Guide des maladies

Mal de dos chronique

Mal de dos chronique

Guide des maladies Photographe : iStock Auteur : Coup de Pouce

Guide des maladies

Mal de dos chronique

Douleur chronique dans la région lombo-sacrée. (LMEA)

Les os du dos, qui forment la colonne vertébrale, soutiennent le tronc et lui confèrent sa souplesse. Chacune des régions du tronc est composée de vertèbres de formes différentes qui facilitent le mouvement. La colonne vertébrale est formée de 24 os appelés vertèbres : 7 dans la nuque, 12 dans la colonne dorsale (partie supérieure) et cinq dans la colonne lombaire (partie inférieure). Le sacrum (l'os triangulaire situé immédiatement sous les vertèbres lombaires) est constitué lui-même de cinq os soudés ensemble. Le sacrum et les deux os iliaques forment la base du tronc ou bassin. Le coccyx est formé de trois ou quatre os très petits. Vous n'aurez aucune douleur si vos vertèbres s'articulent comme elles le doivent les unes aux autres et que vous avez de bons muscles abdominaux. Un dos sain est droit, fort et souple et n'est assailli par aucune douleur.

En général, les maux de dos se manifestent soit de façon chronique, soit de façon aiguë. La douleur lombaire pourra être considérée comme aiguë par le médecin si elle dure moins d'un mois et si elle n'est pas liée à une maladie grave. Dans la plupart des cas, elle disparaît d'elle-même en quelques jours, mais les récidives sont fréquentes. Si la douleur persiste, on considère qu'elle est de nature chronique et on parle alors de maux de dos chroniques; ceux-ci ne représentent que un à cinq pour cent des cas de maux de dos.

Les blessures au dos affectent le plus souvent la colonne lombaire. Lorsque les muscles du bas du dos subissent une déchirure, on dit qu'il s'agit d'une entorse lombaire.

La hernie discale est également une source commune de maux de dos. Le disque intervertébral est un petit coussin de cartilage situé entre chaque vertèbre. Chaque disque est constitué d'une substance gélatineuse et se compose à 80 % d'eau, ce qui le rend très malléable. Il ne contient pas de sang et doit compter sur les vaisseaux sanguins avoisinants pour se nourrir. Le phénomène de la hernie discale est dû au déchirement du coussinet qui protège les vertèbres et à l'échappement de la pulpe molle qui comprime souvent la racine nerveuse. Le sujet ressent alors des spasmes musculaires au niveau du site atteint, ainsi que de la douleur ou de la faiblesse dans les jambes.

Les maux de dos chroniques sont le plus souvent causés par une mauvaise posture. De mauvaises habitudes associées à un soutien abdominal insuffisant produisent souvent une lordose (une courbure anormale de la colonne vertébrale). L'exagération de la courbure lombaire étire les ligaments; avec le temps les disques se déforment et cette déviation devient douloureuse. Au début, la douleur peut se réduire à une simple raideur qui disparaît dès qu'on bouge, mais après quelques mois, il risque d'être plus difficile de s'en débarrasser.

Soulever des objets lourds est également une cause fréquente de maux de dos. Lorsque vous soulevez une charge lourde, la tension exercée sur la colonne vertébrale dépasse de loin le poids soulevé. Si la charge est située loin devant vous, les muscles de votre dos doivent faire un effort considérable pour maintenir votre corps en position verticale. L'effort exigé risque de causer une entorse ou une déchirure musculaires, ou encore, une hernie discale.

Près de 80 % des maux de dos seraient imputables à un manque d'exercice et à une mauvaise forme physique. Des muscles forts, surtout les muscles abdominaux, soutiendront votre dos et faciliteront la répartition des poids que vous soulevez.  Lorsque les muscles du dos et de l'abdomen ont perdu leur souplesse et leur force, la tension exercée sur les ligaments est plus grande.

L'excédent de poids se trouve souvent concentré au niveau de l'abdomen, ce qui augmente la tension exercée sur la région lombaire. Les personnes trop grosses ont aussi plus de mal à faire des exercices et à maintenir la force et la souplesse des muscles du dos et de l'abdomen.

En général, le stress a des répercussions sur la partie la plus vulnérable du corps. Si le dos est votre point faible, il y a de fortes chances que le stress se traduise par des douleurs à ce site.

Certains sports, activités ou métiers sont associés aux maux de dos et aux traumatismes lombaires.

Certaines maladies, telles que l'arthrose, la spondylarthrite ankylosante et les fractures par tassement peuvent aussi être une source de maux de dos. Seulement 10 % des maux de dos sont causés par une maladie.

Les maux de dos chroniques sont-ils fréquents ?

