Vie de famille

Accidents évitables: les pièges du domicile

Accidents évitables: les pièges du domicile

Istockphoto.com Photographe : Istockphoto.com Auteur : Coup de Pouce

Vie de famille

Accidents évitables: les pièges du domicile

Les accidents évitables constituent la principale cause de décès et de blessures chez les enfants canadiens. Pourtant, un peu de vigilance et quelques précautions pourraient déjouer les pièges que renferme le domicile et réduire la fréquence et la gravité des incidents qui y surviennent.

Chaque année, près de 18 000 visites en salle d'urgence au Canada sont liées aux blessures associées aux produits domestiques. En 2004, ils ont causé la mort de 664 jeunes. Les dangers guettent aussi dans la chambre à coucher et le salon, alors que les lits superposés ont été à l'origine de 5 403 accidents évitables, entre 1997 et 2007, et que 9 000 autres ont été causés par des meubles, des téléviseurs ou des appareils électroménagers.

C'est pour tenter de réduire le nombre de victimes d'accidents évitables que le docteur David Wesson a fondé, en 1992, le programme national de prévention des blessures SécuriJeunes Canada. Les conseils qu'il dispense aux familles concernent notamment les activités sur roues, les aires de jeu, les brûlures et échaudures, les empoisonnements, la prévention des noyades et les produits domestiques. En 2009, c'est sous le thème de la sécurité des produits à domicile que SécuriJeunes articule sa semaine de sensibilisation, du 25 au 31 mai.

À lire:  Sièges d'auto: votre enfant est-il en sécurité?

Un environnement sécuritaire

En apparence inoffensifs, nombre de produits courant et de jouets présentent des dangers réels pour les enfants. Un sondage Harris/Décima révèle que 86 % des Canadiens présument que les produits qu'ils achètent pour la maison sont sécuritaires et peuvent être utilisés en toute sécurité par les membres de leur famille. Or, cela n'est pas toujours vrai. Entre 1990 et 2007, plus de 1,6 million d'admissions aux urgences ont été signalées chez les enfants de moins de 19 ans. De ce nombre, 46 % étaient attribuables à des blessures causées par des objets domestiques.

« Les enfants sont particulièrement vulnérables aux blessures causées par les objets domestiques parce qu'ils s'en servent souvent à des fins autres que celles pour lesquelles les objets sont normalement destinés », affirme Denyse Boxell, chef de projet pour SécuriJeunes Canada.

À lire: Il a avalé des multivitamines

Les dangers varient selon l'âge des enfants:
De 0 à 4 ans: les chutes du haut des meubles

Les jeunes enfants sont à risque lorsqu'il s'agit des chutes du haut des lits superposés et d'autres meubles, comme les tables, les chaises et les fauteuils. Les chutes du haut des lits superposés nécessitent une hospitalisation deux fois plus souvent que tout autre genre de blessure. Seuls les enfants de plus de six ans devraient être autorisés à utiliser le lit du haut. Il est également recommandé d'installer un tapis doublé dans la chambre où les lits superposés se trouvent.

De 5 à 9 ans: les meubles basculés

Puisqu'ils s'en servent souvent pour grimper et atteindre un objet élevé, les enfants de 5 à 9 ans risquent de se blesser en renversant des meubles, comme le téléviseur, l'armoire, la bibliothèque ou la distributrice d'eau. Ces appareils doivent être installés sur des meubles ou des tables basses et solides - jamais sur une armoire - et on recommande l'emploi de dispositifs à angle ou de brides d'ancrage pour bien les fixer en place.

De 10 à 14 ans: l'équipement dans la cour

Les enfants un peu plus vieux risquent surtout de se blesser avec l'équipement que l'on trouve dans la cour arrière de la maison, comme les structures de jeu. Environ 25 % des blessures infantiles sont dues à l'équipement de jeu dans le jardin de la maison et les principales causes de ces blessures sont les chutes ou l'étranglement. Les aires de jeu doivent être entourées d'une surface profonde et lisse, recouverte de copeaux ou de sable pour aider à amortir les chutes. Afin de prévenir les étranglements, il faut retirer les cordons de serrage des vêtements des enfants et bien installer le foulard à l'intérieur du manteau avant de permettre aux enfants d'utiliser les structures de jeu.

Lire aussi: Trampolines à la maison: un jeu dangereux

Bien choisir les jouets

Les parents devraient toujours préconiser des jouets de plus grande taille pour les enfants en bas âge. Les enfants de 3 ans et moins ont tendance à insérer des objets dans leur bouche, leur nez ou leurs oreilles, d'où l'importance d'éviter également les produits qui peuvent se briser en plusieurs petits morceaux. La même prudence s'applique à propos des jouets qui comprennent des piles ou des aimants. Ces éléments doivent êtres bien installés ou fixés aux jouets avant que l'enfant en prenne possession.

Les cordons et la surface des produits

Les cordons et les surfaces des produits constituent d'autres sources de danger. Les parents doivent s'assurer qu'il n'y ait pas de cordons ou de fils lousses susceptibles de causer la strangulation ou la suffocation d'un enfant. Les produits comportant des rebords coupants ou pointus devraient aussi être proscrits.

Surveiller les rappels

Des produits font régulièrement l'objet de rappel ou d'une mise en garde. En 2007, au moins 82 types de produits ont été visés, notamment des stores de fenêtre (cordons), des jouets, des crayons, des articles pour les fêtes d'enfants, des casques et des visières de hockey et des pendentifs pour enfants. Pour connaître ces mises en garde, il suffit de consulter la liste émise par Santé Canada.

Le saviez-vous?

De 1990 à 2007, 1,6 million Canadiens de moins de 19 ans ont dû se rendre à salle d'urgence pour traiter des blessures évitables survenues à la maison.

Lire aussi: Des enfants en sécurité à la maison

Source

SécuriJeunes

Commentaires

Partage X
Vie de famille

Accidents évitables: les pièges du domicile

Se connecter

S'inscrire