Vie de famille

10 conseils pour s'adapter à sa nouvelle vie de maman

10 conseils pour s'adapter à sa nouvelle vie de maman

istockphoto.com Photographe : istockphoto.com Auteur : Coup de Pouce

Vie de famille

10 conseils pour s'adapter à sa nouvelle vie de maman

Devenir mère, c’est entreprendre une nouvelle vie à laquelle on n’est jamais entièrement préparée. Trucs et conseils pour s'adapter à sa vie de maman le plus en douceur possible.

1. On se prépare... pour vrai!

On se doute bien que les premiers jours avec bébé seront un véritable tourbillon, mais on ne réalise peut-être pas à quel point l'organisation est essentielle pour s'en tirer sans trop de cernes sous les yeux! Les semaines avant l'accouchement, on effectue les tâches qui nous sauveront la vie quand bébé sera là. On prépare des plats congelés, on remplit le garde-manger et le frigo d'aliments pratiques, on recueille des recettes ultra-rapides (quand on a une demi-heure pour manger, il faut avoir de l'inspiration rapidement!). On fait le plein de produits pour bébé. On va chez la coiffeuse et l'esthéticienne (il sera difficile d'y aller dans les prochains mois!). Et, surtout, on se repose pour recharger nos batteries le plus possible avant que le tourbillon commence.

2. On se fait de nouvelles amies mamans

Avoir des copines en congé de maternité en même temps que nous, avec qui on peut faire des activités et discuter de ce qu'on vit, ça peut faire toute la différence. Nos amies ne sont pas rendues au stade bébé ou l'ont dépassé? On multiplie les occasions de rencontrer de jeunes mamans qui habitent près de chez nous en s'inscrivant à des cours prénataux, à l'aquaforme et aux activités organisées par le CLSC, et en fréquentant les parcs du quartier. De l'avis de toutes les nouvelles mamans, ces relations aident à vivre sereinement le congé de maternité et permettent d'échapper au sentiment d'isolement qui peut nous envahir durant cette période.

À lire: La «lune de miel» avec un nouveau-né existe-t-elle?

3. On repense notre décor

On n'hésite pas à réaménager certaines pièces pour les adapter à nos nouveaux besoins. Par exemple, on déplace la table à café du salon pour installer une couverture ou un tapis d'éveil, ou les meubles de notre chambre pour y placer un couffin. On déménage l'ordinateur s'il est trop loin de la chambre de bébé: on pourra ainsi prendre nos courriels rapidement et en envoyer pendant qu'il fera la sieste. L'idée est d'économiser des pas et de se simplifier la vie pour quelques mois. Tant pis pour la déco!

À lire: Notre dossier Allaitement

4. On profite des services pour nouvelles mamans

Visite à domicile d'une infirmière ou d'une conseillère en allaitement, rencontres postnatales avec d'autres mamans, conférences sur le sommeil du nourrisson, ateliers de préparation de purées, etc.: les centres communautaires, les groupes de relevailles et les CLSC offrent de multiples activités pour nous informer ou nous changer les idées. On n'attend pas que bébé ait 6 mois pour y participer! Dès aujourd'hui, on communique avec notre CLSC et avec le Réseau des centres de ressources périnatales pour connaître les activités de notre quartier, on note celles qui nous allument et on affiche la liste sur le frigo. Au moindre coup de déprime, on la consulte et on passe un coup de fil à qui de droit.

À lire: Mes 10 moments de maman la nuit

 

5. On se branche

Plusieurs sites Internet proposent des forums où on peut échanger et créer des liens avec des femmes qui vivent la même chose que nous. Ce qui rend ces services si précieux, c'est qu'on peut y trouver une écoute attentive 24 heures sur 24: fort pratique quand on a besoin d'un conseil à 3 h du matin et qu'on n'ose pas déranger notre mère ou nos copines... Quelques adresses: www.mamanpourlavie.com; www.magrossesse.com.

