Vie de famille

Garde des enfants: papa prend sa place

Rachel C�t� Photographe : Rachel C�t� Auteur : Coup de Pouce

Vie de famille

Garde des enfants: papa prend sa place

Quand ils se sont séparés, la garde partagée n’était pas possible pour François et son ex-conjointe. Ils ont donc décidé que papa s’occuperait de la marmaille. Un défi qu’il relève avec brio!

«Au moment de notre séparation en 2008, la mère de mes enfants a choisi d'aller s'établir à Montréal alors que nous étions en banlieue. Nos deux enfants étaient très jeunes et, même si nous aurions sincèrement souhaité établir une vraie garde partagée, la distance entre nos deux maisons rendait cette option peu envisageable. Nous avons donc décidé que, pour leur stabilité, les enfants habiteraient majoritairement avec moi jusqu'à la fin de leur primaire. Je tiens d'ailleurs à remercier leur mère de m'avoir fait confiance dans cette aventure.

«J'ai donc tenu le fort au quotidien, en essayant autant que possible de ne pas sacrifier ma carrière ni ma vie personnelle, et sans priver les enfants d'activités parascolaires. J'ai la chance d'occuper un emploi stable avec de bonnes conditions qui me permettent de concilier travail et famille. Mes patrons sont compréhensifs et ne me font pas sentir mal de m'absenter si un des enfants est malade, et mon horaire fait en sorte que je reviens à la maison à des heures raisonnables pour souper assez tôt. Bien sûr, en semaine, j'opte pour des recettes faciles et rapides, et il m'arrive de faire livrer de la pizza! Je choisis mes combats: je préfère mettre de l'argent sur une femme de ménage plutôt que sur le dernier gadget électronique.

«Même si c'est très demandant de s'occuper de deux enfants, je ne me suis jamais réellement senti submergé par la tâche. Il faut dire que je suis bien entouré: mes parents n'habitent pas très loin et ils sont toujours heureux de rendre service. Je leur suis très reconnaissant de leur présence et de leur soutien. Un autre élément qui m'apparaît incontournable lorsqu'on est monoparental, c'est de ne pas hésiter à engager une gardienne à l'occasion. Je n'ai jamais éprouvé de remords par rapport à ça, parce que ça m'a permis de ne pas m'oublier sur le plan personnel et amoureux, ce qui est essentiel à mon équilibre.

«Cette année, ma fille a commencé le secondaire, elle est donc maintenant en garde partagée. Ce sera la même chose pour mon fils lorsqu'il aura terminé son primaire, en juin prochain. Cette nouvelle étape leur permettra de passer plus de temps avec leur mère, ce qui est évidemment une bonne chose. Mais pour ce qui est des sept dernières années, je ne referais pas les choses autrement. Malgré les moments d'ennui et de déchirement qu'ils ont pu vivre parfois, mes enfants ont eu une belle enfance, si on se fie à ce qu'ils sont devenus: ils sont allumés et curieux, de beaux et bons enfants qui me rendent si fier! On est très proches et on fait plein de choses ensemble. On aime particulièrement assister à des concerts rock et jouer à Un souper presque parfait les fins de semaine. Ce défi d'être un papa à temps plein, je l'ai relevé avec beaucoup de plaisir.»  

 

Retour au dossier: Spécial fête des Pères 

 

 

Commentaires
Partage X
Vie de famille

Garde des enfants: papa prend sa place

Se connecter

S'inscrire