Les maux de dos sont le problème médical le plus répandu dans les pays industrialisés. Ils touchent près de 20 millions de Canadiens, soit deux Canadiens sur trois qui auront des maux de dos au moins une fois au cours de leur vie. Ils surviennent tant chez les hommes que les femmes.  Ils touchent les personnes de tous les âges, mais les personnes âgées sont plus susceptibles d'en souffrir. Pour un Canadien sur 50, les maux de dos chroniques seront une cause d'invalidité. 

NULL

Si vous avez des maux de dos, votre médecin vous examinera et vous posera des questions sur l'activité que vous étiez en train de faire avant et au moment où la douleur a commencé. La cause exacte de la douleur sera peut-être difficile à déterminer, étant donné qu'elle peut mettre en cause les tissus mous, les os, les disques ou les nerfs.

Votre médecin vous fera peut-être passer des radiographies ou injectera un liquide (tels qu'un anesthésique ou un stéroïde) dans le muscle ou la cavité articulaire, afin de tenter de déterminer la cause de la douleur. D'autres examens plus complexes peuvent être effectués si les maux de dos persistent très longtemps et qu'on n'a pas pu en déterminer la cause.

Les maux de dos disparaissent souvent d'eux-mêmes. Divers traitements aident à soulager la douleur et la raideur et rendent le mouvement plus facile.

Si vos maux de dos persistent très longtemps, votre médecin vous enverra peut-être voir un rhumatologue. Le rhumatologue est un médecin qui a reçu une formation spéciale pour diagnostiquer et traiter les problèmes reliés aux muscles, aux articulations et aux os.

Médicaments
Acétaminophène

Les médecins recommandent souvent l'acétaminophène (Tylenol®, Panadol®, Exdol®, etc.) pour soulager les maux de dos de légers à modérés. L'acétaminophène est un anti-douleur, mais n'a aucune propriété anti-inflammatoire. Pour cette raison, on peut en général le prendre en toute sécurité avec la plupart des médicaments d'ordonnance, si cela s'avérait nécessaire. Cependant, la dose quotidienne d'acétaminophène qu'on peut prendre est limitée. Il faut donc user de prudence, surtout si vous prenez d'autres médicaments qui contiennent de l'acétaminophène (par exemple, les médicaments contre le rhume en contiennent). L'ingestion d'une dose excessive d'acétaminophène peut causer des dommages au foie.

Anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS)

À faible dose, les AINS soulagent la douleur et, à plus forte dose, ils soulagent l'inflammation. On peut se procurer des AINS, tels que l'AAS (Aspirine, Anacine, etc.) et l'ibuprofène (Motrin IB, Advil, etc.), sans ordonnance. Par contre, certains AINS ne peuvent être vendus que sur ordonnance, comme par exemple, le Naprosyn, le Relafen, l'Indocid, le Voltaren, le Feldene et le Clinoril. L'effet anti-inflammatoire des AINS et de l'AspirineMD est sensiblement le même lorsqu'on prend la dose complète, mais le soulagement peut varier d'une personne à l'autre et d'un médicament à l'autre. Prendre plus d'un AINS à la fois accroît la possibilité d'effets secondaires, en particulier de maux d'estomac comme les brûlures d'estomac, les ulcères et les saignements. Les personnes qui prennent ces médicaments devraient songer à prendre aussi un médicament pour protéger leur estomac, tel que le misoprostol (Cytotec).

Chirurgie

Si aucun autre traitement n'a donné les résultats désirés, votre médecin ou votre rhumatologue vous conseillera peut-être de vous faire opérer. Toutefois, il est rare que l'intervention chirurgicale soit requise pour traiter les maux de dos.

Exercice

Les muscles et les autres tissus qui assurent l'intégrité de l'articulation perdent de leur force lorsqu'on ne les fait pas assez bouger, et l'articulation finit par perdre sa souplesse et sa mobilité. Des exercices d'étirement modérés contribueront à soulager la douleur et à conserver aux muscles et aux tendons leur souplesse et leur force. Les exercices à faible impact, comme la natation, la marche, l'aérobie aquatique et la bicyclette ergonomique peuvent tous aider à soulager la douleur et à maintenir la force et la souplesse musculaires. Consultez toujours un médecin avant de commencer un programme d'exercices.

