Nutrition

Conserver un poids santé... pour éviter le pire!

Conserver un poids santé... pour éviter le pire!

Shutterstock Photographe : Shutterstock Auteur : Coup de Pouce

Nutrition

Conserver un poids santé... pour éviter le pire!

On n’aime pas toujours penser aux conséquences néfastes d’un surplus de poids sur notre santé. Mais reste que ça peut devenir un puissant incitatif pour en perdre!

L'obésité afflige 24% des Québécois, en hausse du double depuis une trentaine d'années. L'embonpoint touche, quant à lui, près de 60% de la population. L'obésité a des conséquences considérables sur la santé physique et les souffrances psychologiques. Son fardeau sur le système de santé inquiète – avec raison – les autorités de santé publique.

On le sait, mais il est bon de se rappeler qu'atteindre et maintenir un poids santé reste un important moyen de prévenir les conséquences de l'obésité sur la santé au cours de notre vie. La bonne nouvelle? Il n'est jamais trop tard pour bien faire! En effet, la perte de poids (même modeste!) fait partie du traitement thérapeutique de plusieurs maladies sérieuses, comme:

  • l'hypertension. Il suffit parfois de perdre quelques kilos pour abaisser la tension artérielle. Perdre du poids peut être aussi efficace qu'un médicament. En fait, de nombreux patients qui ont maigri ont complètement cessé de prendre des médicaments antihypertenseurs.
  • le diabète de type 2. L'obésité a des conséquences graves sur l'apparition de diabète de type 2. En effet, une accumulation de graisse, surtout dans l'abdomen, est associée à une inefficacité de l'utilisation du sucre sanguin. Ce phénomène, appelée résistance à l'insuline, est considéré comme un état pré-diabétique. Heureusement, le maintien d'un poids santé et la pratique de l'activité physique aident à prévenir l'apparition du diabète.
  • les maladies cardiovasculaires et métaboliques. Le dérèglement de l'utilisation de l'insuline causé par l'obésité contribue à l'augmentation de la mise en circulation de mauvais gras dans le sang. Ces gras sont ensuite captés par les muscles, le foie et le cœur. L'accumulation du gras a pour conséquence l'augmentation de la pression artérielle, le durcissement des artères et l'inflammation, contribuant à l'émergence éventuelle de maladies cardiovasculaires. La perte du surplus de poids, avec 4 autres comportements sains - saine alimentation, consommation modérée d'alcool (1 à 2 verres), absence de tabagisme et activité physique régulière (150 min par semaine), - atténue la mauvaise utilisation du sucre et du gras sanguins, et aide ainsi à prévenir les maladies cardiovasculaires.
  • les maladies respiratoires. Le gain de poids a été associé à une augmentation de l'incidence ou de la gravité de l'asthme, et de la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC). Les personnes obèses sont également à risque de souffrir d'apnée du sommeil, caractérisée par des arrêts spontanés fréquents de la respiration pendant le sommeil. À l'inverse, la perte de poids a été associée à une amélioration de ces conditions et à une réduction du besoin de traitements.
  • le cancer. Le surpoids et l'obésité accroissent le risque de développer un cancer des intestins, du sein et du pancréas, selon une étude réalisée sur 7 000 cas dans le monde. Le maintien d'un poids optimal tout au long de la vie pourrait être l'un des principaux moyens de se protéger du cancer, en retardant son apparition.
  • la santé psychologique. L'obésité engendre souvent des perturbations de l'image du corps. Les régimes restrictifs et autres échecs thérapeutiques répétés sans succès amènent un sentiment de culpabilité, une exclusion sociale et un état dépressif. Cette situation provoque une baisse de l'estime de soi. La perte du surplus de poids contribue à améliorer la santé psychologique et mentale.

À lire : 6 astuces pour préserver un poids santé

Commentaires
Partage X
Nutrition

Conserver un poids santé... pour éviter le pire!

Se connecter

S'inscrire