6. On accepte (toute) l'aide qu'on nous offre

Lorsqu'un proche nous annonce sa visite, on ose lui demander de faire un détour par l'épicerie pour nous apporter ce petit quelque chose qui manque. Lorsqu'une amie se pointe, on en profite pour prendre une longue douche pendant qu'elle veille sur notre merveille. Si quelqu'un nous offre de faire la vaisselle, de desservir la table, de passer un coup de balai, on dit OUI, sans honte, sans culpabilité. Ce n'est pas tous les jours qu'on se relève d'un accouchement. On aura l'occasion de les remercier adéquatement lorsque la vie aura repris son cours normal.

À lire: Notre dossier Sommeil des enfants

7. On sort!

S'enfermer entre nos quatre murs est la meilleure façon de déprimer. Alors, on se force à aller prendre l'air au moins une fois par jour, même quand la météo ne nous inspire pas. Le simple fait de sortir, de bouger et de voir du monde est excellent pour le moral. En plus, rien de tel qu'une balade en plein air pour calmer un bébé grognon. On investit donc dans une bonne poussette ou un porte-bébé confortable et hop! dehors. On en a assez de vadrouiller dans les rues de notre quartier? La météo fait des siennes depuis plusieurs jours? Voici quelques activités pour sortir de l'ordinaire.

  • Aller au ciné. Certaines salles proposent des séances spéciales pour les nouvelles mamans et mettent à leur disposition des tables à langer et des chauffe-biberons. Infos: Matinées pour mamans; Vedettes et poussettes, www.cineplex.com.
  • Dès que notre petit a 2 semaines, on peut se remettre en forme en s'inscrivant aux cours de cardio-poussette donnés dans différents parcs du Québec. Infos: ☎ 1-877-327-5530; www.cardiopleinair.ca.
  • On s'équipe de couches imperméables et on va à la piscine. Les cours d'aqua-poussette, qui nous permettent de nager tout en ayant bébé à l'oeil dans son siège flottant, sont de plus en plus populaires. De nombreuses municipalités les offrent. On s'informe auprès du service de loisirs de notre ville.

8. On se ménage

Ce n'est pas parce que notre puce fait dodo qu'il faut passer l'aspirateur ou laver les fenêtres. Si elle dort, on gagnera plutôt à prendre du temps pour soi: se prélasser dans un bon bain chaud, se faire un masque, plonger dans un roman passionnant ou tout simplement l'imiter et faire la sieste. Ainsi, quand bébé se réveillera, on sera plus sereine. Si on tient absolument à ce que la maison soit impec, les CLSC et les groupes de relevailles peuvent nous mettre en contact avec une aide ménagère à prix réduit.

À lire: Le premier tête-à-tête de papa avec bébé

9. On s'achète des vêtements «temporaires»

Rien de plus déprimant que de porter des vêtements de maternité pendant des mois alors qu'on n'est plus enceinte ou (encore pire!) d'essayer chaque jour nos vêtements d'avant pour s'apercevoir qu'ils ne nous font pas encore. Dès qu'on est sur pied, on demande à une copine de faire les boutiques avec nous (elle surveillera bébé pendant qu'on sera dans la cabine d'essayage) et on déniche trois ou quatre morceaux qui nous plaisent. Les friperies et les magasins à rabais sont tout indiqués puisqu'on ne veut pas dépenser une fortune pour ces vêtements...

10. On laisse papa prendre toute la place qui lui revient

Il ne fera pas tout exactement comme nous, mais il est primordial de le laisser prendre sa place auprès du poupon, quitte à fermer les yeux sur une couche mal attachée ou des vêtements dépareillés. Lui aussi doit apprendre, essayer, bref, s'adapter à sa nouvelle vie.Alors, on lui fait confiance et on ferme les yeux sur les détails

Quelques ressources à la rescousse

Commentaires
Partage X
Vie de famille

10 conseils pour s'adapter à sa nouvelle vie de maman

Se connecter

S'inscrire