Chaud/froid

La chaleur et le froid peuvent procurer un soulagement temporaire de la douleur. L'application de chaleur soulage la douleur et la raideur en relaxant les muscles endoloris et en stimulant la circulation sanguine dans la région affectée. Par exemple, prenez une douche chaude. Selon certains, la chaleur risquerait d'exacerber les symptômes lorsque l'articulation est déjà enflammée. Par contre, le froid provoque un resserrement des vaisseaux sanguins et bloque l'influx nerveux dans l'articulation, ce qui a pour effet d'engourdir la région endolorie. L'application d'un sac de glace ou d'une compresse froide soulage l'inflammation et serait, par conséquent, la méthode de choix lorsque l'articulation est enflammée.

Protégez vos articulations

Protéger vos muscles et vos articulations veut dire vous en servir de façon à éviter de les soumettre à un trop grand stress. L'un des avantages que vous en tirerez sera d'avoir moins de douleur et moins de difficulté à accomplir les tâches que vous entreprendrez. Il existe plusieurs façons de protéger vos articulations.

Faites alterner travaux légers et travaux exigeants ou répétitifs, afin de réduire le stress sur les articulations endolories et de donner aux muscles affaiblis une occasion de se reposer. Évitez les activités qui contribuent à accroître la douleur.

Utilisez efficacement vos articulations en adoptant une position correcte pour éviter les efforts inutiles. Utilisez les articulations les plus grandes et les plus fortes pour porter de lourdes charges. Par exemple, utilisez une bandoulière au lieu d'un sac à main. Évitez de garder la même position trop longtemps.

Lorsque vous soulevez un objet lourd, tenez-le aussi près que possible de votre corps, gardez le dos droit et servez-vous de vos jambes pour soulever. Les muscles des jambes sont forts et adaptés aux exercices intensifs, tandis que les muscles du dos, eux, sont là pour vous donner de la souplesse. Campez-vous fermement sur vos deux pieds afin de ne pas glisser. Si la charge est trop lourde, faites-vous aider.

Utilisez des outils pratiques, comme les cannes, les chariots à bagages, les chariots à épicerie et les manches de rallonge, qui faciliteront l'exécution de vos tâches quotidiennes. L'installation d'une main courante et d'un siège de douche dans la salle de bain vous permettra de ménager vos énergies et d'éviter les chutes.

Perdre du poids ou maintenir un poids santé contribuera à réduire le stress imposé aux articulations et à prévenir les maux de dos et, ce faisant, à soulager la douleur. Si vous avez décidé de perdre du poids, adressez-vous à votre médecin ou à votre diététicien pour savoir quel régime vous conviendra le mieux.

Apprenez à vous tenir bien droit. Tenez votre tête haute, rentrez le menton et essayez de rentrer aussi vos fesses pour aplatir votre ventre. Lorsque vous êtes assis, assurez-vous que vos deux pieds touchent le sol et que vos genoux sont plus haut que vos hanches. Asseyez-vous le dos bien droit et appuyé contre le dossier de votre siège. Vous aurez peut-être besoin d'un support lombaire pour maintenir la cambrure naturelle de votre dos.

Si vous souffrez de maux de dos, portez des chaussures de marche qui soutiennent bien le pied pour vous aider à maintenir une bonne posture. De nombreux maux de dos et des membres inférieurs sont dus à une mauvaise façon de marcher. À chaque pas, votre corps doit absorber un choc qui fait trois fois votre poids. Ces chocs remontent le long de la colonne vertébrale et se répercutent sur la colonne lombaire.

Dormez sur un matelas ferme qui soutient votre dos. Si vous dormez sur le dos, assurez-vous que votre oreiller soutient votre nuque et votre tête et non qu'il soulève votre tête et vos épaules. Si vous dormez sur le côté, placez votre oreiller de sorte qu'il soutienne votre nuque et votre tête et que votre colonne vertébrale soit bien droite. Si vous avez des douleurs chroniques dans la nuque ou le dos, il est déconseillé de dormir sur le ventre, car cette position exerce une tension extrême sur la nuque.

Relaxation

Relaxer les muscles entourant l'articulation enflammée soulage la douleur. Il y a plusieurs façons de se détendre. Essayez des exercices de respiration. Écoutez de la musique ou des cassettes de relaxation. Méditez ou priez. Une autre façon de se détendre est de s'imaginer en train de faire une activité agréable comme être étendu sur une plage ou assis devant un feu de foyer.

L'apprentissage de stratégies de relaxation et d'adaptation est un moyen de mieux maîtriser votre arthrite et de voir les choses sous un jour plus positif.

Pronostic

Soixante-dix pour cent des personnes qui ont des maux de dos se rétablissent en un mois. La douleur persiste plus de six mois dans seulement un à cinq pour cent des cas. Environ la moitié des personnes qui ont des maux de dos chroniques reprennent le travail.

Commentaires

Partage X
Guide des maladies

Mal de dos chronique

Se connecter

S'inscrire