Guide des maladies

Fracture osseuse / Os cassé

Fracture osseuse / Os cassé

Guide des maladies Photographe : iStock Auteur : Coup de Pouce

Guide des maladies

Fracture osseuse / Os cassé

Rupture de la continuité d’un os.

Une fracture osseuse est le plus souvent due à un traumatisme direct (p. ex. un coup) ou indirect (p. ex. une torsion excessive de la jambe) suite à une chute ou à un accident. Les fractures peuvent aussi survenir chez des individus souffrant d'ostéoporose (déminéralisation osseuse), faire suite à une tumeur de l'os ou encore s'expliquer par la présence de métastases. Les fractures de fatigue surviennent dans le cadre d'efforts répétés imposés à un os, comme c'est le cas chez certains sportifs qui se soumettent à un entraînement excessif.

Quels sont les types de fractures?

Les fractures sont fermées (la peau est intacte) ou ouvertes (les fragments osseux percent la peau). Ces dernières comportent un risque plus grand d'infection. Une fracture peut se manifester par une simple fissure de l'os, souvent difficile à visualiser initialement, ou encore par un trait de fracture sans déplacement et bien visible à la radiographie.

Mais il existe aussi plusieurs autres types de fractures, plus ou moins graves selon l'os impliqué et l'importance du traumatisme. Il y a par exemple des fractures transverses, obliques, comminutives (os fracturé comportant plus de 2 fragments), engrenées (impaction d'un fragment osseux dans un autre) ou encore de compression (p. ex. écrasement d'un corps vertébral). On retrouve chez les enfants des fractures en «bois vert» où l'os est incomplètement fracturé, une des faces de l'os restant intacte. Les fractures peuvent être accompagnées de dommages aux structures environnantes: la peau, les muscles, les vaisseaux, les nerfs, autant de complications possibles.

Au moment du traumatisme, l'individu qui subit une fracture ressent généralement une douleur intense. On peut retrouver un gonflement, de la contusion, des saignements au niveau de la région touchée. Le membre atteint peut être déplacé ou déformé. Sa mobilité est réduite partiellement ou complètement. Le patient peut ressentir des engourdissements ou des picotements.

Le diagnostic précis quant au type de fracture est confirmé par une radiographie de la structure osseuse touchée. Un scanner ou une scintigraphie osseuse s'avère parfois nécessaires pour les fractures peu visibles.

Le but premier du traitement est de réduire la douleur et d'immobiliser le membre ou la région touché. Par la suite, des mesures devront être prises pour assurer la consolidation de la fracture, ce qui dépend du type de fracture, de l'os touché et d'autres facteurs comme l'âge du patient (les fractures guérissent plus rapidement chez l'enfant), son état général, les dommages associés à la fracture (fracture ouverte, atteinte vasculaire) ou la présence d'infection.

Une fois la douleur contrôlée (analgésie, anesthésie), la réduction de la fracture s'avère essentielle s'il y a déplacement des fragments: elle consiste en une série de manoeuvres plus ou moins élaborées pour rétablir le bon alignement des fragments osseux et ainsi assurer à la fois la guérison optimale de l'os et l'entière récupération fonctionnelle du membre. La réduction est fermée quand le médecin n'a pas besoin d'une approche chirurgicale pour remettre les fragments osseux en place. La réduction ouverte fait appel à la chirurgie et s'avère nécessaire dans les fractures compliquées (p. ex. les fractures comminutives, les fractures d'une articulation) et les fractures ouvertes. Le chirurgien orthopédiste utilise diverses instrumentations et techniques pour remettre les os en place: vis, plaques, tiges, clous, prothèses diverses, greffe osseuse, etc.

Afin de s'assurer que les fragments osseux restent bien alignés, on a recours à l'immobilisation, par le plâtre ou la résine. Parfois aussi, il faut utiliser des systèmes de tiges à des fins de fixation externe ou encore divers mécanismes de traction.

Le processus de récupération de l'os est ensuite régulièrement suivi à l'aide de radiographies qui montreront, entre autres, la formation du cal osseux et tout le remodelage qui s'ensuit. Le temps de guérison varie en fonction de plusieurs facteurs, comme le type de fracture, l'os impliqué, les lésions associées, l'âge du patient, la technique de réparation et le matériel utilisé.

Commentaires

Partage X
Guide des maladies

Fracture osseuse / Os cassé

Se connecter

S'inscrire