Guide des maladies

Pneumonie

Pneumonie

Guide des maladies Photographe : iStock Auteur : Coup de Pouce

Guide des maladies

Pneumonie

Inflammation des poumons causée par un micro-organisme.

La pneumonie est une maladie grave qui menace surtout les enfants, les personnes âgées et les personnes atteintes d'une maladie pulmonaire obstructive chronique. De 200 000 à 300 000 Canadiens en sont atteints à chaque année et le taux de mortalité peut atteindre près de 30% des personnes atteintes dans certaines populations.

Définition de la pneumonie

La pneumonie est une maladie infectieuse qui provoque l'inflammation des poumons, causée par une bactérie ou un virus, qui entraîne une accumulation de pus, de sécrétions et de liquides dans les alvéoles pulmonaires qui ne peuvent plus alors assurer aussi efficacement la distribution d'oxygène dans le sang. Lorsqu'il y a une trop faible quantité d'oxygène dans le sang, les cellules ne peuvent pas fonctionner normalement.

Les cas de pneumonie sont très fréquents. Les symptômes pouvant évoquer une pneumonie apparaissent souvent brutalement, surprenant l'individu en pleine santé. La majorité des pneumonies se guérissent habituellement en deux semaines. Les pneumonies représentent la sixième cause de décès dans les pays industrialisés, comme le nôtre.

La pneumonie affecte les poumons

La pneumonie lobaire affecte une partie d'un poumon : le lobe. La pneumonie bronchique (ou bronchopneumonie) affecte les bronchioles et les alvéoles pulmonaires.

Les personnes les plus vulnérables

Les enfants, les personnes âgées, les personnes souffrant d'une maladie chronique, les personnes atteintes d'une affection respiratoire et les personnes qui font une infection virale sont davantage prédisposés à la pneumonie.

Les causes de la pneumonie

La pneumonie est une maladie complexe qui peut être causée par plus de 30 facteurs différents. Il existe trois variétés de pneumonie selon l'agent causal : les bactéries, les virus, les mycoplasmes.

La pneumonie bactérienne

La pneumonie bactérienne peut affecter des personnes de tout âge. Les sujets les plus vulnérables sont les alcooliques, les personnes très affaiblies, les opérés et les personnes souffrant de maladies respiratoires ou d'infections virales.

Le pneumocoque est la bactérie qui cause le plus fréquemment la pneumonie bactérienne. C'est la seule pneumonie pour laquelle il existe un vaccin spécifique, le vaccin antipneumococcique.

Les bactéries sont présentes chez tous les individus. Lors d'une baisse de résistance de l'organisme provoquée par certains facteurs (maladie, vieillesse, malnutrition, faiblesse généralisée), ces bactéries se multiplient, envahissent les poumons et provoquent l'inflammation des alvéoles. Des liquides s'accumulent alors dans les tissus d'une partie d'un lobe, d'un lobe entier ou de tous les lobes d'un poumon. L'infection se répand ensuite dans tout l'organisme par la voie sanguine.

Les premiers symptômes de la pneumonie bactérienne peuvent apparaître subitement ou graduellement. Parmi les symptômes, notons : la fièvre et le frisson, la température qui peut atteindre 40,5°C; de fortes douleurs à la poitrine surtout à l'inspiration et une toux accompagnée d'expectorations (crachats) verdâtres et parfois rosées; une transpiration abondante; la respiration et le pouls qui s'accélèrent; les lèvres et les ongles peuvent parfois devenir bleus à cause du manque d'oxygène dans le sang;

confusion et même délire dans certains cas.

La pneumonie virale

La moitié des pneumonies sont d'origine virale. Les virus causent souvent des infections respiratoires qui affectent surtout les voies respiratoires supérieures. Certains virus peuvent cependant affecter les poumons et provoquer une pneumonie, surtout chez les enfants.

La plupart des pneumonies virales sont localisées et peu étendues mais la forme de pneumonie primitive virale causée par le virus influenza (virus de la grippe) est grave et peut être fatale. Le virus envahit les poumons et se multiplie sans provoquer de symptômes observables. Les victimes de cette forme de pneumonie se retrouvent surtout parmi les femmes enceintes et les personnes souffrant d'affections cardio-vasculaires ou de maladies respiratoires.

Les symptômes

Les symptômes de la pneumonie virale sont semblables à ceux d'une grippe :

Fièvre, toux sèche, maux de tête, courbatures et affaissement.

Douze à trente-six heures (12 à 36 heures) après l'apparition de ces symptômes, l'individu ressent une gêne respiratoire prononcée. La toux augmente mais les expectorations sont rares et peuvent être teintées de sang. L'individu malade est très fiévreux et peut même avoir les lèvres bleuâtres. Au stade final, il suffoque et fait de prodigieux efforts pour respirer. Certaines pneumonies virales peuvent se compliquer d'une agression bactérienne et présenter tous les symptômes de cette dernière.

