Vie de famille

Depuis que je suis maman, je le fais!

Depuis que je suis maman, je le fais!

Vie de famille

Depuis que je suis maman, je le fais!

On n’arrête pas de dire que la parentalité change la vie. C’est vrai. Si bien que depuis que je suis maman, je me permets des choses que j’aurais trouvées impensables avant.

 

Ne pas me maquiller

Très rares sont les matins où j’ai la chance de me cacher de mon marmot qui me suit partout. Me maquiller à la maison devient un jeu dangereux : je risquerais d’arriver au travail avec une brosse de mascara plantée dans l’œil. J’ai donc une trousse de maquillage en permanence dans mon sac.

Au début, la première chose que je faisais en arrivant au boulot, c’était de me maquiller. Et puis, de fil en aiguille, à cause d’un courriel urgent, d’une tâche à accomplir dès la première heure, j’ai commencé à être moins assidue sur le blush.

Surprise! Ça n’a rien changé au déroulement de mes journées, ni au regard de mes collègues. Lorsque je me maquille, ça devient un événement spécial.

 

Y aller mollo sur la mise en plis

Traitez-moi de femme négligée, mais en plus de délaisser le maquillage, j’ai dit non aux coiffures qui nécessitent trop d’effort. Après l’accouchement, j’ai longtemps porté la simple queue de cheval. Lorsque j’ai décidé de passer chez ma coiffeuse pour changer de tête, voici ce que je lui ai dit : « Je prends ma douche le soir et j’ai 2 minutes à consacrer à ma coiffure le matin. Voilà, maintenant, coupe-moi ça! »

D’ici quelques années, si j’en ai encore envie, j’adopterai à nouveau les coupes inusitées pour lesquelles j’étais si friande.

 

Ne pas m’entraîner

Dans ma vie pré-maman, je m’entrainais un jour sur deux, faute de quoi je me sentais incroyablement coupable. Aujourd’hui, je m’accorde le droit de ne pas avoir le temps de faire de l’exercice. Je ne veux pas prôner l’inactivité physique, mais qu’il est bon de dire non à l’entrainement sans se sentir coupable!

Certaines semaines, j’y vais deux fois, d’autres, pas du tout. Mais chaque fois que je m’entraine, j’apprécie vraiment ce moment seule à seule avec moi.

 

Faire des siestes

Quand mon petit est né, tout le monde me disait de dormir en même temps que lui. C’est ce que j’ai fait et ça dure depuis 2 ans. Le weekend, aussitôt que Coco est endormi en après-midi, je saute dans mon lit.

Pour rien au monde, je ne manquerais ces moments agréables. Si vous voulez me voir, donnez-moi rendez-vous le matin ou après 15 h. Non négociable.

 

Laisser trainer

Faire des siestes me laisse peu de temps pour les corvées ménagères. En tant que maman d’un petit de 2 ans et d’un à venir dans 4 mois, je me donne le droit d’avoir une maison un brin bordélique et poussiéreuse. Je me donne aussi le droit de laisser la préparation des repas et la secousse du plumeau à mon chum.

Si ce dernier a envie de « chiller » pendant qu’on roupille? Pas grave, on mangera encore des pâtes et on passera le balai une autre fois. Et ce, même si on a de la visite pour souper. Ils comprendront, on est de jeunes parents, après tout.

 

Acheter du dessert

Mes proches le savent, j’adore faire du dessert. Je suis toujours celle qui est mandatée pour apporter le sucré lors des soupers. Or depuis la naissance de mon fils, mes livres de recettes de desserts flirtent avec la poussière. Je choisis mes combats: est-ce que je passe mon samedi matin dans la farine où je m’amuse en famille?

Le choix est clair; j’achète mes desserts. Même à Noël j’ai reçu ma belle famille avec du dessert acheté à l’épicerie! J’ai passé une excellente soirée, pas trop surmenée par les préparatifs. J’avoue toutefois que mes invités n’ont pas mangé les gâteaux avec autant d’appétit que du fait maison.

Je me console en me disant que je leur ai rendu service en leur évitant d’engloutir trop de calories.

 

Chanter

J’adore chanter. Or, je chante mal et je fredonne n’importe quoi. J’invente des chansons selon ce que je suis en train de faire. Ça peut devenir irritant pour mon amoureux. Par savoir-vivre, je me gardais une petite gêne. Mais maintenant, je me lâche lousse, c’est mon droit!

Coco est mon meilleur public; je lui chante des chansons sans arrêt et j’ai un gros succès. Mes deux plus gros hits Bye bye bain, on se voit demain et la chanson à réponses Aimes-tu les toasts? Vous serez tous invités à mon lancement d’album, promis!

 

Voilà la charte des droits de maman que je me suis octroyée. La vôtre ressemble-t-elle à la mienne ?

Commentaires

Partage X
Vie de famille

Depuis que je suis maman, je le fais!

Se connecter

S'inscrire