avoir le cancer! Il y a des mères qui m'ont déjà regardée croche parce que je permets des choses à mes enfants de temps en temps, comme de s'empiffrer de dessert ou de manger du fast-food. J'étais le démon en personne. Je pense qu'on est devenus complètement paranos à propos de la nourriture!» Annabelle, 43 ans

«Je crois vraiment qu'on est les aliments qu'on consomme. J'en ai toujours conscience quand j'achète de la nourriture et que je cuisine. Je ne vais presque plus au resto à cause de ça d'ailleurs, car je n'ai pas le plein contrôle sur ce que je mange. Oui, ça occupe beaucoup de place dans ma tête, et oui mes amis me trouvent souvent fatigante! Mais ça serait de l'inconscience de faire abstraction de l'impact des aliments sur la santé quand on lit toutes les nouvelles qui circulent à ce sujet!» Isabelle, 37 ans

«Je l'avoue, je suis snob. J'aime recevoir pour impressionner. J'ai un ami qui est chef et, quand j'arrive à lui en mettre plein les yeux, je me sens très fière de moi! En revanche, quand mes invités ne s'extasient pas devant les plats que j'ai préparés, je vis ça comme un échec.» Katerine, 35 ans

«J'ai quelques amies qui aiment se retrouver les samedis pour faire de la bouffe ensemble. Elles s'échangent des recettes et se donnent des trucs. Je dois être une extraterrestre, car je n'y comprends rien. On cuisine, on mange. J'aime bien ça, mais il n'y a pas de quoi disserter pendant des heures sur l'art de faire cuire le saumon!» Olivia, 28 ans

«Je lis les livres de recettes comme s'il s'agissait de romans! Ça me passionne vraiment. Pourtant, je ne cuisine pas tant que ça, mais j'aime voir ce qu'on peut faire avec les aliments. Et j'aime croire qu'un jour, j'aurai le temps de cuisiner tout ce que je vois!» Anne-Sophie, 43 ans

À LIRE: Manger sans se prendre la tête

Commentaires

Partage X
Nutrition

Témoignages : ma relation avec la nourriture

Se connecter

S'inscrire