Forme

De l'espoir pour les cyclistes?

Billet de blogue par
De l'espoir pour les cyclistes?

  Photographe : Shutterstock

Forme

De l'espoir pour les cyclistes?

Billet de blogue par

20, 16, 12, 15, 20, 15. Ça, c'est le nombre de cyclistes tués sur la route entre 2006 et 2011, selon un document de la SAAQ. Un total de 98. Nombre de cyclistes blessés gravement pour la même période: 161, 130, 118, 113, 108 et 103, pour un total de 733. Je vous fais grâce des blessés légers, qui frôlent ou dépassent les 2 000 annuellement. Autrement dit, il s'en écrase en maudit, du cycliste, chaque année, sur les routes du Québec! En cette journée où l'on commémore au moyen d'un vélo blanc le décès de Mathilde Blais et où on annonce que le ministre Poëti se dit prêt à réviser le Code de la route afin de protéger les cyclistes, l'amateur de vélo en moi ne peut que s'exclamer: Y'est grand temps, sacrablanc!

PARCE QUE on dira ce qu'on voudra des cyclistes (Entre autres qu'ils ne respectent pas la signalisation, et là, je dois dire: souvent avec raison. En voyez-vous beaucoup, vous, des cyclistes poser le pied par terre aux STOP? Moi non plus...), il reste que, lorsqu'un accident survient, c'est rarement (lire: jamais, à moins que le cycliste impliqué n'ait transporté de la nitroglycérine) l'automobiliste qui écope. À part le «choc nerveux» de circonstance (la moindre des choses — après tout, tu viens d'écraser quelque chose de plus gros qu'une marmotte et, à moins que tu te sauves [ça arrive], on va te poser des questions). Juste pour ça, un brin de discrimination positive s'impose. PARCE QUE, comme le souligne Suzanne Lareau, de Vélo Québec, le Code contient des aberrations énormes, comme celle qui impose une substantielle contravention de 30 $ à un automobiliste qui tue un cycliste en ouvrant dangereusement sa portière d'auto, alors qu'un cycliste doit payer 37 $ s'il manque un réflecteur sur son vélo (rapporté par Samuel Auger, du Soleil, dans cyberpresse). Mais surtout PARCE QUE nombre d'automobilistes ne «voient» pas les cyclistes qui circulent autour d'eux (certains les ignorent carrément).

Pas plus tard qu'hier, rue Van Horne à Montréal, à une centaine de mètres devant nous, une camionnette a tourné carré devant un cycliste pour entrer dans une ruelle (virage à gauche sur une ligne continue, bravo, champion!). Le cycliste a freiné et est allé buter contre la portière. Le conducteur n'est même pas sorti de son véhicule... À moi-même, ça m'est arrivé nombre de fois de me faire couper par un automobiliste qui voulait absolument tourner devant moi à une intersection ou par cet autre qui sortait d'un centre commercial sans me voir, ou cette famille de slomos qui me tassait peu à peu contre la file de voitures garées avec de grands sourires. Facile de ne pas voir quand ça ne représente aucun danger pour toi. Une chance que le Code ne prévoit pas que les enfants doivent circuler sur la chaussée. Elle serait de combien, l'amende pour en écraser un? Pour toutes ces raisons, une réforme du Code s'impose en effet. Monsieur Poëti, si vous manquez d'idées, n'hésitez pas à m'écrire. J'ai plein de suggestions.   

Commentaires

Partage X
Forme

De l'espoir pour les cyclistes?

Se connecter

S'inscrire