Vie de famille

Travailler à la maison quand on a des enfants, est-ce possible?

Travailler à la maison avec des enfants, possible?

� iStockphoto Photographe : � iStockphoto Auteur : Coup de Pouce

Vie de famille

Travailler à la maison quand on a des enfants, est-ce possible?

Travailler à la maison, c’est génial pour la conciliation travail-famille. Comme mère, on se dit qu’on sera plus présente, qu’on pourra accueillir ses enfants après l’école et économiser sur les services de garde. Réalité ou utopie?

Quelle maman n'a jamais rêvé de pouvoir passer du temps avec ses enfants tout en conservant une activité professionnelle et un revenu, le tout dans le confort de son foyer? C'est la possibilité que semble offrir l'option du travail à domicile, ou télétravail. Mais est-il réaliste de penser qu'on peut être aussi productive avec ses petits à la maison que dans un cadre professionnel plus traditionnel?

Travailler avec ou sans les enfants?

Pour Lili, mère de trois jeunes enfants, la réponse est non. «Je sais que lorsque mon aînée de 10 ans rentre de l'école, c'est la fin de ma journée de travail. Il faut donc que je me débrouille pour que tout soit fait avant son retour. L'été, lorsque mes trois petits sont là, entre le bruit et les sollicitations incessantes, je n'arrive pas à me concentrer.» Par conséquent, ses enfants sont tous à l'école ou à la garderie pendant la semaine. Le calme est la condition sine qua non d'une journée de boulot efficace!

Danielle, mère de quatre enfants âgés de 1 à 12 ans, a trouvé une méthode qui semble faire ses preuves. «Lorsque je suis en entrevue, je colle une affiche l'indiquant sur ma porte. Mes deux plus grandes savent alors qu'il ne faut pas me déranger. Elles attendent que je sois disponible si elles ont besoin de quelque chose.»

Mais que se passe-t-il quand l'un des petits est malade? «Si mon enfant est à la maison avec moi, je ne suis pas concentrée sur mon travail. Mais en général, je rattrape ces heures en soirée ou la fin de semaine», répond Danielle.

Télétravail et gestion du temps

La possibilité de gérer son temps selon les impératifs de la journée permet à Danielle d'être disponible pour ses enfants sans que cela chamboule profondément toute son organisation. «Par contre, en rattrapant mes heures de travail, je déborde parfois sur des tranches horaires durant lesquelles mon mari et mes petits aimeraient profiter de ma présence.» Travailler le soir et la fin de semaine parce qu'on n'a pas pu boucler sa liste de tâches de la journée n'est effectivement pas le meilleur moyen de passer du temps avec sa famille.

Bonheur et liberté

Pourtant, Danielle ne regrette pas sa décision. Au contraire, elle estime que le télétravail a apporté une nette amélioration à sa qualité de vie. «À la naissance de mon quatrième, j'ai repris le boulot à la maison, car les déplacements de la banlieue à Montréal devenaient impossibles à gérer! Maintenant, c'est le bonheur retrouvé.»

Parmi les avantages: le temps gagné le matin, beaucoup de stress en moins, et le sentiment de profiter de chaque instant possible avec ses petits en étant détendue et disponible lorsqu'ils rentrent de l'école. Sans oublier la tranquillité et le confort de sa demeure comme lieu de travail. Un autre avantage, selon Lili: on a plus d'énergie. «Si on a du linge à laver ou du rangement à faire, c'est moins une corvée. Ça devient même une pause dans la journée. Une activité qui permet de se vider la tête.»

Et les finances?

Travailler de chez elle a permis à Danielle d'éviter de perdre des heures dans le trafic, d'épargner des frais en essence et en stationnement en ville et d'économiser sur le coût des camps de jour l'été (environ 325$ par mois par enfant!). Pourtant, au final, c'est tout de même un sacrifice financier. «J'ai le statut de travailleuse autonome. Je ne bénéficie donc pas des mêmes avantages que lorsque j'étais employée en entreprise. Ne plus avoir droit aux congés payés, à la cotisation de retraite et à la couverture des frais médicaux fait toute une différence à long terme.»

Télétravailleur: un statut différent

Autre constat de nos deux mamans: travailler de la maison peut constituer un frein à l'évolution d'une carrière professionnelle. Lorsqu'on n'est pas sur place, qu'on n'a aucune interaction avec ses collègues et qu'on ne partage pas leur quotidien et leurs discussions, beaucoup de décisions se prennent sans qu'on soit consulté. Être ainsi «déconnecté» de l'entreprise ne fait pas du télétravailleur le candidat idéal pour une promotion.

Aussi, si le télétravail incarne une solution attrayante en plein essor, il n'est pas nécessairement avantageux sur tous les plans et requiert bien plus qu'une autodiscipline de fer! Concilier sa vie professionnelle et son rôle de maman de cette manière semble être une solution bien plus envisageable avec des enfants scolarisés, au moins à temps partiel. Mais comme le soulignent les deux mères, «ce mode de vie est avant tout un choix et une question de priorités».

   

Le saviez-vous?

- Environ 20% de la population canadienne employée en entreprise, dont une majorité d'hommes, pratique le télétravail de façon occasionnelle.

- Le travail à domicile est favorisé de façon marquée dans les secteurs de la communication, notamment en relations publiques, en journalisme et en traduction.

- Certaines entreprises interdisent de façon formelle ou informelle que le télétravail soit pratiqué avec des enfants à la maison. Elles souhaitent ainsi éviter les baisses de productivité.

Données recueillies auprès de Diane-Gabrielle Tremblay, titulaire de la chaire de recherche du Canada (niveau 1) sur les enjeux socio-organisationnels de l'économie du savoir et auteure du dossier sur le télétravail paru dans le numéro 135 de la revue Gestion.

   

Lire aussi: Devenir mère à la maison: un choix difficile et Conseils pour être son propre patron.

Commentaires

Partage X
Vie de famille

Travailler à la maison quand on a des enfants, est-ce possible?

Se connecter

S'inscrire