Nutrition

Pas sûrs, les suppléments d'antioxydants

Pas sûrs, les suppléments d'antioxydants

iStockphoto Photographe : iStockphoto Auteur : Coup de Pouce

Nutrition

Pas sûrs, les suppléments d'antioxydants

Les antioxydants sont bons pour la santé, à condition de les consommer dans les aliments, pas en suppléments!

Un récent article publié dans le Journal of the American Medical Association concluait que des suppléments de bêta-carotène, de vitamine A et de vitamine E pouvaient augmenter la mortalité. Ces mêmes nutriments, consommés dans des aliments, ne posent pas du tout ce risque. Le message est clair, non? La solution santé ne se trouve pas dans un flacon, mais plutôt dans notre assiette...

Intuitivement, nos mères et nos grands-mères ont toujours su que les légumes étaient bons pour la santé. Aujourd'hui, on a établi que les antioxydants ont beaucoup à y voir. Et ils ne se cachent pas que dans les légumes.

Les bienfaits des antioxydants

Ces dernières années, les antioxydants sont devenus des vedettes de l'alimentation. Et pour cause, puisqu'ils contribuent à nous protéger notamment contre certains types de cancers, les maladies cardiovasculaires et neurodégénératives, les cataractes et l'arthrite.

Si leurs bienfaits sont aussi variés, c'est parce que toutes les cellules de notre corps sont exposées à la menace des radicaux libres, des molécules très réactives qui les endommagent et qui favorisent le développement de diverses maladies. Ces substances destructrices sont produites en partie par le fonctionnement normal des cellules de l'organisme, par exemple lors de la digestion et de la respiration. La pollution et la fumée de cigarette en ajoutent aussi au lot. Les antioxydants captent et neutralisent les radicaux libres avant qu'ils ne causent des lésions aux cellules.

Si on ne peut pas éviter les attaques de l'ennemi, on peut toutefois augmenter la vigilance de notre armée: en avant les antioxydants!

Épicerie ou pharmacie?

Dès que des chercheurs attribuent une vertu à un nutriment particulier, d'autres scientifiques tentent de l'isoler et d'en faire des suppléments. Mais ce n'est pas si simple. Les aliments renferment en plus des centaines de composés phytochimiques, de vitamines et de minéraux qui exercent une action antioxydante. Et on ne les a même pas encore tous identifiés! Ces substances travaillent en équipe, et ce n'est pas en isolant deux ou trois joueurs qu'on peut espérer d'aussi bonnes performances qu'avec l'ensemble des coéquipiers.

Science ou nature?

La science n'est pas à la hauteur de la nature: on ne peut pas reproduire à la perfection des aliments en pilules. Non seulement les suppléments ne procurent-ils pas autant de bienfaits, ils peuvent au contraire être nuisibles.

À cet effet, un important article publié dans The Journal of the American Medical Association rapporte les résultats d'une vaste revue de littérature scientifique. Au total, 68 études impliquant 232 606 participants ont été analysées dans les moindres détails. Sous la loupe des chercheurs: le lien entre les suppléments de bêta-carotène, de vitamine A, de vitamine C, de vitamine E et de sélénium (tous des antioxydants) et les diverses causes de décès. Conclusion: la vitamine C et le sélénium sont les deux seuls à ne pas avoir d'effet significatif sur la mortalité. Il reste encore à comprendre comment les fortes doses d'antioxydants peuvent être néfastes pour la santé mais, en attendant, les auteurs appellent à la prudence. Vivement les aliments!

Sources

Bjelakovic, G. et coll. Mortality in randomized trials of antioxidant supplements for primary and secondary prevention : systematic review and meta-analysis, The Journal of the American Medical Association, février 2007, p.842-857.

 

Béliveau, R., Gingras, D. Les aliments contre le cancer, Éditions du Trécarré, 2005, 213 pages.

 

Commentaires

Partage X
Nutrition

Pas sûrs, les suppléments d'antioxydants

Se connecter

S'inscrire