Vie de famille

Nouveaux parents: quoi faire pour préserver sa sexualité

Nouveaux parents: préserver sa sexualité

iStockphoto Photographe : iStockphoto Auteur : Coup de Pouce

Vie de famille

Nouveaux parents: quoi faire pour préserver sa sexualité

Avoir un bébé chamboule les habitudes du couple et sa vie sexuelle. Quoi faire pour préserver sa sexualité comme nouveaux parents?

Après la naissance du bébé, plusieurs éléments sont responsables des changements au niveau du couple et de sa sexualité. Que ce soit la fatigue qui s’accumule, le manque de temps pour soi et pour le couple, ce qui entraîne une certaine perte d’intimité, la difficulté pour certaines femmes de se percevoir comme une personne sexuelle et non pas seulement comme une mère, ou même les nombreux conflits qui peuvent survenir. Mais comme la sexualité est un élément important du couple, puisqu’elle permet aux deux partenaires de se retrouver, il est important de l’entretenir.

L’éternelle fatigue

Avec un nouveau-né, on dort quand on peut, et souvent assez peu. La fatigue s’accumule et plusieurs activités deviennent secondaires, comme les relations sexuelles. La fatigue est un antidésir assez puissant, de sorte que lorsque l’on est en manque de sommeil et qu’on a le choix entre dormir et faire l’amour, la première option l’emporte bien souvent.

Le défi est de cibler des moments où la fatigue est moins grande ou encore de voir les moments de détente et de repos comme de bonnes occasions pour se rapprocher, sans nécessairement avoir des relations sexuelles. Simplement se prendre dans ses bras, se caresser ou s’embrasser en prenant son temps permet d’avoir du temps de qualité en couple, tout en ne sentant pas que l’on empiète sur un moment précieux de sommeil.

L’intimité envahie

L’intimité sexuelle est bien souvent la première forme d’intimité qui disparait. Quand bébé dort dans la chambre, on ne veut pas le réveiller ou faire l’amour devant lui. C’est pire si bébé couche dans le même lit. Alors qu’avant le lit représentait l’intimité des amoureux, il est maintenant en quelque sorte envahi.

Il est important de coucher l’enfant dans sa propre chambre dès que possible pour que le couple se réapproprie son espace conjugal. En grandissant, il faudra apprendre à l’enfant à respecter cet espace en cognant à la porte puis en attendant l’autorisation de ses parents avant d’entrer. Il faut que le couple continue d’exister comme une entité propre et qu’il ait un lieu où se retrouver comme amants. Se préserver des moments d’intimité chaque jour, peu importe leur durée, est important.

Se percevoir comme une mère et non comme une femme

Cet élément touche principalement les femmes. Leur corps s’est transformé au cours de la grossesse et il n’est plus tout à fait le même après l’accouchement. Le vagin a été un lieu de passage et il en garde parfois des marques. Les seins servent maintenant à nourrir le bébé et allaiter peut même procurer un certain plaisir.

Lorsque son corps a changé de fonction, comment arriver à conjuguer plaisir d’être mère et plaisir d’être femme? Il faut, entre autres, continuer de faire de petits gestes qui permettent à une femme de se sentir féminine et désirable. Cela peut être de porter un peu de maquillage ou des vêtements dans lesquels elle se sent mise en valeur. Pour d’autres femmes, cela peut être davantage symbolique, comme d’entretenir la pensée qu’elles ont droit au plaisir. Il faut voir le rôle de mère comme étant en continuité ou un prolongement à celui de femme, sans le remplacer.

L’éducation, source de conflits

L’éducation d’un enfant est un sujet qui peut amener bien des divergences d’opinions entre deux partenaires. Cela peut se traduire par des points de vue différents sur la façon d’agir avec le bébé, sur le modèle d’éducation à adopter ou encore sur le partage des responsabilités. Si on ajoute à cela les enjeux mentionnés plus haut, tous les ingrédients sont réunis pour que des conflits surviennent.

Les conflits, du moins les tensions, sont presque inévitables. Ces conflits affectent bien souvent le désir sexuel. À son tour, l’absence de relations sexuelles peut amener d’autres tensions. Il ne faut pas chercher à éviter les conflits, car ceux-ci sont sains et permettent de clarifier et de régler certaines situations. Par contre, il faut parfois revoir notre façon d’agir durant un conflit et s’assurer de bien les gérer afin qu’ils n’enveniment pas la relation de couple.

  

Lire aussi Quand la grossesse affecte le désir sexuel et En panne de désir sexuel?

Commentaires

Partage X
Vie de famille

Nouveaux parents: quoi faire pour préserver sa sexualité

Se connecter

S'inscrire