Nutrition

#DéfiDétox : manger moins de viande en 5 étapes faciles

Billet de blogue par
#DéfiDétox : manger moins de viande en 5 étapes faciles

  Photographe : Shutterstock

Nutrition

#DéfiDétox : manger moins de viande en 5 étapes faciles

Billet de blogue par

«Pourquoi?» «Ha ouin?» «Voyons donc!» «Pfff…» «…» (Mon père s’est contenté de sourciller légèrement): l’ensemble des questions et réactions auxquelles j’ai eu droit quand j’ai annoncé à mon entourage mon intention de relever le #DéfiDétox «un mois sans viande». Un brin craintif, mon amoureux m'a aussi demandé si j'allais couper TOUTES les viandes. «Non, non, pas toutes. Mais… presque.» Ce que je souhaitais surtout, c’était d’en réduire ma consommation. Pourquoi? Parce que chaque semaine, je fais une place à la viande dans le panier d’épicerie par pure habitude. Zéro gourmandise! La viande a rarement fait fondre mes papilles de plaisir. J’ai eu envie d’apprivoiser autre chose, tout en m’offrant une alimentation plus saine et plus écolo.

Mon défi : manger moins de viande (bœuf, porc, agneau, etc.) et de volaille, et intégrer davantage de légumineuses, de poisson, de noix et de tofu à ma cuisine.  

Manger moins de viande en 5 étapes faciles

1. Se renseigner minimalement sur la nutrition – Les protéines, le fer, la vitamine B12 : la viande contient de nombreux nutriments essentiels à une bonne santé. Pour éviter les carences, on s’assure de la remplacer par les bons aliments. Un article intéressant à ce sujet : Trucs et astuces pour manger moins de viande.

2. Prendre d’assaut Pinterest – On fouine, on collectionne les idées et on salive à la vue de délicieuses alternatives sans viande. On s’offre également une petite saucette dans l’univers infiniment vert des Green Kitchen Stories et oh she glows de ce monde.

3. Préparer son menu et ses listes d’épicerie – L’étape la plus difficile quand on ne cuisine pas que pour satisfaire son propre appétit! Mon objectif n’étant pas de voir Chéri fuir à toutes jambes, j’ai entrepris de préparer les menus à l’avance, de lui partager mes idées et, surtout, de conserver quelques repas avec viande. Une fois le menu voté à l’unanimité, on dresse une petite liste pour mieux s’y retrouver et ne rien oublier.

4. S’en tenir à sa liste – Fouillez-moi pourquoi, c’est quand on dit non à la viande que les meilleurs spéciaux surviennent! J’admets avoir du mal à résister par moment. Un constat : un paquet de tofu, une conserve de haricots noirs et un sac de lentilles coûtent (les trois ensemble) encore moins cher qu’un paquet de poitrines de poulet en spécial.

5. Tester, essayer, goûter, recommencer! – Si certaines des recettes que j’ai essayées jusqu’à présent ont été plutôt décevantes, d’autres étaient carrément hallucinantes! Je vous partagerai mes coups de cœur dans un prochain billet.   Mon #DéfiDétox, c’est de manger de moins en moins de viande.

Pendant tout le mois de février, je vous parlerai de mes progrès et difficultés. Suivez aussi mes collègues Andrée-Anne, qui essaie de se coucher tôt pour dormir et vivre mieux, et Élise, qui se détoxe du 3G de son cellulaire. Pour ne rien manquer, vous pouvez nous suivre avec le mot-clic #DéfiDétox. Je vous invite aussi à consulter notre dossier spécial Détox.

Commentaires

Partage X
Nutrition

#DéfiDétox : manger moins de viande en 5 étapes faciles

Se connecter

S'inscrire