Forme

12 bonnes raisons de courir selon Sophie Prégent

12 bonnes raisons de courir selon Sophie Prégent

TVA Publications Photographe : TVA Publications Auteur : Coup de Pouce

Forme

12 bonnes raisons de courir selon Sophie Prégent

Parce que courir fait partie des secrets de son bien-être, la comédienne partage avec nous ses principales motivations.

D'abord pour ma santé mentale. Je vais beaucoup mieux dans ma tête quand je me sens mieux dans mon corps. Mon moteur n'arrête pas de tourner tout seul si je ne bouge pas et ça s'encrasse là-dedans.

Pour me reconnecter avec mon corps. L'habiter de nouveau. Sinon, j'ai l'impression d'être moins incarnée, plus «edgy». Et cette Sophie-là, je ne l'aime pas Je me coupe tellement souvent de mon corps et de mes besoins à cause du stress et du travail. Alors, une petite demi-heure, même si je n'ai pas beaucoup de temps, c'est assez pour me sentir mieux physiquement.

Pour ma liberté. Ça me donne un grand sentiment de liberté quand je cours. Dans ma tête comme dans tout mon corps en mouvement.

Avoir l'impression d'être un peu délinquante. Courir, ça ne rentre à peu près pas dans mon agenda. Enfiler mes souliers et me sauver de la maison, c'est désobéir, fuir mes responsabilités, faire l'école buissonnière. Mes proches et mes collègues doivent accepter que je ne sois pas disponible à ce moment-là, et c'est à leur avantage parce que ça me garde de meilleure humeur.

Pour apprécier la beauté des choses. J'arrive à tout oublier et à regarder tout ce qu'il y a autour de moi. Ce que je ne peux pas faire en auto. Les paysages, la nature en détail... bref, ça m'ouvre les yeux.

Juste pour profiter de la vie. C'est pas ça, justement, notre raison d'être fondamentale: être bien et heureuse? Me semble qu'on l'oublie trop souvent. Évidemment, c'est encore mieux quand il fait beau!

Ça m'aide à passer à travers mes difficultés. J'ai commencé à courir quand j'ai eu le diagnostic de mon fils. Et comme c'est dur courir - on ne se le cachera pas! - je me dis chaque fois que c'est ce que j'aurai fait et vécu de plus difficile dans ma journée.

J'arrête de me comparer aux autres. Courir, c'est pour moi un acte extrêmement solitaire. Je cours avec moi-même. Je ne le fais pas pour la performance ou la compétition. Je m'en sacre pas mal d'être meilleure ou pire que les autres, je le fais pour moi. On se mesure assez aux autres tout le temps dans la vie!

Je règle même mes problèmes en courant! En plus de me vider de toutes mes émotions mauvaises, je règle plein d'affaires quand je cours. Je réfléchis, je me parle, je prends des décisions. Je suis en mode zen, donc sans doute plus disponible à la résolution de problèmes. Je répète mes textes aussi et j'essaie des façons de les interpréter.

Ça engendre d'autres comportements santé. Quand tu te donnes la peine d'aller courir, tu ne manges pas n'importe quoi dans ta journée... ça engendre d'autres saines habitudes, une alimentation plus équilibrée.

Pour brûler des calories (ben oui!). Ce n'est pas la première raison, mais je serais menteuse de ne pas l'avouer. Je l'aime mon corps quand je cours, je me sens mieux dans ma peau et fière parce je ne suis pas restée écrasée sur mon derrière. Je ne le fais pas dans le but de maigrir, mais dans un souci de me garder «cute» et en santé.

Finalement, parce que ça fait de moi une meilleure personne tout court. On me demande souvent: «Est-ce que ça fait de toi une meilleure actrice?» Et je réponds: «Non, ça fait de moi une meilleure personne tout court, et une meilleure maman. Parce que quand je reviens, je suis beaucoup plus disponible aux autres et je me sens mieux.»

La comédienne est porte-parole du programme Aimez.Vous. qui organise, entre autres, des courses pour les femmes.

À Québec: le 15 mai
À Montréal: le 12 juin

 

Commentaires

Partage X
Forme

12 bonnes raisons de courir selon Sophie Prégent

Se connecter

S'inscrire