Loisirs et jeux

Faire bouger nos filles: 5 conseils de pro

Faire bouger nos filles: 5 conseils de pro

Shutterstock Photographe : Shutterstock Auteur : Coup de Pouce

Loisirs et jeux

Faire bouger nos filles: 5 conseils de pro

Les adolescentes constituent le créneau de population le moins actif au Canada. En apprenant cette nouvelle, Claudine Labelle a eu une révélation: elle fera mentir les statistiques! Déterminée, cette cycliste de haut niveau fonde en 2007 Fillactive, un mouvement qui coordonne des conférences en milieu scolaire et propose aux filles de 12 à 17 ans un plan d'entraînement à la course à pied, le FitClub. Comment s'y prend-elle pour motiver nos filles? Elle partage avec nous les clés de son succès.

1. S'entraîner entre filles

«Selon les études, dès leurs 6 ans, les filles se sentent incompétentes par rapport à l'activité physique. Cette impression s'amplifie à l'adolescence, quand elles se comparent aux garçons qui semblent hyper forts et plus habiles. Les filles ont envie de plaire, elles ont peur de suer, leur corps change, leurs seins se développent... La puberté n'est pas une période confortable! Un environnement non mixte, entre filles seulement, les met plus en confiance. Et s'entraîner avec des amies les motive encore davantage!»

2. Le plaisir avant la compétition

«La compétition rebute souvent les jeunes filles parce qu'elles sont plus intéressées par la socialisation et l'esprit d'équipe que par une victoire potentielle. Chacune doit pouvoir progresser à son rythme, sans pression, en éprouvant avant tout du bien-être. Au FitClub, la jeune fille moins en forme qui finit le parcours en marchant est autant encouragée que celle qui termine première! Les filles sortent toutes gagnantes.»

3. Bouger en famille

«Stimuler nos jeunes à pratiquer une ou des activités physiques dès leur plus jeune âge, c'est déjà un bon point de départ! Se balader à vélo en famille, pratiquer un sport, faire une promenade quotidienne... Servir de modèle pour nos jeunes en étant active nous aussi. Pour renforcer la complicité parent-enfant, on peut également écouter notre ado parler de ce qu'elle aimerait faire et lui proposer de s'entraîner ensemble. Elle se sentira épaulée et aura l'impression d'influencer positivement son entourage.»

4. Créer une routine

«Dès qu'on maintient l'entraînement pendant trois semaines, une routine se crée et cela devient plus facile de continuer. Les filles poursuivent d'ailleurs souvent notre programme après les dix semaines du FitClub. En prenant goût à l'exercice, elles ont plus de chances aussi de garder une activité à l'âge adulte... et d'inculquer de fil en aiguille ces belles valeurs à leurs propres enfants.»

5. Trouver son sport

«Toute activité physique est bonne du moment qu'elle réunit les ingrédients gagnants de notre recette: des amies, du plaisir, des mentors motivants et des efforts valorisés. Quelques exemples...

  • La course à pied, qui se pratique très facilement et avec qui on veut!
  • Les sports d'équipe intra-muraux comme le soccer et le volley-ball, qui permettent de se retrouver en groupe.
  • La danse et la zumba, pour bouger si on n'aime pas trop les sports traditionnels.
  • Le yoga, intéressant notamment pour le contrôle de soi.
  • Pourquoi ne pas aller aussi à l'école à pied ou à vélo? Simple et accessible!»

Pour encourager les 4 000 participantes du FitClub 2014 dans leur course finale, rendez-vous le 6 mai au stade Telus de l'Université Laval (Québec) et le 8 mai au parc Maisonneuve (Montréal)!

 

 

Commentaires

Partage X
Loisirs et jeux

Faire bouger nos filles: 5 conseils de pro

Se connecter

S'inscrire