La pneumonie à mycoplasme

La pneumonie à mycoplasmes était autrefois connue sous le nom de " pneumonie atypique primaire " parce qu'on la croyait causée par un ou plusieurs virus inconnus. Elle est causée par des micro-organismes pathogènes plus petits que les bactéries et les virus qui ont été découverts et identifiés pendant la " deuxième guerre mondiale ". La pneumonie à mycoplasmes a une évolution et des symptômes très différents de ceux des pneumonies à pneumocoques. Cette pneumonie diffuse et bénigne s'attaque surtout aux enfants plus âgés et aux adolescents.

Les symptômes

La pneumonie à mycoplasmes est caractérisée par : de fortes quintes de toux, des frissons et de la fièvre accompagnés ou non de nausées et de vomissements.

Un ralentissement du rythme cardiaque est parfois observé.

Autres formes de pneumonie

Certaines pneumonies spécifiques peuvent être causées par l'inhalation d'aliments, de liquides, de gaz, de poussières, d'un corps étranger ou par une obstruction bronchique provoquée par une tumeur. Les "richettsies", micro-organismes qui se situent entre les bactéries et les virus, causent la fièvre pourprée des Rocheuses, le typhus et la psittacose. Ces maladies affectent les poumons dans une proportion plus ou moins importante. Enfin, la pneumonie tuberculeuse peut provoquer des lésions pulmonaires très graves si elle n'est pas traitée rapidement.

Examens réalisés lors du diagnostic possible de pneumonie
  • Histoire médicale de la personne
  • Radiographie thoracique
  • Analyses sanguines
  • Examen physique
Le traitement de la pneumonie

S'il existe une multitude d'éléments ou de microbes pouvant causer une pneumonie, certains facteurs tels l'âge, le diagnostic précoce, la nature de l'infection et l'absence ou non d'une autre maladie influencent la guérison.

Le médecin prescrit les médicaments selon le microbe qui a causé la pneumonie. Les antibiotiques seront prescrits judicieusement. Les médicaments font baisser la fièvre en une ou deux journées et permettent un soulagement rapide des autres symptômes.

Le traitement de la pneumonie peut aussi comprendre un régime diététique, de l'oxygénothérapie et des médicaments pour soulager les douleurs à la poitrine et la toux si elle est présente.

La guérison

Il ne faut jamais présumer de la guérison d'une pneumonie; des rechutes sont possibles et elles sont plus graves que la maladie elle-même. Les symptômes de pneumonie chez une personne âgée sont beaucoup plus persistants que chez une jeune personne. Le traitement est d'une durée de 7 à 10 jours environ, mais il peut se prolonger dans certains cas. Des contrôles radiographiques seront effectués.

La prévention des pneumonies est de plus en plus importante compte tenu de l'agressivité de cette maladie. Il existe un vaccin contre la pneumonie à pneumocoques, il se nomme le «pneumovac».

Les personnes les plus vulnérables à l'infection pneumococcique et qui devraient recevoir ce vaccin, se retrouvent parmi les groupes suivants : personnes âgées de 65 ans et plus.

Les autres groupes «à risque accru» sont les adultes et les enfants de plus de 2 ans qui présentent l'un des facteurs suivants : maladie chronique cardiaque, pulmonaire ou rénale; diabète, alcoolisme, absence de rate ou dysfonctionnement de la rate, certaines anémies; infection au VIH ou autres maladies reliées à une déficience du système immunitaire; les personnes en période de convalescence de maladie grave; les personnes vivant dans un centre hospitalier de soins de longue durée.

Certaines personnes ne doivent pas recevoir le vaccin anti-pneumocoque notamment : les femmes enceintes, les mères qui allaitent et les enfants de moins de 2 ans.

Il importe aussi de se faire traiter pour les infections respiratoires qui durent plus que quelques jours. Ces infections sont en effet souvent à l'origine des pneumonies.

Conseils à suivre si vous présentez des symptômes de pneumonie

Consultez un médecin sans tarder. Un diagnostic et un traitement précoces facilitent la guérison. Suivez scrupuleusement les conseils du médecin. Prenez du repos, c'est essentiel et prenez tous vos médicaments tels que prescrits pour favoriser la réussite du traitement. Soyez patient, une pneumonie est une maladie grave, donnez-vous toutes les chances de guérison.

Pour les personnes «à risque», la prévention est fondamentale. Nous recommandons la vaccination antigrippale annuellement ainsi que le vaccin antipneumococcique selon la recommandation du médecin.

Commentaires

Partage X
Guide des maladies

Pneumonie

Se connecter

S'inscrire