Vie de famille

Suis-je une mère compétente? Ça dépend!

Suis-je une mère compétente? Ça dépend! Photographe : Shutterstock Auteur : Claudine St-Germain

Vie de famille

Suis-je une mère compétente? Ça dépend!

Mardi soir, je suis seule avec mes enfants de 3 et 6 ans (papa est parti à la réunion de parents du CPE). Je m'attelle à un double défi: aider ma grande à faire ses devoirs tout en divertissant le plus petit.

18h30: Y'en aura pas de facile. L'aînée gémit parce que c'est difficile d'apprendre à écrire en lettres attachées, le cadet veut faire de la peinture et menace à tout moment d'éclabousser toute la table. Sentiment de compétence parentale: 5/10.

18h45: Incroyable, tout baigne. Fiston barbouille tranquillement pendant que je montre à tracer des lettres à grands renforts d'images mentales. «Regarde, le o tient son bras en l'air, et le l est comme une boucle de montagne russe. On monte, on redescend!» Sentiment de compétence parentale: 10/10.

19h: Rien ne va plus. Mon fils pique une crise et se met à frapper sa soeur. Je le menace de couper l'histoire du dodo s'il recommence. Il frappe à nouveau. Je dois mettre ma menace à exécution. Il pleure maintenant à fendre l'âme et me voilà bien embêtée: c'est peut-être parce qu'il a manqué d'attention ce soir qu'il agit comme ça. Et en coupant sa partie préférée de la routine de dodo, je vais peut-être scrapper toute l'affaire, et il sera encore debout à 22h. Mais je ne peux pas simplement annuler la punition, ça minerait mon autorité parentale... Sentiment de compétence parentale: 2/10.

19h15: Le récalcitrant cherche clairement à se faire pardonner. L'hypothèse de la réaction à un manque d'attention se précise. En donnant le bain, je cherche frénétiquement une solution, et j'arrive à celle-ci: je propose qu'il répare son geste envers sa soeur en faisant deux actions gentilles pour elle. On s'entend sur un calin et un compliment, en échange de quoi on ramène l'histoire au programme. Il faut s'y reprendre quatre fois pour le compliment (qu'il a tendance à marmonner en bougonnant...), mais ça marche. Sentiment de compétence parentale: 8/10.

Quelle est la morale de mon histoire: que chaque parent a ses bons et ses moins bons moments? Qu'on peut toujours s'améliorer, même quand on sent qu'on vient de faire une gaffe? Qu'élever des enfants, c'est complexe, et donc qu'il est impossible d'être parfaite en tout temps? Pour ma part, je retiens plutôt celle-ci: si je dois me retrouver seule un soir de semaine, je vais m'arranger pour que les satanées lettres attachées soient faites un autre jour.

Commentaires
Partage X
Vie de famille

Suis-je une mère compétente? Ça dépend!

Se connecter

S'inscrire